Logo

    Verrier industriel

    NIVEAU SCOLAIRE

    Sans diplôme

    SECTEUR D'ACTIVITÉ

    Artisanat , Industrie , verrerie

    SALAIRE

    1155 € / mois à 1500 € / mois

    Qu'est ce que le métier Verrier industriel ?

    Le verrier industriel ou le technicien des industries du verre évolue aujourd’hui dans un contexte extrêmement mécanisé et automatisé (d’ailleurs « le verre mécanique » désigne aujourd’hui l’ensemble des fabrications industrielles du verre).  De ce fait ses fonctions le positionnent entre le bureau d’étude et la conduite de machine. 

    Que fait un Verrier industriel ?

    Un technicien des industries du verre, ou verrier industriel, peut travailler au sein d’un bureau d’études et assister l’ingénieur dans l’étude des composants du verre et dans l’élaboration de nouveaux procédés de fabrication. Il a également pour fonction de réaliser des tests sur le verre afin d’évaluer sa solidité. On notera qu’il y a trois secteurs dans cette industrie : le secteur du verre creux (bouteilles, matériel de laboratoire…), celui du verre plat (vitres, pare-brise…) et celui du verre technique (lunetterie, fibre optique..). 
    Mais un technicien des industries du verre peut également avoir des missions de conducteur de machine en atelier. Dans ce cas il participe aux démarrages de production et aux changements des étapes de fabrication du produit. Il assure la conduite d’une machine de production en respectant le rendement demandé et en s’assurant du niveau de qualité. Il assure également une mission de maintenance de niveau 1. Enfin il renseigne les supports de suivi de production et transmet les informations à son supérieur hiérarchique.

    Avant de s’engager dans cette activité professionnelle, il faut savoir que la quasi totalité de la production industrielle se situe  dans la région hauts de France et à l’est de la région Auvergne-Rhône-Alpes. 

    Qualités pour être Verrier industriel

    Avant tout, un verrier industriel doit être polyvalent et capable d’adaptation. Il doit appréhender tout le cycle de fabrication : arrivage de matière première, la fusion dans les fours, la formation de paraison (le verre liquide est découpé en goutte) puis le formage de la matière pour lui donner la forme désirée, la recuisson, le contrôle et le conditionnement.


    Quelles sont les qualités à avoir pour être verrier industriel? 
    Il faut être en mesure de travailler dans un contexte très bruyant et sous hautes températures. De plus, en atelier, les machines pilotées automatiquement fonctionnent 24 heures sur 24 et 7 jour sur 7. Il faut donc envisager une organisation du travail basée sur les 3x8, samedi et dimanche compris. Ce rythme impose une bonne condition physique et de la disponibilité. Il faut être capable de mobiliser une grande concentration pour détecter la moindre anomalie de fabrication. Une très bonne vue est donc exigée.  Le verrier doit avoir quelque affinité avec les sciences car des bases en physique-chimie lui permettent d’appréhender le cycle de la verrerie. Il doit avoir également des connaissances poussées en mécanique et électromécanique. Enfin, ce professionnel est très rigoureux et méthodique pour appliquer les règles de sécurité extrêmement strictes dans un environnement de travail dangereux.

    Données statistiques sur le poste Verrier industriel

    Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder au poste de Verrier industriel

    Combien gagne un Verrier industriel ?

    Le salaire d’un débutant est celui du smic. Mais de nombreuses primes sont à envisager.

    Vitalité du métier

    Évolution de l'effectif au cours des dernières années.