devenir juge d'instruction

Questions-Réponses : Les fonctionnaires de justice
thestoptout Postée Plus d'un an UNE RÉPONSE Signaler le contenu
bonjour, j'aimerai savoir quel cursus scolaire il faut suivre pour devenir juge d'instruction; Je suis en ce moment à la faculté de droit de Besançon en deuxieme année de licence. Pourriez vous également me renseigner sur les différents options à privilégier? merci d'avance
thestoptout Postée Plus d'un anSignaler le contenu
bonjour,

On distingue deux grandes catégories de magistrats : les magistrats du siège (juges, représentant les trois-quarts des effectifs) et les magistrats du parquet (procureurs, avocats généraux et substituts).

Garants du bon déroulement des procès, les magistrats du siège tranchent les conflits entre les personnes et sanctionnent les auteurs d'infractions pénales. Ils ont pour mission d'appliquer la loi et de rendre un jugement conforme au droit, en toute impartialité, après avoir étudié objectivement le dossier et entendu les accusés comme les accusateurs, les avocats comme les procureurs, exposer leurs arguments. Eux seuls fixent les sanctions et les peines, ordonnent les dommages et intérêts.

Selon leur spécialisation, ils exercent différentes fonctions :

le juge d'instance traite les affaires civiles (conflits de voisinage, loyers impayés...) dont le préjudice ne dépasse pas 7 600 euros. Au-delà, c'est le tribunal de grande instance qui suit le dossier.
le juge de police gère toutes les infractions au code de la route.
le juge des tutelles est principalement chargé de protéger et de surveiller la gestion des biens des mineurs ou des majeurs ne disposant pas de toutes leurs facultés mentales.
le juge aux affaires familiales traite les demandes de divorce, se prononce sur les conflits touchant l'autorité parentale, le droit de garde et de visite des enfants.
le juge d'instruction dirige les enquêtes dans les affaires pénales et criminelles.
le juge d'application des peines intervient après le verdict et détermine les mesures applicables aux détenus (liberté conditionnelle, réduction de peine, permission de sortie). Il suit la vie de ces personnes à l'intérieur comme à l'extérieur de la prison. Ses objectifs : encadrer leur réinsertion et prévenir la récidive.
le juge des enfants intervient dès qu'un mineur est en danger. Il est chargé de tout ce qui concerne l'assistance éducative et les jeunes délinquants.
De leur côté, les magistrats du parquet (ou ministère public), placés sous l'autorité du ministre de la justice, défendent les intérêts de la société et veillent au respect de l'ordre public. Ils dirigent les enquêtes de police, décident des suites à donner en cas d'infraction commise et s'assurent de la bonne exécution des peines prononcées. En audience, ils plaident, debout, pour réclamer une peine au nom de la société, qu'ils représentent. De l'infraction au suivi de la condamnation en passant par le procès, le substitut est présent d'un bout à l'autre du système judiciaire.

Fonctionnaire, le magistrat est recruté sur concours du ministère de la justice. La formation se déroule à l'École nationale de la magistrature (ENM), à Bordeaux. Les études durent trente et un mois, pendant lesquels les élèves sont rémunérés (à hauteur de 1 350 euros, plus les indemnités de stage). En entrant à l'ENM, les élèves sont nommés auditeurs de justice et doivent prêter serment.

La formation de magistrat est ouverte sur concours aux titulaires d'un master 1 de droit (bac + 4) ou d'un diplôme d'IEP , et aux anciens élèves d'une école normale supérieure, âgés de 27 ans au plus. Trois tentatives sont possibles.

Le concours d'entrée est très sélectif : en 2003, sur 2 888 inscrits (dont 2 224 femmes), 230 candidats seulement ont été admis, dont près de 80 % de femmes. L'âge moyen des candidats était de 24 ans. Plus de la moitié d'entre eux étaient titulaires d'un master 1 de droit, 34,2 % d'un troisième cycle et 11,84 % d'un diplôme d'IEP. Une préparation en un an, vivement conseillée, est organisée par les instituts d'études judiciaires (IEJ) et les IEP.

La scolarité à l'ENM comprend : une formation théorique de huit mois entrecoupée de nombreux stages pratiques, au sein d'une administration, d'une entreprise ou d'une institution pendant trois mois, en juridiction auprès d'un magistrat durant quatorze mois.

À l'issue d'un examen, le jury se prononce sur l'aptitude de l'élève magistrat et détermine son rang de classement pour le choix d'un premier poste. L'auditeur de justice suit alors une spécialisation pendant six mois, centrée sur la préparation au premier poste. Il s'engage à servir la justice française pendant dix ans.

nous restons à votre disposition, à bientôt sur orientation.fr

QUESTIONS / RÉPONSES

Pose ta question



DOSSIER

Les fonctionnaires de justice.jpg

Droit, justice

Pour travailler dans le secteur de la justice, il faut faire preuve de rigueur et de précision. Découvrez tous les métiers et tous les diplômes dans le domaine du droit.

Voir le dossier

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui