Cours Jean Périmony

Site internet de l'école

Filière
Ecole d'art
Nombre de formation
1 formation
Ville
Paris
Établissement

Formations proposées par l'établissement

Avis sur Cours Jean Périmony

6 avis ont été postés sur Cours Jean Périmony

Note moyenne ( 6 avis )

Enseignement

Insertion

Ambiance

Infrastructures

Organisation

Situation

Avis Formation d'école privée de comédien

Note globale
Je recommande : OUI
MathildeMarillat
02-12-2017
Il n'y a, à mon avis, aucune école parfaite. Chaque école a ses défauts et ses points positifs. Il faut tirer le positif dans le négatif. L'important est de se sentir bien, et de se donner toutes les chances pour réussir ses trois années. Cela a été mon cas au sein de cet établissement. L'école Périmony est une famille où l'on se sent bien. Le dialogue entre le corps enseignant et les élèves est perpétuel. La progression se fait au fur et à mesure du cursus, notamment durant la première et troisième année qui sont pour moi les plus riches en apprentissage. L'école a également la chance de bénéficier de lieux assez exceptionnels pour travailler: le théâtre tristan bernard, le théâtre des feux... C'est agréable de travailler sur de vrais plateaux au lieu de miscroscopiques salles. L'école est aussi d'un grand soutien après la sortie, elle ne nous abandonne pas et continue à penser à ses élèves et à les soutenir, ce qui est très appréciable.

Avis Formation d'école privée de comédien

Note globale
Je recommande : OUI
Benoit
03-12-2017
Le Cours Périmony est une formation complète et passionnante. Je la recommande vivement. J'ai appris mon métier de comédien au sein de l'école. Les cours sont dispensés dans des lieux magnifiques. Les professeurs sont aussi exigeants qu'enrichissants pour l'acteur en devenir. Périmony est une structure puissante mais qui a su conserver sa dimension humaine. La vie étudiante est géniale et les rencontres très nombreuses. La plus part de nos projets montés en sortant de l'école se font entre anciens élèves. Foncez faire l'école Périmony!!!

Avis Formation d'école privée de comédien

Note globale
Je recommande : NON
Dentdure
24-12-2014
A l'époque, c'était un cours dans le 18ème arrondissement, métro Lamarck Caulaincourt, dans une salle laide, triste, dés qu'on rentrait, ça puait l'urine ou la m.... avec les toilettes à droite de l’entrée, moi qui suit sensible à la prémonition... Première année épouvantable, beaucoup trop d’élèves, certes, cela rapporte au cours mais pas à l’élève, même pas assez de fauteuil, il fallait s'asseoir par terre, même avec deux profs, enseignement creux, souvenir d'un prof qui se sentait plus parce qu'il avait eu un rôle dans un film, pourtant, sa pâle imitation du grand de Funès ne l'a pas mené loin. Ah si, à défaut d'avoir un césar, il a eu plus tard une récompense d'un guide du comédien... chacun son truc, moi, je préfère me consoler dans les bras d'une jolie fille! Le comble de son enseignement, c'était, dans une scène, de faire répéter une phrase telle que Monsieur voulait l'entendre, il réduisait ainsi l’élève à un rôle de perroquet*. Je lui ai alors appris ce que c'était un perroquet mal élevé, je répétais tout mais à l'envers, il a été pleuré à la direction pour me virer... "c'est un fou! un fou! au fou!" en parlant de moi, je me suis senti alors, non pas diffamé mais célébré, et oui, on disait la même chose aux dissidents soviétiques... Deuxième année, (je me devais de rester) en plus de la salle susvisée, cours mardi et vendredi matin au théâtre Tristan Bernard, ouf, un peu d'air, niveau enseignement nettement mieux mais bon, il faut dire que l'on partait de très bas et toujours beaucoup trop d'élèves et puis, j'adore Molière alors avec l'audition "Molière" en fin d’année, j'ai patienté comme un yogi... les filles étant toujours aussi moches, ça m'a aidé! Troisième année, là, j'ai appris la vacuité, le rien de rien, le vertige du vide, vertigo, il faut dire que le prof s'occupait toujours des élèves de deuxième et troisième années en même temps, un vrai bordel, j'ai même pas attendu l'audition "Shakespeare", (pardonne-moi Shakespeare, je m'incline devant la profondeur de ton esprit mais comme tu l'as si bien dit "ne jetez pas vos perles aux pourceaux"), pourtant, le prof, j'allais dire le psy, sympa et compréhensif, m'avait donné la scène d'un fou, un fou simulateur? à vous de voir, mais on ne fait pas d'Hamlet sans casser des œufs, tel un spectre, je me suis donc évaporé de ce cours d'un rapport qualité prix épouvantable, 1800 francs par mois à l'époque! Et j'ai utilisé mon fric pour voyager, et là, j'ai vraiment appris que ce monde était une comédie féroce où tout le monde avait le droit à la scène! * "C'est très dangereux de prendre des cours de théâtre" Michel Duchaussoy

Contacter l'établissement

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui