Bonjour, je suis actuellement en 1ere L et je ...

Questions-Réponses : Organisation de Voyages et Réception de Touristes
dakota08 Postée Plus d'un an 3 RÉPONSES Signaler le contenu
Bonjour, je suis actuellement en 1ere L et je voudrais être institutrice à l'étranger. (le système français ne me convient pas du tout et je veux absolument voyager) Il faudrait donc que je sois bilingue et pour cela j'aimerai faire mes études post-bac en Angleterre, mais je ne sais pas par quels moyens, et comment devient-on institutrice en Angleterre? Le diplome est-il valable dans tous les pays? Merci d'avance.
amandine89 Postée Plus d'un anSignaler le contenu
Bonsoir, tu peux t'inscrire dans une université et partir en Erasmus (c'est à dire partir un an ou un semestre à l'étranger). Tu peux prendre en option FLE c'est pour enseigner à l'étranger. Si par contre tu ne veux pas partir en Angleterre via une université, je ne sais pas dans quelle école tu pourrais aller pour être institutrice. Par contre le diplôme que tu auras ne seras certainement pas valable pour la France (les autres je ne sais pas), donc si un jour tu voudrais enseigner en France il faudrait que tu refasses des études équivalentes.
rose_de_pekin Postée Plus d'un anSignaler le contenu
Bonjour et bonne année!

Il faut préciser que l'option FLE, c'est Français Langue Etrangère, donc une spécialisation pour enseigner le français dans les Alliances Françaises ou autres établissements autochtones à l'étranger (qui eux, n'exigent pas tous ce genre de diplôme). Donc, c'est pour enseigner à l'étranger, mais pour enseigner le FRANCAIS. Surtout au niveau jeunes adultes d'ailleurs, car il y a peu de cours ouverts aux enfants.

Si vous voulez être institutrice ailleurs que dans le système français, travailler avec des enfants, en français, ou en anglais, je vous recommande d'examiner les pistes au Canada, notamment au Québec et au New Brunswick (province bilingue du Canada). Un diplôme de leurs universités permet de travailler au Canada, bien sûr, mais aussi aux Etats-Unis (à vérifier, mais je ne pense pas me tromper) et dans d'autres pays du monde, notamment dans les écoles ayant un lien avec le Canada. Le système canadien pourrait vous convenir mieux que le système britannique, quand même assez sclérosé lui aussi.

Par exemple, il y a une école canadienne à Pékin, avec un staff complètement formé et expérimenté du Canada, sauf bien sûr les profs de chinois mandarin puisque l'école propose aussi des cours de mandarin à ses élèves. Ceux-ci vont de la maternelle (système Montessori) au baccalauréat international. Le système d'enseignement est canadien, mettant l'action sur une pédagogie où l'enfant est éduqué et formé en tenant compte de ses capacités et de ses centres d'intérêt. Les enfants non anglophones (la majorité) sont amenés au niveau de leurs camarades canadiens anglophones en quelques mois, par une pédagogie qui associe non seulement les parents et les enseignants, mais aussi les élèves entre eux sur différents niveaux. Les deux autres "langues secondes" (chinois et français) commencent maintenant dès les petites classes, avec une dotation horaire moins importante car le cursus est affilié au système du New Brunswick version anglophone.

La plupart des autres écoles internationales sont anglophones : elles sont en général très bien dotées, selon une logique plus commerciale, et recrutent bien sûr volontiers des institutrices qui peuvent apporter une compétence non seulement en anglais mais dans une autre langue, car le plus souvent, les parents qui y mettent leurs enfants souhaitent une initiation au bilinguisme ou au trilinguisme précoce. Pour les (très nombreuses) maternelles, le système Montessori et d'autres systèmes pédagogiques actifs sont privilégiés. Si vous souhaitez être institutrice, je vous recommande donc de faire quelques lectures sur ces pédagogies (Montessori, Freinet...) et si possible de visiter quelques écoles qui les pratiquent

Je regrette moi aussi que le système français soit si figé qu'il lui soit impossible d'examiner les pédagogies appliquées ailleurs et d'en tirer quelques adaptations pour assouplir un peu le moule-carcan qui produit tant d'échecs scolaires. Je pense avec chagrin à la disparition des bons points en France et à ce qu'on y a substitué : les "permis à points" plus répressifs qu'encourageants. J'ai pu voir à l'oeuvre des pédagogies différentes, en Chine, au Canada... et vraiment, on pourrait trouver des modèles qui permettraient de sortir de la sclérose du système français avec ses résultats inquiétants aux tests nationaux sur l'orthographe et les mathématiques, aux tests internationaux sur la capacité des élèves français à pratiquer les langues étrangères apprises en classe, et où le niveau de la violence semble monter chaque année au point qu'on a entendu souhaiter un "repérage" des "cas" dès le début de la scolarité!! Au lieu de proposer une meilleure surveillance au quotidien, et une valorisation des individus qui les conduirait à une participation en positif au lieu de les voir chercher "les failles du système" par dépit et frustration face au quotidien et à l'avenir trop souvent incertain ou sinistre qu'on leur propose.

C'est pourquoi je pense aussi que, bien que vous puissiez exceller à l'étranger, vous n'aurez hélas peut-être pas d'avenir en France plus tard, même en repassant les diplômes, parce que ce que vous aurez vu à l'étranger risque de trop vous éloigner du moule à la française... C'est aussi un problème pour les élèves étrangers ou français formés à l'étranger, d'ailleurs. Les formes françaises sont si étriquées et on y trouve plus de couleuvres à avaler que de valorisation individuelle. Hélas, il faut s'y plier, éviter les écueils de la drogue ou de la violence scolaire, des notations pas très claires etc. lorsqu'on espère venir ou revenir en pas très "douce France". Chaque étranger ou personne revenue de l'étranger y est un peu beaucoup vu comme "métèque" qui doit "prouver et mériter" son "droit de cité".

Donc, vous êtes en train de faire un choix existentiel et je vous souhaite tout succès dans la voie que vous déciderez de prendre pour votre épanouissement personnel et si possible pour le rayonnement envers et contre tout de la culture française (qui a aussi ses trésors, pas seulement anciens, mais vivants) en France ou à l'étranger.

Bien cordialement
Rose de Pékin
Postée Plus d'un anSignaler le contenu
Bonsoir,
la mobilité des étudiants en Europe est facilitée depuis la réforme LMD, comme vous le lirez sur la page http://www.education.gouv.fr/cid21457/mobilite-des-eleves.html
Vous trouverez toutes les informations nécessaires relatives à l'organisation des études et des professions sur la page http://www.euroguidance-france.org/
bonne lecture et navigation.

QUESTIONS / RÉPONSES

Pose ta question



Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui