Logo

Conducteur de machine de l’industrie textile

NIVEAU SCOLAIRE

CAP ou équivalent

SECTEUR D'ACTIVITÉ

Automatisme , Industrie , Contrôle , Textile , ingénierie textile , Production , production textile , qualité

SALAIRE

1150 € / mois à 1200 € / mois

Qu'est ce que le métier Conducteur de machine de l’industrie textile ?

L’industrie textile emploie de nombreuses machines aux fonctions très différentes. Un conducteur de machine de l’industrie textile d’une de ces machines peut donc œuvrer pour exécuter des étapes de fabrication très différentes : tissage, blanchiment, teinture, complexage de fils, de tissus ou de tricots… Cependant nous resterons, ici, sur une approche généraliste de ce métier : la conduction d’une machine de l’industrie textile.

Que fait un Conducteur de machine de l’industrie textile ?

Le conducteur de machine de l’industrie textile travaille en atelier de production.  En prenant son poste il s’informe des consignes et ordres de fabrication. Ensuite il s’assure de l’approvisionnement de sa machine et la met en route après l’avoir réglée et programmée.

Le conducteur de machine de l’industrie textile exécute alors les opérations de production. Après cette étape, il est amené à remplir des fiches techniques attestant du suivi et de la qualité de la prestation. Il doit aussi contrôler les stocks de matières premières nécessaires à l’utilisation de sa machine. Il est responsable du nettoyage de cette dernière et réalise des opérations basiques d’entretien préventif.

Son référent hiérarchique est le responsable de production. Quelques exemples illustrant la variété des machines en industrie textile : machines à tisser, machines à tricoter, machines à tufter, machines de fabrication de produits textiles, machines de tissage, machines de métiers à crochet, à tricoter…

Qualités pour être Conducteur de machine de l’industrie textile

Le métier de conducteur de machine de l’industrie textile  peut demander une bonne condition physique et une capacité à travailler dans un contexte particulier : chaleur, humidité, bruits, odeur des produits de teinture et de traitement du textile, travail de nuit, en 2x8 ou 3x8. Ce professionnel peut manipuler des produits chimiques comme des acides, de la soude ou du solvant.

Gare donc aux brûlures et aux allergies ! Les missions du conducteur de machine de l’industrie textile peuvent impliquer également le port de charge lourde. Enfin, un conducteur de machine doit être rigoureux, méthodique, minutieux et réactif : il doit savoir intervenir en autonomie en cas de dysfonctionnement sur sa machine ou alors prévenir prestement son référent hiérarchique. Le conducteur de machine en industrie textile est un manuel.

Comment devenir Conducteur de machine de l’industrie textile ?

Données statistiques sur le poste Conducteur de machine de l’industrie textile

Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder au poste de Conducteur de machine de l’industrie textile

Combien gagne un Conducteur de machine de l’industrie textile ?

Le salaire d’un conducteur de machine de l’industrie textile débutant est le SMIC. Il faut ajouter à cette rémunération diverses primes et des majorations du tarif horaire en cas de travail nocturne.

Vitalité du métier

Évolution de l'effectif au cours des dernières années.