Clément, animateur sports et loisirs

Clément - animateur sports et loisirs


 

A 22 ans, Clément Houvet est animateur sports et loisirs. Diplômé d’un brevet professionnel de la Jeunesse, de l’Education et des Sports, il nous raconte son parcours, de son bac à son embauche en CDI.

Clément, animateur sports et loisirs

Le parcours scolaire de Clément avant de devenir animateur sports et loisirs.

Terminale S au lycée Fulbert à Chartres, Eure-et-Loir (2012)
" Passionné de sport depuis mon plus jeune âge (je pratique judo, tennis, handball, vélo…), j’avais choisi cette filière car la plus proche de la filière sportive, notamment dans l’optique d’un éventuel choix de la filière STAPS (pour devenir professeur de sport). Mais en découvrant le BPJEPS, diplôme menant à l’animation sportive, qui s’effectue en alternance et sans bac obligatoire, mes motivations ont rapidement baissé et c’est à reculons que j’ai passé les épreuves du bac ! D’où mon échec à ce diplôme. "

BPJEPS au CFA des Métier du Sport (Orléans, Centre) : 2012 à 2014
" Là, pour le coup, j’étais hyper motivé ! Avant même les tests de sélection du CFA, je suis allé toquer aux portes des structures sportives du département susceptibles de m’accueillir pour un apprentissage sur deux ans. J’ai trouvé mon bonheur au sein de l’association Profession Sports Animation Jeunesse 28, un organisme visant à promouvoir l’emploi dans le secteur sportif. Puis j’ai passé les tests de sélection du CFA. Au menu : mise en situation pédagogique, petite épreuve écrite sur le thème du sport, tests physiques et tests de motricité avec différents matériels, entretien avec des professionnels et les futurs formateurs du CFA. "

" Ma scolarité s’est déroulée sur le rythme d’alternance de deux jours au CFA et le reste de la semaine en structure. Je préparais un BPJEPS « activités physiques pour tous » découpé en 10 UC : Communication, Connaissance des publics, Montage de projet, Réglementation de la structure, Pédagogie pour l’animation, Réglementation et anatomie, Activités physiques publiques, d’entretien et application… Au cours théoriques s’ajoutaient de nombreuses mises en situation et l’animation de séances, d’abord au sein de la promotion, puis, petit à petit, en situation avec des groupes d’enfants. En parallèle, au sein de l’association sportive, j’ai pris peu à peu mon autonomie, sous l’égide de mon tuteur. Au terme de ces deux ans, j’ai malheureusement du refaire un an supplémentaire car il me manquait un UC. Cela m’a permis de tout bien approfondir : une expérience donc finalement bénéfique. "

Les missions actuelles de Clément

" J’ai obtenu mon diplôme d’Etat en juillet 2014. Juste avant, j’avais passé un contrat d’avenir avec mon employeur, ensuite changé en CDI temps plein. Profession Sports Animation Jeunesse 28 met un panel d’éducateurs sportifs à disposition sur toutes les structures en besoin sur le département (communes, instituts médico-sociaux, milieu carcéral, clubs locaux…). Mes missions ? J’interviens seul sur une structure et une activité donnée (sport collectif ou individuel, voire activité plus ludiques comme le tir laser, la sarbacane, les sports innovants…). En prenant de la bouteille, je suis amené à monter un nombre croissant de projets au sein des structures (un évènement sportif autour du sport santé, par exemple). La journée est consacrée au temps scolaire, le soir plutôt aux clubs. "

Quelles qualités sont nécessaires pour exercer ce métier ?

" Je pense qu’il faut d’abord avoir une tête bien faite, car au final on est davantage dans l’animation et dans la recherche de la meilleure manière de faire comprendre les activités que dans le sport stricto sensu. Il faut aussi des qualités d’adaptation : dans la même journée, on peut passer d’un public scolaire à des adultes en club, en passant par des seniors ! Il faut se montrer rigoureux et autonomie, et bien sûr cultiver l’esprit d’équipe et le sens du contact humain. "

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui