Vendeur sur les marchés

Niveau scolaire
Sans diplôme
Secteur d'activité
Commerce, vente
Salaire
1000€ - 1500€ net/mois

Fleurs, fruits et légumes, viande, quincaillerie… On peut vendre (quasiment) de tout sur les marchés. le métier de vendeur sur les marchés rime avec liberté et rapports de proximité avec la clientèle. Mais auparavant, il faut s’y faire sa place… et ne pas rechigner à la tâche.

Fonctions

On distingue deux types de vendeurs sur les marchés. Primo, les fixes (également appelés « les abonnés »), qui louent un emplacement à la commune ou à la préfecture pour une durée variant entre 3 et 6 mois. Dans des métropoles comme Paris ou Lille, il faut patienter parfois plusieurs années avant d’accéder à un emplacement fixe, mais financièrement le jeu en vaut souvent la chandelle, car c’est l’occasion de se construire une clientèle fidèle.

Secundo, les marchands ambulants (ou « commerçants volants »), s'installent sur des places laissées libres sur attribution du responsable du marché (le placier) ou sur tirage au sort. Un placement donc assez aléatoire, mais qui permet de bénéficier de certains bons emplacements, avec en sus la possibilité de vendre sur différents marchés, ainsi que sur les foires, les halles, voire même sur des emplacements privés. 

Qualités

Avant de vendre sur un marché, il faut remplir quatre formalités :
  • la déclaration du commerce 
  • la demande de la carte professionnelle à la préfecture
  • l'enregistrement à la liste des métiers officiels 
  • et enfin le paiement d'une caution ou d'une garantie pour la consignation
Certaines activités nécessitant des pièces particulières, à se procurer à la direction de la concurrence. Les métiers qui ont le plus le vent en poupe sont les rôtisseurs ou les traiteurs ethniques, mais aussi ceux qui proposent des articles devenus rares chez des commerçants de quartier (boutons, petit outillage, etc.). Le métier nécessite un excellent sens commercial, ainsi qu’une bonne santé physique face à des conditions de travail parfois difficiles : horaires très matinaux, exposition aux intempéries ou à la chaleur, port de charges…  Le travail les week-ends ou les jours fériés n’est pas rare.

Insertion sur le marché de l'emploi

Le métier Vendeur sur les marchés est classé n°376 parmi les métiers qui recrutent le plus en France.

Niveau de recrutement constaté

89.2%
Bac+2
8%
Bac ou équivalent

 

Diplômes nécessaires

Aucune formation préalable n’est requise pour devenir vendeur sur les marchés. Toutefois, la possession d’un diplôme de vente tel que le CAP Employé de commerce multispécialitéCAP Employé de vente spécialisé options Produits alimentaires ou CAP Employé de vente spécialisé options Produits d’équipement courant; CAP Vendeur spécialisé en alimentation peut être un plus.

 

Salaire Vendeur sur les marchés

La vente sur les marchés rapporte environ entre 1 000 et 1 500 euros nets par mois.

Ces métiers peuvent aussi t'intéresser

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Vendeur sur les marchés ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question


Bonsoir, S'il vous plait lisez ce texte ; un ...

Bonsoir,

S'il vous plait lisez ce texte ; un peu en désespoir de cause je recherche quelques conseils éclairés ... Je suis très inquiète pour mon avenir professionnel et je commence à regretter mes choix, qui n'ont été influencés que par dépit.

J'ai 20 ans, et je possède 1 an d'avance sur mon cursus scolaire (j'ai sauté une classe en primaire). Plutôt studieuse, j'ai obtenu mon BAC série ES en 2010, sans avoir idée de ce que je "voulais faire plus tard". J'avais alors effectué un test d'orientation qui m'avait dirigée vers le métier de "Expert Comptable" = pas mauvaise en maths + je vise des études longues Bac+5 ou 8 + bon salaire, apparemment ...

J'ai poursuivi sur 2 années de DUT GEA Gestion des Entreprises et des Administrations. Les raisons de ce choix :
1) je n'avais aucune idée de ce que je voulais faire, la Gestion englobant beaucoup de matières différentes (dont la compta) et ne voulant pas encore me spécialiser dans une en particulier.
2) on ventait l'IUT comme encadrant davantage ses étudiants que la fac. Ne voulant pas être lâchée en autonomie directement après le lycée, la balance a penché.
En 2ème année de DUT, j'ai dû choisir une spécialité entre Ressources Humaines, Comptabilité ou Petites et Moyennes Entreprises. Avec l'idée que la RH était une filière sélective et débouchant sur peu de postes, et que la Compta n'était pas faite pour moi (je n'en avais jamais fait avant le DUT et je me suis découverte vraiment nulle à ça), j'ai choisi PMO par élimination. J'ai obtenu mon DUT en 2012.

Toujours dans le flou, j'ai voulu intégrer une école de commerce et effectuer la suite en alternance dans le Marketing (seule matière que j'aimais bien et pour laquelle j'avais de bonnes notes sans forcer). Echec total : acceptée dans les écoles mais impossible pour moi de trouver une entreprise en alternance (pas d'expérience + je me débrouille mal en entretien, manque de confiance en moi ...)
J'ai finalement réussi à intégrer la Licence 3 Economie-Gestion parcours Gestion des Entreprises (quitte à s'enfoncer autant suivre le chemin dicté ...) en enseignement à distance in extremis.
En parallèle, j'ai trouvé un boulot de Vendeuse en magasin de prêt-à-porter à temps partiel (j'y suis encore aujourd'hui). J'ai finalement obtenu ma L3 aux rattrapages sans grande motivation (partiels révisés à la dernière minute, difficulté à m'y mettre régulièrement tout au long de l'année et de moi-même).

2013-2014 : même échec pour le Master 1 que je voulais faire en alternance, sauf que cette année j'étais réellement démotivée comparé à l'autre fois ... (les entreprises adorent dire qu'elles recrutent des apprentis mais ne laissent pas de chance à de réels débutants). J'ai donc reproduit cette année le même schéma : Master 1 Sciences du Management en enseignement à distance, cumulé à mon boulot de vendeuse. J'ai passé mes premiers partiels récemment et je pense les avoir lamentablement ratés, comme pour ma L3, et que tout se jouera aux rattrapages de septembre prochain.

Le Marketing étant un peu ce que tout le monde veut faire, il y a beaucoup de concurrence pour les quelques postes proposés en bas de l'échelle. Les meilleurs sur le papier sont pris (meilleure école + meilleures notes), et moi, je ne suis de loin pas la meilleure sur le papier, pourtant je sais que je suis capable de faire mes preuves sur le terrain et d'apprendre vite, de réellement bien bosser en me donnant à 200% comme je le fais au magasin, de me rendre indispensable et me distinguer des autres simplement en accomplissant parfaitement une mission qu'on m'aura confié, en étant autonome et force de propositions. Mais comme je ne sais pas me vendre, difficile pour moi de passer la première barrière qu'est l'entretien d'embauche ...

Aujourd'hui je remets beaucoup de choses en question. Je pense avoir fait le cumul de mauvais choix et j'ai peur de faire marche arrière, perdre mon année d'avance (pression des parents qui tiennent à ce que je ne "redouble" jamais). Ca paraît si facile pour les autres, comme s'ils étaient nés avec une vocation. Moi je sais juste que depuis toute petite je me débrouille bien sur l'ordinateur, j'aime le graphisme (j'ai appris moi-même sur Photoshop), je suis assez créative, j'ai beaucoup d'imagination et quand j'étais plus jeune j'écrivais des histoires, j'aimais lire. Mais je voudrais me réorienter pas seulement vers un métier qui me plait, mais surtout vers un métier qui a de l'avenir, un secteur qui n'est pas trop bouché et qui recrute assurément, et qui paye (ce qui n'est pas le cas de ceux que j'aime). Je ne tiens pas à galérer et être vendeuse de vêtements toute ma vie, alors que j'aurai peut-être un Bac+5 sans expérience ... :(
Mon père me rabâche que l'informatique est l'avenir. J'ai envie de l'écouter puisque de toute façon je suis perdue, même si j'ai peur de me tromper à nouveau. Cela dit, le peu que j'ai appris en Gestion de Bases de données, j'ai adoré ! Si je souhaite me réorienter là-dedans, comment faire ? A quel niveau vais-je retomber ? J'espère ne pas devoir refaire un Bac+2, ce serait tellement de temps et d'efforts perdus ...

Merci de me répondre, peu importe le conseil, l'avis ou la suggestion, j'ai besoin qu'on m'aide ... !

Bonjour , je suis actuellement en Terminale CAP ...

Bonjour , je suis actuellement en Terminale CAP VENTE OPTION B ( PRODUITS ET EQUIPEMENTS COURANT ), j’aimerais poursuivre mes études dans un CFA . Cela fait déjà un moment que j’ai pour but de devenir vendeuse ou agents commercial, et je pense que l’alternance, est le chemin le plus sûr pour arriver a mes fins. J'ai décider de laisser la Martinique pour partir en France et trouver une école et un appartement car je pourrais enfin réaliser mes projet mais pour cela il me faudrait une aide tout d'abord pour l'école et pour l'appartement sur paris si possible , je suis un peux perdu.

En effet, intégrer un CFA me permettra, par la suite, de continuer mes études en BAC professionnelle puis de me lancer sur le marché du travail. Selon moi, l’alternance est un plus non négligeable qui permet d’acquérir non seulement l’expérience théorique, mais aussi pratique et ainsi de connaitre et comprendre la vie en entreprise.

J’ai longuement réfléchis a ce projet, j’en ai aussi beaucoup discuté avec mon entourage et mes professeurs afin de me décider sur le choix d’une voie en alternance ou d’une voie classique et la voie par alternance me semble la plus adaptés a mes besoins. Ce projet me motivant, je me suis amélioré dans mes résultats scolaire afin de mettre toutes les chances de mon côté et de rentrer dans un établissement pour la rentrée de septembre 2012.

J’espère que vous pourrez m'aider à trouver un appartement et une école avant septembre 2012 car je compte partir en France en août 2012 .

En espérant pouvoir tous vous convaincre avec ma motivation et mon envie de réussir dans ce domaine. En attente de votre réponse au plus vite. Je vous pris d’agréer mes sentiments les plus respectueux.

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui