Contrôleur en électricité

Niveau scolaire
Bac ou équivalent
Secteur d'activité
Electricité, électronique
Salaire
1100€ - 1300€ nets/mois

Le contrôleur en électricité intervient auprès d'entreprises afin de vérifier la conformité de ses dispositifs électriques. Le professionnel effectue un diagnostic des installations électroniques et électriques afin d'identifier d'éventuelles anomalies. En cas d'avaries constatées, le contrôleur en électricité rédige un rapport et peut être amené à réparer lui-même les installations défectueuses. 

Fonctions

Le contrôleur en électricité a pour mission principale de veiller à la conformité et au bon fonctionnement des installations électriques et électroniques des entreprises qu'il visite. Minutieusement, le professionnel vérifie les divers composants électriques et électroniques des appareils, puis note les éventuelles anomalies: c'est ce qu'on appelle un contrôle qualité. S'il travaille en atelier, le contrôleur en électricité exerce ses compétences techniques directement durant le processus de production du produit électrique ou électronique. Il peut également participer au processus d'amélioration du produit, grâce à ses compétences et ses observations techniques. Pour contrôler la conformité d'un appareil, le contrôleur en électricité effectue des simulations dans diverses conditions afin d'éprouver la qualité du produit. En fonction des résultats obtenus, le professionnel rédige un procès-verbal, qu'il transmet ensuite à ses supérieurs. Si un produit n'est pas conforme au cahier des charges, le contrôleur en électricité le renvoie vers le service de production.

Qualités

Le contrôleur en électricité doit maîtriser à la lettre les procédures de contrôle des appareils électriques et électroniques dont on lui a confié la vérification. Une compréhension précise et minutieuse de schémas et de plans est également un impératif pour le contrôleur en électricité. Ce dernier doit être capable de comprendre du vocabulaire technique rédigé en langue anglaise. Le contrôleur en électricité doit également accepter de travailler parfois dans des horaires décalés et de se déplacer dans des entreprises éloignées de son domicile. Le professionnel doit également rédiger des procès-verbaux et rapports très précis, afin de faire remonter l'information la plus claire possible auprès des services concernés. Enfin, le contrôleur en électricité peut être amené à déplacer des charges (ex : appareils électriques) parfois lourdes. 

Insertion sur le marché de l'emploi

Le métier Contrôleur en électricité est classé n°285 parmi les métiers qui recrutent le plus en France.

Niveau de recrutement constaté

59.3%
Bac+2
23.5%
Bac ou équivalent
11.8%
CAP ou équivalent
3.1%
Bac+3
1.2%
Bac+1

 

Diplômes nécessaires

Souvent préparées en apprentissage ou en alternance, des formations du type BTS Électrotechnique, accessible après un baccalauréat professionnel maintenance des équipements industriels ou systèmes électroniques numériques. Préparées en apprentissage ou en alternance, ces formations permettent une meilleure insertion dans le monde du travail.

 

Salaire Contrôleur en électricité

Un contrôleur en électricité gagne, en début de carrière, le Smic. En cas d'horaires décalés, il touche des primes.

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Contrôleur en électricité ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question


Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui