préparateur en pharmacie

Questions-Réponses : Médical
ninine67 Postée Plus d'un an UNE RÉPONSE Signaler le contenu
Bonsoir ... J ai actuellement 20 ans, et je viens de faire deux ans de premiere annee de pharmacie que j ai malheureusement echoué ... Durant cette annee j ai cherché d autres orientation qui m interesse ... j ai donc fais 3 demandes de BTS dans le domaine du scientifique ( BTS chimiste, bioanalyse etc ..) mais j ai obtenu une reponse negative ... Pourtant, j ai un bac S que j ai certe reçu au rattrapage car il me manquait 13 points, et mes notes de 1ere et terminale sont plutot dans la moyenne ... Je reste sur le fait que j ai envie d un orientation qui se rapproche de celle de la pharmacie ( medicament, preparation, laboratoire etc ...) J ai donc pensé au BP préparatrice en pharmacie .. Mais je me pose diverses question : - est ce bien payer ? quel est le salaire moyen ? Ce que je me demande aussi, c est si on peut se specialiser apres ce type de formation : - si oui dans quoi et comment ? je sais que apres les 2 ans de formation, on peut faire encore un an pour etre preparatrice en pharmacie hospitaliere ... mais d apres mes recherches, c est tres selectionnée pour y arrivée, est ce vrai ? En fait j aimerai trouvé une orientation qui rejoint un peu la pharmacie, en alternance, et ou je peu quant meme evoluer pour obtenir un meilleur status ... Faire des etudes dans le domaines de l alternance m interesse beaucoup mais je ne sais pas si il y a beaucoup de possibilité ou choix ?... Auriez vous des reponses a mes questions ? que pouvez vous me conseillez ? j espere vraiment que vous saurez me conseiller, je suis un peu perdue dans tout ça ... Je vous remercie d avance, Cordialement Sandrine.
ninine67 Postée Plus d'un anSignaler le contenu
bonjour,

le préparateur en pharmacie n'est ni pharmacien ni médecin, mais il connaît les médicaments et leur usage sur le bout des doigts. Et pour cause : le préparateur en pharmacie seconde le pharmacien en délivrant médicaments et produits de santé et d'hygiène. Dès qu'un client arrive avec une ordonnance, il en prend connaissance et traduit les doses prescrites en nombre de boîtes ou de flacons. Par ailleurs, ses compétences lui permettent de vérifier que l'association des médicaments prescrits n'est pas dangereuse, qu'il n'y a pas d'erreur de dosage ou qu'un traitement délivré à un jeune enfant correspond bien à son âge. Au comptoir, il remplit s'il y a lieu les feuilles d'assurance-maladie et précise au client les conditions dans lesquelles le traitement doit être suivi. Pour tout produit dangereux délivré, il enregistre le nom du médecin et celui du patient.

Les préparations sont devenues plus rares, mais elles font encore partie du métier. Il s'agit le plus souvent de pommades ou de crèmes, réalisées pour les dermatologues. Dans l'arrière-boutique, une partie importante du travail consiste à gérer l'approvisionnement, les stocks et les commandes. Le préparateur en pharmacie élimine les produits périmés, vérifie les livraisons, range et classe avec précision tous les produits reçus. Lorsqu'un médicament n'est plus disponible en officine, il faut appeler les fournisseurs afin de passer commande, et noter le jour de livraison. Dans une pharmacie, de nombreux produits autres que les médicaments sont disponibles : brosses à dents, laits pour bébés, crèmes de beauté, huiles solaires... Le préparateur en assure la vente et conseille la clientèle.


Conditions de travail
En relation avec les clients

Du matin au soir, ce professionnel sert une clientèle diversifiée. Il travaille debout toute la journée, ce qui requiert de l'endurance. D'autant que, certains jours, les clients se succèdent à un rythme soutenu.

Les préparateurs exercent sous la responsabilité d'un pharmacien. Quelque 90 % d'entre eux travaillent dans une pharmacie , mais il est également possible d'être employé dans un hôpital ou dans l'industrie. Les horaires sont généralement réguliers. Néanmoins, ces professionnels peuvent effectuer des gardes le soir, la nuit, le dimanche et les jours fériés, par roulement.

Les responsabilités du préparateur ne sont pas négligeables. En effet, une erreur de dosage peut avoir des conséquences graves et, en cas de problème, sa responsabilité pourra être engagée. Aussi doit-il faire preuve d'une grande concentration dans son travail.


Vie professionnelle
Une situation satisfaisante

La très grande majorité (90 %) des emplois se trouve dans les pharmacies. Environ 33 000 préparateurs exercent en France, dont 8 % seulement en tant que salariés à l'hôpital, et 2 % environ dans l'industrie. La profession, largement féminisée (elle compte 85 % de femmes), connaît une situation de l'emploi variable selon les régions, et les professionnels doivent parfois accepter d'être mobiles pour saisir les opportunités. Dans ce métier, le taux de renouvellement du personnel est important et le chômage relativement peu élevé.




Rémunération

En officine, le salaire brut conventionnel était, au 1er janvier 2002, de 1 143 euros par mois (pour un débutant) et de 1 475 euros (en fin de carrière). S'y ajoutent des primes d'ancienneté. Dans certaines régions, touchées par une pénurie de préparateurs en pharmacie, les salaires sont à la hausse.



Compétences
De la rigueur avant tout

Un préparateur doit posséder une connaissance approfondie des médicaments et faire preuve de sérieux et d'attention lorsqu'il les prépare ou les délivre. Il doit aussi savoir les classer et les ranger méthodiquement pour les retrouver facilement.

Le goût des contacts avec le public prend de plus en plus d'importance en officine. Les clients attendent en effet une écoute, un accueil bienveillant et, souvent, des conseils pratiques sur leur traitement. Sans se substituer au médecin ou au pharmacien, le préparateur doit savoir répondre aux inquiétudes, expliquer et rassurer.


Accès au métier
Un nouveau BP

Pour exercer ce métier, il faut décrocher le BP Préparateur en pharmacie . Il se prépare en deux ans dans le cadre d'un contrat d'apprentissage.

L'accès à la préparation du BP se fait avec le bac ou après un BEP sanitaire et social (suivi éventuellement d'une année de préparation).

Le programme du nouveau brevet professionnel comporte une part importante d'enseignements scientifiques (biologie, botanique, chimie...) et techniques (pharmacologie, gestion...), ainsi qu'une partie pratique sur les préparations, l'identification des produits, l'exécution des ordonnances, etc.
Publication Onisep

Les Métiers du paramédical et des soins, Parcours, 2005, Onisep

Adresses Utiles


- Association nationale pour la formation professionnelle de la pharmacie, 75010, Paris, 01 42 06 59 00

Site web : http://www.anfpp.com



- Centre de formation professionnelle de la pharmacie, 75020, Paris, 01 43 56 30 30

Site web : http://www.cfpp.org



- Fédération des syndicats pharmaceutiques de France, 75009, Paris, 01 44 53 19 25

Site web : http://www.fspf.fr



- Union nationale des pharmacies de France, 75116, Paris, 01 53 65 61 71

Site web : http://www.unpf.org

Préparateur en pharmacie hospitalière
Ministère(s) de tutelle : Santé
Niveau d'homologation : niveau 3
Niveau terminal d'études : Bac +2

http://www.onisep.fr/onisep-portail/portal/media-type/html/group/gp/page/interieur.espace.guide.formations.detail/js_peid/InitGuideResultatDetail/js_peid/GuideResultatFormationsDetail

nous restons à votre disposition, à bientôt sur orientation.fr

QUESTIONS / RÉPONSES

Pose ta question



DOSSIER

medjcal.pg - copie.jpg

Santé

Les métiers de la santé vont au delà d’une simple profession, il s’agit d’une vocation. Découvrez toutes les formations et tous les métiers du secteur santé

Voir le dossier

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui