Responsable d'établissement touristique ou de centre de vacances

    NIVEAU SCOLAIRE

    Bac+2

    SECTEUR D'ACTIVITÉ

    Loisirs , gestion d'établissements , conseil touristique , management du tourisme , Management , management hôtelier , Commerce , Hôtellerie , service hôtelier , tourisme culturel , marketing hôtelier , Tourisme , centres de loisirs

    SALAIRE

    0 € / mois à 0 € / mois

    Qu'est ce que le métier Responsable d'établissement touristique ou de centre de vacances ?

    Le responsable d’établissement touristique a en charge la gestion globale d’un établissement à vocation touristique comme un village ou un centre de vacances, un camping, une auberge de jeunesse, un parc de loisir avec hôtel, une structure hôtelière, etc.

    Il est également garant de la qualité des services proposés et du développement des activités de l’établissement. Pour exercer cette profession, on peut être gérant ou salarié.

    Que fait un Responsable d'établissement touristique ou de centre de vacances ?

    Le responsable d’établissement touristique, tout comme un chef d’entreprise, doit assurer la gestion financière, administrative et juridique de son établissement.

    Il assure la gestion des ressources humaines : recrutement, élaboration des contrats de travail, gestion des compétences… Il fixe les objectifs et s’entoure des compétences nécessaires pour les atteindre. 

    Il définit la politique de développement commercial, élabore des partenariats culturels et économiques, se charge de la négociation avec les fournisseurs. Il s’occupe également de la promotion de l’établissement et gère ou délègue la gestion du site internet. 

    Il manage une équipe. Il peut déléguer et avoir différents responsables de services (loisirs, hébergement, restauration…) si son établissement est de taille importante. Son objectif premier est que la clientèle soit ravie de son séjour et souhaite y revenir. 

    Il assure une veille pour appréhender les initiatives de la concurrence et s’informe des nouveautés pour dynamiser son établissement. Pour connaître les attentes et les besoins de sa clientèle, il peut procéder à des études de marchés.

    Il est garant du respect des normes d’hygiène et de sécurité, autant pour ses employés que pour sa clientèle.

    Il prévoit les investissements à venir et défend leur pertinence auprès de sa hiérarchie. 

    Qualités pour être Responsable d'établissement touristique ou de centre de vacances

    Le responsable d’établissement touristique a des compétences de négociateur. C’est un commercial dans l’âme.

    Il est rigoureux et ne laisse rien au hasard, que ce soit au niveau de la gestion ou au niveau du respect des règles d’hygiène et de sécurité.

    Il sait conduire une équipe, la valoriser, la dynamiser. Pour cela, il fait preuve de diplomatie, de pédagogie mais également d’autorité.

    Il est amené à être au contact de la clientèle. C’est pourquoi il doit avoir un excellent relationnel. 

    Il connaît parfaitement le marché lié aux loisirs et au tourisme.

    Il parle couramment l’anglais. La maîtrise d’une autre langue étrangère est très appréciée.

    Réactif, il sait s’adapter aux impondérables et a la capacité de prendre des décisions dans l’urgence.

    La profession impose de travailler le weekend et parfois en soirée.

    Données statistiques sur le poste Responsable d'établissement touristique ou de centre de vacances

    Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder au poste de Responsable d'établissement touristique ou de centre de vacances

    Combien gagne un Responsable d'établissement touristique ou de centre de vacances ?

    La rémunération d’un responsable d’établissement touristique varie selon le type de structure qu’il gère, sa taille et son lieu géographique.

    Cependant, on peut avancer que ce professionnel en début de carrière peut se voir rétribuer à hauteur de 1800 euros.

    Avec quelques années d’expérience, le salaire peut osciller entre 2000 et 2500 euros. 

    Vitalité du métier

    Évolution de l'effectif au cours des dernières années.