MOPA

MOPA

Site internet de l'école

Filière
Autre établissement du supérieu...
Nombre de formation
2 formations
Ville
Arles
Établissement

Découvrez MOPA, l'école du Film d'Animation et de l'Image de Synthèse, anciennement Supinfocom Arles !

L'école MOPA, Ecole de la 3D, a été ouverte en 2000, à la suite de la création en 1988 de Supinfocom Valenciennes par Marie-Anne Fontenier.
Supinfocom décide alors en 2000 d'ouvrir une deuxième école, qui ouvre ses portes à Arles, sur les anciens ateliers SNCF. 

Source digiSchool - 2017

Présentation de MOPA

Despuis 17 ans, l'école MOPA, l'école de la 3D, a formé plus de 400 étudiants aux métiers de la Production. 


Ce sont chaque année près de 195 diplomés, 3h de production 3D et 80 films qui sortent de l'école.


L'école d'Arles, MOPA, construit sa pédagogie, son identité et sa renommée autour de plusieurs valeurs fondamentales:


- Stimuler la créativité


- Décloisonner les compétences


- Favoriser le travail collectif


 

Formations proposées par l'établissement

L'établissement en photo

mopa.jpg
MoPA2-770x434.jpg

Avis sur MOPA

18 avis ont été postés sur MOPA

Note moyenne ( 18 avis )

Enseignement

Insertion

Ambiance

Infrastructures

Organisation

Situation

Avis Cycle II Réalisateur numérique

Note globale
Je recommande : OUI
reymantha
08-10-2013
La meilleure école d'animation 3D en France avec les Gobelins. (Je parle bien sur de Supinfocom ARLES) C'est une école axée plus "Cinema" que les Gobelins, mais le niveau en animation aux Gobelins est supérieur. Il y a un vrai soucis d'équilibre entre la technique 3D et le feeling cinématographique. C'est une école très jeune (15 ans environ) de laquelle émane un dynamisme et une volonté de se tourner vers l'avenir.

Avis Cycle II Réalisateur numérique

Note globale
Je recommande : OUI
Isidore
01-11-2015

J'ai vraiment un sentiment mitigé par rapport à cette école, qui a de bons côtés comme des mauvais. Je suis actuellement en 4ème année (je suis rentrée en première année). Les deux premières années "prépa" apportent une formation généraliste dans différentes disciplines artistiques, et n'aborde pas encore la 3D. Cette formation est à mon avis trop peu fournie et mal équilibrée. Trop de cours théoriques comme analyse de films ou conception d'images, cours qui ne sont pas toujours à la hauteur de la réputation de l'école. Les cours d'histoire de l'art également, pourtant de bonne qualité, représentent à mon avis une part trop importante du cursus. Malgré tout, j'ai gagné du niveau en dessin, peinture et sculpture au cours de ces deux premières années, bien que le volume de ces cours reste un peu insuffisant. On a aussi pu faire un peu d'animation tradi et de stop motion (papier découpé). J'ai regretté de ne pas recevoir sur ces deux premières années un enseignement davantage resserré sur des disciplines pratiques, comme : dessin, peinture, sculpture, painting numérique, photomontage, vidéo, animation tradi, storyboard, etc., qui devraient pour moi être favorisées par rapport aux cours plus "théoriques" (cités plus haut) qui m'ont beaucoup moins appris et servi. La troisième année : Je vous conseille vraiment de toucher un peu à la 3D de votre côté avant d'arriver en 3ème année. Ce n'est pas indispensable mais c'est un plus indéniable. En un délai de 3 à 4 mois, les élèves doivent réaliser un court métrage d'1 minute de A à Z, sur un thème imposé. Le délai est très court et l'encadrement est un peu flou, avec des professeurs parfois un peu dépassés techniquement. Heureusement l'ambiance entre élèves est bonne et l'on s'entraide beaucoup, on apprend énormément des autres et c'est un point positif (peu de compétition). Malgré la difficulté c'est formateur (on apprend un peu "dans la douleur", mais on apprend). Le deuxième cycle, dans lequel je viens d'entrer (4ème-5ème année) est centré sur la spécialisation et la fabrication du film de fin d'études. Deux spécialisations possibles : image (modélisation, texture, lighting, rendu, etc.) et animation (avec essentiellement des cours d'animation 3D mais aussi des cours de rig, script, préviz, acting). Certains cours sont communs aux deux spé, par exemple production, son, story board. En 4ème année donc, on se spécialise, on rentre dans un apprentissage plus approfondi du métier, et on commence à travailler sur le scénario des films de fin d'études. Chaque élève propose un projet et l'équipe pédagogique choisit parmi ces projets ceux qui seront réalisés en équipe en 5ème année. La 5ème année est consacrée à ces films de fin d'études. Pour résumer mon avis : Les points faibles : - le manque d'équilibre et d'organisation de la formation, notamment sur le premier cycle (années 1 2 et 3) - la formation concernant la conception scénaristique et graphique des films réalisés lors du cursus. Pas de cours de design de décors ou de personnages par exemple, pas de cours de scénario, pas de cours de réalisation, trop peu de cours de story board. - certaines méthodes d'enseignement semblent un peu rigides par rapport à une école qui se veut flexible et adaptable - certains intervenants n'ont pas toujours une attitude très pro - de fréquents problèmes d'organisation et de planning - le manque de transparence au niveau des critères d'évaluation des travaux des élèves, qui semblent souvent assez arbitraires Les points forts : - d'un point de vue technique l'école est d'un bon niveau (les élèves qui en sortent aussi) - notamment à partir de la 4ème année, des intervenants professionnels compétents et intéressants ; ce sont des gens qui sont dans le métier, avec une expérience précieuse qui correspond à la réalité de la profession - une bonne ambiance d'entraide et d'émulation entre élèves qui permet d'apprendre beaucoup des autres - une valorisation du travail en équipe - une formation qui globalement est de bonne qualité Enfin, ni point faible ni point fort, une mentalité que je ressens comme un peu ambivalente : C'est une école qui, surtout depuis s'être dissociée de Valenciennes, est en constante évolution. L'administration semble avoir à coeur de solutionner les soucis de pédagogie et d'organisation au fur et à mesure qu'elle les repère. On sent une volonté de maintenir une formation de qualité, adaptée aux réalités de la vie professionnelle. Le revers de la médaille étant qu'il y a souvent des soucis d'organisation et de planning, comme je l'ai dit plus haut. Par ailleurs, cette volonté d'adaptabilité et d'évolution, ne se ressent pas toujours de façon égale. Par exemple, à certains niveaux, la méthode de fabrication des films de diplôme n'évolue pas. Les élèves peuvent se heurter à une vision des choses parfois rigide et à des références culturelles pas assez actuelles chez certains membres de l'équipe pédagogique. C'est une école qui a sa "recette" qu'elle utilise depuis des années, "recette" qui ne se renouvelle peut-être pas assez, et qui ne tient pas toujours compte du désir de liberté créative des élèves. J'ai globalement l'impression d'une école qui essaie de gérer du mieux qu'elle peut les changements auxquels elle est confrontée, tiraillée entre conservation et évolution.

Avis Cycle II Réalisateur numérique

Note globale
Je recommande : OUI
Rorutz
04-07-2013
Très bonne école, la diversité des professeurs et des cours nous permet de toucher à tout. En visitant les différents métiers qui nous attendent grâce par exemple au film de 3ème année ou nous devons tout réaliser seul, de l'image au son. Cette école comprend peu d'élève alors nous nous connaissons tous, une ambiance chaleureuse d'entraide y règne, chacun est prêt a faire son possible pour aider les autres, élèves comme professeurs. Je suis très satisfaite de cette école.Enseignement

On touche a tout, et les cours sont riches.

Contacter l'établissement

Être recontacté par MOPA

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui