Acupuncteur

Niveau scolaire

Autre formation

Secteur d'activité

Santé

Salaire

Non renseigné

Un acupuncteur utilise les techniques de l'acupuncture, une médecine alternative d'origine chinoise, pour améliorer le bien-être de ses patients que ce soit dans le domaine physique et/ou psychologique. Il s'agit d'introduire des aiguilles extrêmement fines à des endroits bien déterminés de l'épiderme. On parle alors de " points d'acupuncture ". Cette pratique chinoise ancestrale doit être envisagée, en France, comme un accompagnement préventif et non curatif. La pratique de cette thérapeutique réclame des connaissances approfondies en médecine et une rigueur sans faille au niveau de l'hygiène. C'est pourquoi, en France, la loi estime que seuls les médecins et les sages-femmes sont en droit d'exercer cette pratique. Mais la législation reste laxiste dans ce domaine…

Il faut rappeler que l'acupuncture n'est pas une panacée à tous les maux. Cette pratique est envisagée pour améliorer les états dépressifs, pour contrer les maux de têtes, les problèmes relatifs aux allergies, aux problèmes épidermiques, digestifs, etc. Elle peut aussi être envisager pour faciliter les grossesses. Enfin, certains l'utilisent pour le sevrage tabagique ou pour contrer les difficultés de concentration…

Fonctions

L'acupuncteur, comme tout praticien digne de ce nom, accueille son patient et l'interroge sur les raisons de sa venue, sur ses maux, ses antécédents de santé, son hygiène et ses habitudes de vie. Après un examen clinique (si le praticien a une formation médicale), il dresse un " bilan énergétique " (diagnostic) qui va lui permettre de déterminer les " points d'acupuncture " parmi les 360 existants. Ce diagnostic prend en compte 4 aspects fondamentaux : le Yin ou le Yang, l'Interne ou l'Externe, Le Vide ou la Plénitude, le Froid ou la Chaleur. L'objectif est alors de " rééquilibrer les énergies corporelles ". Il communique au patient le protocole de traitement qui lui correspond. Ce protocole permet de déterminer le nombre de séances à venir et leur rythme. La séance en elle-même est alors la mise en place des aiguilles chauffées (l'acte de chauffer les aiguilles est nommé " Moxibution ") aux endroits déterminés. Ces aiguilles, constituées de fer et de cuivre, ont bien évidemment été stérilisées avant l'emploi.

L'Acupuncteur peut aussi précéder à la pose de ventouses pour régler des difficultés d'ordre respiratoire, circulatoire, allergique ou viscéral. A chaque séance, il s'informe auprès du patient des évolutions ressentis et envisage d'éventuelles corrections.

Qualités

Il faut, pour exercer le métier d'acupuncteur, avoir un sens de l'écoute très prononcé et une capacité à amener son patient à formuler ses besoins. 

Evidemment, l'acupuncteur connaît parfaitement l'anatomie humaine et ses compétences en médecine générale sont avérées.

Il maîtrise toutes les techniques inhérentes à l'acupuncture et se montre extrêmement rigoureux et méthodique dans leur application. Cette rigueur implique également un véritable savoir-faire dans la stérilisation des aiguilles. Ce professionnel doit être très précis et minutieux dans ses gestes. 

Puisque l'acupuncture se situe dans le domaine médical, ce praticien respecte une déontologie et applique le " secret professionnel ".

Comme cette profession doit principalement s'envisager en activité libérale, il est important d'avoir un minimum de compétences en gestion comptable, administrative et juridique.

Diplômes nécessaires

Qui peut devenir acupuncteur ? Si on en croit les textes législatifs français, seuls les médecins et les sages-femmes peuvent proposer à leurs patients cette thérapeutique. En faisant appel à ses professionnels, les patients peuvent se voir rembourser leurs soins. 

Partant sur cette base, il faut envisager un cursus de formation en médecine générale (9 années après le baccalauréat) ou une cursus de formation en médecine dentaire (6 années après le baccalauréat) ou vétérinaire (7 années après le baccalauréat) ou un cursus permettant de devenir sage-femme (5 années après le baccalauréat). Une fois le diplôme en poche, l'étudiant doit se former à l'acupuncture. Il doit obtenir un Diplôme Inter-Universitaire (D.I.U.) Acupuncture Scientifique ou Initiation à l'acupuncture médicale. La formation dure une année. 

Mais il existe de nombreuses formations en acupuncture qui ne relèvent pas d'une formation scientifique à proprement dite. En effet des acupuncteurs proposent leurs services sans avoir une formation officielle leur permettant de se déclarer médecin ou sage-femme. On ne parle plus de " patients " mais de " clients " pour qualifier les personnes qui font appel à leurs compétences. 

Nous conseillons fortement de suivre une formation académique et scientifique pour devenir acupuncteur. Si, aujourd'hui, une certaine tolérance est acceptée au niveau des autorités compétentes, rien ne dit que la loi ne se montrera pas plus sévère dans les années à venir. De plus, d'un point de vue déontologique, il apparaît fondamental d'avoir des compétences très poussées en médecine pour prendre en charge une personne en souffrance. Enfin, une personne se sentira plus en confiance si elle sait que le praticien peut faire valoir un diplôme officiel.
  • DES Médecine Générale

  • DESC Médecine du Sport

  • Diplôme d'Etat de docteur en médecine

  • CAPME Diplôme de capacité en acupuncture

  • CAPME Diplôme de capacité de Médecine et Biologie du Sport

  • DES Médecine interne

  • DES Médecine physique et de réadaptation

  • DES Santé publique et médecine sociale

  • DES Médecine du travail

  • Diplôme d'Etat de sage-femme

Données statistiques

Derniers diplômes obtenus par les membres de notre panel avant d'accéder à ce poste

Salaires

Généralement, un acupuncteur exerce son activité en tant que profession libérale. Les séances d'acupuncture sont facturées entre 40 et 90 euros bruts. La rémunération dépendra donc du nombre de patients ou de…clients. Plus le professionnel jouira d'une certaine renommée, plus ses revenus seront conséquents. Certains praticiens ayant pignon sur rue peuvent avoir entre 5 et 10 séances quotidiennes.

Il est important de souligner que si l'acupuncture a des vertus prouvées scientifiquement, les Français sont encore réticents à l'idée de faire appel à ce type de pratique. Parce que se faire enfoncer des aiguilles dans la peau n'a rien de très enthousiasmant mais également parce que les médecines dites alternatives font encore peur. Raison de plus pour devenir médecin ou sage-femme avant de se professionnaliser dans le domaine !

Vitalité du métier

Évolution de l'effectif au cours des dernières années.

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le diplôme Acupuncteur ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce diplôme. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.