Logo

Monteur-dépanneur d'ascenseurs

NIVEAU SCOLAIRE

Bac ou équivalent

SECTEUR D'ACTIVITÉ

Bâtiment , Entretien , Propreté , Industrie , Maintenance , Génie civil , travaux publics

SALAIRE

0 € / mois à 0 € / mois

Qu'est ce que le métier Monteur-dépanneur d'ascenseurs ?

Le métier de Monteur-dépanneur d’ascenseur se retrouve également sous l’intitulé Ascensoriste. On trouve aussi parfois l’appellation de Mécanicien-électricien dépanneur d’ascenseur. Ce professionnel est un technicien en charge de l’installation, de la mise en service, de l’entretien mais également de la maintenance d’un ascenseur, d’un escalier roulant ou autre monte-charge. Il travaille bien évidemment en respectant scrupuleusement les règles de sécurité et la réglementation en vigueur pour ce type d’appareil. 

Le saviez-vous ? Le premier ascenseur fut créé par Archimède en 236 avant J.C. ! En fait, il faut parler de treuil et non d’ascenseur. Car en fait il s’agissait d’une corde qui s’enroulait autour d’une poulie. Le tout était actionné par une main humaine. Il faudra attendre le début du 19ème siècle (1835) pour voir la création d’un monte-charge à vapeur. 45 ans plus tard, en 1880, c’est un allemand qui inventa le premier ascenseur électrique. 

Que fait un Monteur-dépanneur d'ascenseurs ?

La première fonction d’un monteur-dépanneur d’ascenseur est de sécuriser sa zone d’intervention. Il met en place une signalisation pour interdire l’accès aux personnes. 

Pour le montage d’un ascenseur.
Le technicien s’approprie les plans du bâtiment qui va accueillir l’appareil. Il transporte ses outils et le matériel nécessaire (l’ascenseur est en kite en quelque sorte) sur les lieux d’intervention puis il monte les différentes pièces mécaniques, électromécaniques, électrotechnique, pneumatique et électroniques (tout dépend du type d’ascenseur évidemment). Il agit en se conformant rigoureusement aux instructions fournies par le fabricant. Il met en place le système de transmission, les vérins et les pistons (si l’ascenseur à un système hydraulique), pose la cabine, le système de freinage et s’assure de l’efficience du « parachute » qui n’est autre que le système de blocage de la cabine). Il assure ensuite les connexions avec différents systèmes (incendie, communication, surveillance vidéo, etc.). Une fois le montage achevé, il teste et contrôle et ajuste les réglages de tous les éléments. Il réaliser ce que l’on appelle une opération de mise en conformité réglementaire.

Il accompagne ensuite le propriétaire de l’ascenseur pour s’assurer qu’il a bien compris comment utiliser l’ascenseur et ses systèmes de sécurité.

Entretien et maintenance
Régulièrement, il entretient l’ascenseur selon les clauses du contrat d’entretien. Si ces dernières peuvent varier, il faut savoir que deux visites ne peuvent être espacées de plus de 6 semaines. C’est une obligation pour tout contrat d’entretien. Le Monteur-dépanneur vérifie le fonctionnement, peut changer régulièrement des pièces, teste le fonctionnement et s’assure que tout fonctionne. Un autre contrôle technique doit être mis en place mais par un autre Monteur-Dépanneur qui n’a aucun lien avec le fabricant de l’ascenseur en question et sans rapport avec l’entreprise qui a monté l’ascenseur et qui assure son entretien et sa maintenance. 

Si l’ascenseur tombe en panne, le monteur-dépanneur intervient sur les lieux, détermine le dysfonctionnement, change les pièces défectueuses et procède à un contrôle. Il peut intervenir dans différents domaines : électrique, électromécanique et mécanique. Il peut aussi procéder à des travaux de soudure. Avec le temps, il est amené à moderniser l’installation ou ses équipements.

Chaque étape, que ce soit au niveau de l’installation, de l’entretien ou de la maintenance est attesté par un document que remplit le monteur-dépanneur d’ascenseur. C’est la preuve qu’il est intervenu en respectant scrupuleusement la réglementation.

De plus ce professionnel doit toujours demander un permis d’intervention spécifique : habilitation électrique, travaux hors tension (B0, B0V, B1 B1V, H0, ...), habilitation électrique, travaux sous tension (B1T, BN, BR, H1T, ...) …

Qualités pour être Monteur-dépanneur d'ascenseurs

Un monteur-dépanneur d’ascenseur est un professionnel travaillant avec une rigueur sans faille. Il agit selon des normes et des consignes qui ne permettent pas l’à-peu-près. Que ce soit dans le domaine technique ou dans celui du respect de la sécurité. Pour les autres comme pour la sienne. Il agit toujours avec une grande responsabilité.

Il est à l’aise avec la lecture de plan et de schéma et à des compétences dans de nombreux domaines : Automatisme, Électricité, Électrotechnique, Hydraulique, mécanique, soudure, pneumatique…

Ce professionnel doit accepter les astreintes, travailler le weekend, le soir, la nuit. En effet il doit être présent lorsqu’un impondérable se produit.

Etant amené, parfois, à travailler près du vide, il ne doit pas souffrir de vertige. De plus il est amené à œuvrer dans des conditions peu confortables et doit porter des charges lourdes. Une bonne condition physique est donc demandée.

Le monteur-dépanneur d’ascenseur doit également avoir un sens du relationnel et savoir s’exprimer clairement pour donner des consignes d’utilisation.

Il doit posséder son permis de conduire (B)

Données statistiques sur le poste Monteur-dépanneur d'ascenseurs

Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder au poste de Monteur-dépanneur d'ascenseurs

Combien gagne un Monteur-dépanneur d'ascenseurs ?

Le salaire d’un monteur-dépanneur s’ascenseur débutant est d’environ 1600 euros bruts par mois. Il peut y avoir des primes diverses pour améliorer les revenus quand le professionnel est d’astreinte.

Avec Un BTS, le salaire sera sensiblement supérieur.

Vitalité du métier

Évolution de l'effectif au cours des dernières années.

Ces métiers peuvent aussi t'intéresser