Lobbyiste de l'environnement

Niveau scolaire
Bac + 5
Secteur d'activité
Droit, sciences politiques
Salaire
1950€ - 2930€ net/mois

Le métier de lobbying est un métier qui ne connaît pas la crise. Les entreprises recrutent de plus en plus de ces spécialistes. 

Le lobbyiste peut intervenir dans plusieurs domaines notamment celui de l'environnement. Entre les différentes grandes conférences et réunions internationales (Grenelle, Cop 24, les sommets sur le climat de l'Union Européenne...) le lobbyiste de l'environnement a de l'avenir. L'environnement représente actuellement le premier secteur d'activité des lobbyistes.

Il doit exercer son influence auprès des décideurs politiques et/ou économiques afin de défendre les intérêts de l'entreprise pour laquelle il travaille.

Fonctions

Pour commencer, le lobbyiste de l'environnement doit faire un gros travail de recherche et de veille documentaire. En effet, il doit trouver des informations et des renseignements de qualité pour ensuite informer les décideurs des enjeux et des risques pour l'entreprise. Ainsi, il va les informer des conséquences de tel acte ou de telle loi sur l'entreprise.

Le lobbyiste de l'environnement peut aussi intervenir auprès des décideurs politiques pour essayer de faire pencher les lois en faveur du groupe ou de l'entreprise qu'il défend.

Les enjeux environnementaux prenant de plus en plus de place dans la société actuelle, le lobbyiste de l'environnement est un acteur essentiel dans les changements qui s'effectuent au sein des entreprises pour respecter les lois (réductions des déchets plastiques, réductions des polluants toxiques...).

Pour exercer, le lobbyiste de l'environnement doit s'enregistrer auprès de la haute autorité pour la transparence de la vie publique.

Qualités

Il faut plusieurs qualités et compétences pour exercer ce métier :
  • avoir des compétences juridiques ;
  • avoir des compétences économiques ;
  • avoir des compétences diplomatiques ;
  • avoir des compétences en communication ;
  • avoir des compétences en fiscalité ;
  • avoir d'excellentes compétences relationnelles et rédactionnelles ;
  • être un excellent négociateur ;
  • être rigoureux ;
  • être sérieux ;
  • être organisé ;
  • être curieux ;
  • être ouvert au monde et aux autres.
On recherche souvent chez un lobbyiste la polyvalence et la pluridisciplinarité. De plus la maîtrise de l'anglais est indispensable.

 

Diplômes qui forment à ce métier

Pour devenir lobbyiste de l'environnement, il n'existe pas de parcours "idéal". Par contre, il est nécessaire d'avoir un diplôme de niveau Bac +5. Celui-ci peut-être dans le commerce, dans les affaires publiques, les relations internationales, en droit ou encore en économie. Il est aussi possible de suivre une formation en communication publique et influence ou encore une formation dans un IEP.

De plus, les recruteurs apprécient particulièrement les doubles cursus comme un diplôme de commerce en plus d'un diplôme dans l'environnement pour le métier qui nous intéresse ici.

Actuellement, de plus en plus de formations ou de séminaires se mettent en place pour les professionnels du lobbying. Certaines de ces journées sont consacrées aux questions de l'environnement.

 

Salaire Lobbyiste de l'environnement

Un jeune diplômé peut gagner environ 1950 euros net par mois. Après plusieurs années d'expérience il peut gagner entre 2700 et 2930 euros net par mois.

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Lobbyiste de l'environnement ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question


Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui