Nicole - Aide médico-psychologique


 

A 63
ans, Nicole Niang, diplômée d’Etat, est aide-médico-psychologique (AMP). Elle
nous raconte son parcours, de ses débuts de carrière à son activité actuelle.

Découvrez le métier d'aide médico-psychologique

Le parcours scolaire et professionnel de Nicole avant de devenir AMP

Je suis née en 1953. A cette époque, la situation du marché du travail était bien plus facile et ouverte qu’aujourd’hui ! Sans formation particulière, j’ai pas mal voyagé dans mes jeunes années : au Danemark, comme fille au pair, pendant plusieurs années, puis en Suisse – dans une bibliothèque - puis en Allemagne : contractuelle dans l’Armée, je m’occupais des loisirs du contingent.

Quand je suis revenue en France, au début de la décennie 90, la situation du marché de l’emploi était bien plus tendue. La mission locale de la ville de Charenton (Val-de-Marne), où j’habitais, m’a proposé de faire un bilan de compétences, afin de faire le point sur mon parcours et mes attentes professionnelles. Au sortir de ce bilan, je me suis vue proposer un stage dans une association de prise en charge des personnes polyhandicapées, le CESAP. C’est ainsi que j’ai débuté, en me formant sur le tas, ce qui est le cas, encore aujourd’hui, de nombre d’AMP. J’ai ensuite effectué un remplacement pendant les vacances, au bout duquel on m’a engagée.

 

Diplôme d’AMP – à Draveil (Essonne) en 1992

J’ai effectué cet apprentissage en 18 ans, dans le cadre de la formation continue, en alternance avec mon travail au CESAP. J’y ai approfondi les soins aux personnes, les différents types de handicaps, la notion de bien-être, le maternage… J’ai appris, aussi, à maîtriser la manipulation de tous les appareillages permettant aux personnes handicapées de se sentir plus à l’aise au quotidien.

Depuis cette date, j’officie toujours dans la même institution, surtout dans les services des adolescents et jeunes adultes. J’accompagne l’ensemble de la vie quotidienne d’une personne dépendante : lever, petit déjeuner, toilettes, l’accompagnement à des sorties, aux activités… J’ai récemment été formée sur des méthodes de communication spécifiques aux enfants polyhandicapés, visant à rendre ceux-ci davantage acteurs de leur quotidien, et notamment à une technique basée sur les signes, pratiqué dans tous les services de l’institution. Depuis la dernière rentrée scolaire, on m’a demandée de rejoindre l’unité d’enseignement, comprend 20 enfants venant en classe à des rythmes différents, par petits groupes de 2 à 4, avec un programme basé sur celui de l’école maternelle, adapté aux pathologies des uns et des autres.

 

Quelles sont les qualités nécessaires au métier d’AMP ?

Le métier d’AMP est un métier de soins et d’attentions portées à des personnes en situation de fragilité. De bonnes qualités d’observation sont nécessaires afin de décrypter les signaux transmis par ces patients, généralement privés de l’usage de la parole. C’est un métier de contact et d’empathie, où il faut se former continuellement.

Il faut de la rigueur et aimer travailler en équipe. Et être en bonne forme physique : la fonction est très fatigante (pour le dos notamment), même si les choses se sont améliorées depuis quelques années du fait de l’évolution des appareillages, notamment des systèmes de portage des personnes.

 

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui