Cordiste

Secteur d'activité
Spécialités pluritechnologiques...
Salaire
1155€ - 2310€ nets/mois

Ce professionnel travaille dans des espaces difficiles d’accès et le plus souvent en hauteur. Le cordiste est un homme du bâtiment, de la maintenance ou du nettoyage. Il nettoie les vitres d’un building, restaure un monument historique, participe à la construction d'un viaduc… et ce toujours équipé de cordes, d’un harnais et d’un casque.

Fonctions

Le cordiste coupe, peint, élague, soude, raccorde, restaure, nettoie, maçonne, fore, soude, monte des installations. Sa spécialisation du travail suspendu dans les airs vient en complément d’un autre métier.
Ses activités quotidiennes sont variées. Il peut s’occuper du nettoyage et de la maintenance d'équipements comme des vitres, des cheminées d'usines, des silos et d’autres endroits qui sont difficiles d’accès comme les grues par exemple. Il lui arrive également de restaurer des bâtiments, rénover des toitures, avoir la charge du montage et de la maintenance de câbles électriques, de structures métalliques, d’antennes, de pylones… C’est aussi lui qui installe des filets de protection le long des falaises, s’occupe de l’élagage et de l’abattage d'arbres dangereux.
En plus des métiers du bâtiment, de la maintenance et de l’entretien, la demande de cordistes s’étend à d’autres secteurs comme le domaine du spectacle et l’organisation d’événements.

Qualités

Ce professionnel doit être doté de sang froid et de beaucoup de rigueur pour assurer sa sécurité. Le cordiste maitrise une compétence technique propre aux métiers du bâtiment : maçon, peintre, couvreur, soudeur… à laquelle il associe sa maitrise des déplacements sur cordes. C’est un sportif qui possède des qualités d'endurance lui permettant de grimper sur de longues distances et de travailler en extérieur dans des positions parfois inconfortables. 
Le cordiste, en plus de ces habiletés physique doit faire preuve de prudence et de concentration. En effet, c’est indispensable pour prévenir les risques inhérents à son métier. Il sait anticiper en connaissant bien les normes réglementaires, le matériel qu’il utilise et l’environnement dans lequel il évolue.
Le cordiste opère en équipe sur des chantiers, toujours à l’air libre, harnaché et assuré comme un alpiniste sur une paroi. Il doit faire preuve d’un bon esprit d’équipe car il ne travaille jamais seul.

Insertion sur le marché de l'emploi

Le métier Cordiste est classé n°695 parmi les métiers qui recrutent le plus en France.

Niveau de recrutement constaté

96.1%
CAP ou équivalent
3.9%
Bac ou équivalent

 

Diplômes nécessaires

Il existe 2 diplômes de formation continue : le certificat de qualification professionnelle de cordiste (CQP) et la certification d’agent technique cordiste. Ces formations permettent d'acquérir les techniques de déplacement sur cordes et de maîtriser les règles de sécurité et de prévention des risques d'accidents. La mise en situation est la clef de réussite de ces formations.
Il existe aussi une formation en alternance qui permet de préparer le CQP. C’est la formation complémentaire d'initiative locale (FCIL) en techniques de travaux de bâtiment sur cordes, 
Nombreux cordistes ont d’abord obtenu un diplôme du secteur du BTP : CAP, bac pro. Puis seulement après se sont spécialisés avec une formation de cordiste. 

 

Salaire Cordiste

Un cordiste en début de carrière gagne de 1500 à 3000 euros brut mensuel.

Vidéo de présentation de ce métier

Ces métiers peuvent aussi t'intéresser

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Cordiste ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question


Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui