Logo

Combattant(e) de chars

NIVEAU SCOLAIRE

Bac ou équivalent

SECTEUR D'ACTIVITÉ

Armée de terre , Défense

SALAIRE

1300 € / mois à 1900 € / mois

Qu'est ce que le métier Combattant(e) de chars ?

Pilote, tireur ou combattant débarqué, le ou la combattant(e) de chars se rend régulièrement en mission. À l'aide d'engins blindés, il assure sa sécurité et celle de ses compagnons d'armes en effectuant des opérations d'appui, d'investigation et de reconnaissance.

Que fait un Combattant(e) de chars ?

Les combattant(e)s de chars, ce sont 7000 hommes, 11 régiments et 50 escadrons, utilisant 254 chars lourds (Leclerc), 256 chars moyens (AMX10 RC) et légers (ERC Sagaie), ainsi que 912 VBL (véhicules blindés légers). Ils représentent 7% des forces de l'armée de Terre. Ils se divisent eux-mêmes en différentes troupes dont :

- les chasseurs, destinés aux affrontements directs et disposant d'équipements à la pointe de la technologie ;

- les cuirassiers, unité de combat polyvalente, apte à intervenir à tout moment, n'importe où, à bord de véhicules rapides et à forte puissance de feu ;

- les dragons, seule unité de défense NRBC armes nucléaire, radiologique, biologique et chimique) ;

- les hussards, unité spéciale dédiée aux opérations d'infiltration nocturne et à la recherche de renseignements sur l'ennemi ;


- les spahis, troupe de reconnaissance du terrain, embarquée à bord de véhicules blindés légers.

Le ou la combattant(e) de chars est pluri-compétent. Il maîtrise l'emploi d'armement de bord, de petit et/ou gros calibre. Il peut être aussi bien pilote, chargeur que tireur. Il est amené à combattre, à espionner et même à détruire une cible.

Les opérations de manutention sont courantes et le combattant doit parfois s'éloigner du véhicule pour rejoindre sa position, par exemple.

Que ce soit en période de paix ou de crise, il recueille des informations tactiques, contrôle la zone où il se trouve, attaque et/ou riposte à toute menace, par des tirs nourris et d'une extrême précision.

Il a également la responsabilité de l'entretien et du bon fonctionnement des chars et des équipements intégrés.

Pour assurer sa sécurité et celle de l'équipage, le combattant de chars choisit les meilleurs itinéraires pour se rendre dans une zone donnée, détermine l'emplacement le plus adéquat pour poster son véhicule et surtout éviter les mines et autres engins explosifs.

Régulièrement envoyé en mission ou en opérations extérieures, il dispose toujours d'un équipement moderne et puissant.

Qualités pour être Combattant(e) de chars

Autonome, le ou la combattant(e) de chars est force de décision et très réactif, notamment en cas d'attaque.

Résistances physique et nerveuse sont primordiales, car la vie sur le terrain et les situations peuvent être très éprouvantes. Il sait où, quand et comment agir en quelques secondes.

Il aime travailler en équipe et communique avec beaucoup de facilité.
Il donne autant d'ordres qu'il en reçoit.

Expert en armement en tout genre, il est capable d'utiliser à son avantage les appareils de haute technologie.
Précis, rigoureux, méthodique, c'est un excellent tireur et il aime être au cœur de l'action.

Embarqué ou débarqué, il peut participer à toutes les missions. Il assure autant la conduite que le service d'un véhicule blindé.

Données statistiques sur le poste Combattant(e) de chars

Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder au poste de Combattant(e) de chars

Combien gagne un Combattant(e) de chars ?

Dans l'armée, le salaire dépend du grade. La rémunération d'un(e) combattant(e) de chars débutant(e), nourri et logé par le régiment, est d'environ 1300 € nets par mois.

Vitalité du métier

Évolution de l'effectif au cours des dernières années.