Quelle licence professionnel sont possible après un BTS assistante de direction ?

Questions-Réponses : Secrétariat
alicia_6002 Postée Plus d'un an UNE RÉPONSE Signaler le contenu
Bonjour, J'ai plusieurs questions : quelle licence professionnel sont possible après un BTS assistante de direction ? Quel est le salaire d'une assistante de direction qui commence ? Je recherche un métier dans le sociale, ou je pourrait aider des enfants, qui ont subit toutes formes de maltraitance (enfants battu, viol etc...), avez vous des métier qui y correspondrait ? Merci.
alicia_6002 Postée Plus d'un anSignaler le contenu
Bonjour,

Il peut donc être intéressant d'envisager de poursuivre à l'université en licence pro :

- licence professionnelle management des organisations, par exemple : licence professionnelle management des organisations mention PMO option administration générale des entreprises, licence professionnelle management des organisations option "associations", licence professionnelle management des organisations option administration générale des entreprises...

- licence professionnelle gestion des ressources humaines, par exemple : licence professionnelle gestion des ressources humaines option assistant ressources humaines, licence professionnelle gestion des ressources humaines option gestion des ressources humaines et technologies de l'information et de la communication...

Par ailleurs, on constate, sans doute en raison de la polyvalence des enseignements de ce BTS, quelques poursuites d'études en licence AES.

La majorité des assistantes juniors débute avec un salaire proche du Smic. Toutefois, en bénéficiant d'un niveau élevé de formation, le salaire moyen peut atteindre 1 850 euros, et jusqu'à 2 000 euros brut par mois avec une bonne maîtrise de l'anglais.


Vous pouvez vous diriger vers le métier d'éducatrice de jeunes enfants.

Sachez que les trois-quarts des EJE exercent dans les structures d'accueil de la petite enfance , que celles-ci soient socio-éducatives, sanitaires ou de loisirs. Il s'agit essentiellement des crèches (collectives, familiales et parentales), des jardins d'enfants et des haltes-garderies . Cependant, les EJE sont susceptibles d'intervenir dans divers autres lieux. Elles peuvent par exemple être appelées auprès d'enfants malades dans les hôpitaux , les maisons de cure ou de convalescence . Elles peuvent travailler également dans des établissements et services spécialisés qui accueillent des enfants souffrant de handicaps ou rencontrant des difficultés sociales : services sociaux de la protection maternelle et infantile , foyers de l'enfance , maisons maternelles , centres d'action médico-sociale précoce , instituts médico-éducatifs , centres médico-psychologiques , centres de déficients sensoriels ... Enfin, les ludothèques , maisons familiales de vacances et autres centres de loisirs maternels apprécient les compétences de ces professionnelles de la petite enfance.

Pour assurer sa mission, l'EJE doit collaborer harmonieusement avec d'autres professionnels, car elle fait partie d'une équipe pluridisciplinaire où interviennent directrice de crèche, auxiliaire de puériculture, éducateur spécialisé, psychologue et assistante sociale. Cette collaboration ne doit cependant pas entraver l'autonomie dont elle a besoin pour développer ses projets éducatifs.

Le Diplôme d'Etat d'éducateur de jeunes enfants (DEEJE) est indispensable pour exercer cette profession. La formation dure deux ans et trois mois. Elle comprend des enseignements théoriques et neuf mois de stages pratiques. Elle se déroule dans une école agréée par le ministère de l'emploi et de la solidarité.

Pour accéder à la formation, il faut être titulaire :


soit du baccalauréat ou d'un titre admis en équivalence
soit d'un diplôme d'État ou d'un certificat d'aptitude au travail social ou paramédical sanctionnant une formation professionnelle de deux ans
soit du diplôme professionnel d'auxiliaire de puériculture, à condition de justifier d'une expérience professionnelle de trois ans dans un emploi correspondant
Il est également possible d'être admis en réussissant les épreuves de l'examen de niveau organisé par les directions régionales des affaires sanitaires et sociales.

Dans tous les cas, les candidats doivent être reçus aux épreuves de sélection (tests de culture générale et entretien) organisées par chaque centre de formation.






QUESTIONS / RÉPONSES

Pose ta question



DOSSIER

secretariat.jpg

Accueil - Secrétariat

Premier interlocuteur d’une entreprise, l’accueil et le secrétariat sont deux points stratégiques de la communication de l’organisation d’uns structure. Découvrez tous les métiers et toutes les formations du secteur accueil et secrétariat

Voir le dossier

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui