Logo

Plongeur(se) du génie

NIVEAU SCOLAIRE

Bac ou équivalent

SECTEUR D'ACTIVITÉ

Marine nationale , Armée de terre , Défense

SALAIRE

1300 € / mois à 1900 € / mois

Qu'est ce que le métier Plongeur(se) du génie ?

Être plongeur(se) du génie, c'est faire partie d'une poignée de soldats triés sur le volet, chaque année. C'est aussi intervenir dans un environnement à faible visibilité, prendre des risques pour assurer la sécurité de son unité et utiliser un matériel à la pointe de la technologie.

Que fait un Plongeur(se) du génie ?

Autrefois nommé SAF (spécialiste de l'aide du franchissement), puis PAT (plongeur de l'armée de Terre), le/la plongeur(se) du génie est une aide précieuse au franchissement des zones humides. Il intervient principalement sous l'eau, pour trouver une brèche et dégager un passage praticable pour son unité.

Il évolue, en premier lieu, en eau douce (lac, fleuve, étang, rivière), mais il peut être amené à opérer en mer.
Il est aussi un atout non négligeable pour la population, en cas de catastrophe naturelle, sa mission consistant à se frayer un chemin dans les réseaux souterrains ou égouts.

Plus concrètement, le plongeur procède aux reconnaissances des berges et des zones de franchissement possibles pour les engins blindés.
Il intervient en cas d'inondation où il entre dans les souterrains et trouve une solution pour évacuer l'eau qui est en surface.
Il participe aux actions offensives, type commando, en infiltrant en toute discrétion, le territoire ennemi et ses réseaux urbains, par voie maritime.

En France ou à l'étranger, le/la plongeur(se) du génie appuie les troupes pour faciliter la traficabilité du terrain, avec des techniques de minage et de déminage, à l'aide d'EEI (engins explosifs improvisés) et d'EEC (engins explosifs de circonstance).

Il a également la responsabilité de travaux sous-marins, ainsi que de la recherche de matériels sous l'eau.
Il utilise des appareils spécifiques à sa spécialité, tels que la combinaison étanche, le recycleur (appareil de plongée autonome sophistiqué équipé d'une réserve de gaz respirable comprimé et permettant une plus grande fluidité de mouvement), le pistolet mitrailleur HK MP5, le kayak (canot léger avec une pagaie à deux pales), etc.

Qualités pour être Plongeur(se) du génie

Autonome et volontaire, le/la plongeur(se) du génie aime être au cœur de l'action et a beaucoup de sang-froid.

L'eau est son élément et il y est très à l'aise. Il a un esprit d'équipe à toute épreuve et un grand sens de l'initiative. Il communique très facilement avec les autres unités.
Résistances physique et nerveuse sont primordiales en raison de situations souvent éprouvantes.

Il possède des qualités d'adaptation exceptionnelles face aux contraintes de son métier : faible visibilité en eaux troubles, obstacles, températures extrêmes, etc.

Il maîtrise les techniques de minage et de déminage, la mise en œuvre de travaux subaquatiques, les ouvertures de brèches en eaux profondes.
Il a des connaissances certaines sur les milieux aquatiques, tels que les horaires de marées et les différents courants en mer et en eau douce.

Précis, rigoureux et méthodique, il sait entretenir et manier les équipements comme les explosifs ou les recycleurs.

Données statistiques sur le poste Plongeur(se) du génie

Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder au poste de Plongeur(se) du génie

Combien gagne un Plongeur(se) du génie ?

Dans l'armée, le salaire dépend du grade. La rémunération d'un(e) plongeur(se) du génie débutant, nourri et logé par le régiment est d'environ 1300 € nets par mois.

Vitalité du métier

Évolution de l'effectif au cours des dernières années.

Ces métiers peuvent aussi t'intéresser