ouvrir ma propre agence immobilière

Questions-Réponses : Immobilier
tory Postée Plus d'un an UNE RÉPONSE Signaler le contenu
j'ai une licence d'histoire géo mais je n'ai pas réussi mon cafep-capes histoire, aussi je désire obtenir un diplôme qui me permettra d'ouvrir ma propre agence immobilière ( spécialité transactions ). Quel est le diplôme qui me donnera la possibilité d'obtenir la carte professionnelle T. Le BTS Professions de l'immobilier est-il suffisant car sur votre site, en précision de l'intitulé BTS Professions immobilières ( P.I. ), vous notez : Le diplômé peut exercer, soit comme collaborateur, soit à son compte, des fonctions de gestionaire de biens locatifs, de copropriété, de négociateuri mmobilier dans une agence ? Personnellement, je ne désire pas être négociateur dans une agence, mais agent immobilier possesseur de la carte professionnelle T ( transactions immobilières ) pouvant ouvrir sa propre agence immobilière. Pour obtenir cette fameuse carte professionnelle T, quel diplôme faut-il ? le BTS Professions de l'immobier ou une Licence Professionnelle ? Et quelle licence Pro car si vous regardez celles proposées par les 11 établissements de la réponse du 15/06/07 par Viviane, l'intitulé des Licences Pro n'est jamais le même ? J'attends de vous une réponse sûre car si au bout des études et avec le diplôme en poche je ne peux pas ouvrir ma propre agence mais suis obligé de travailler pour autrui, j'aurais vraiment perdu mon temps et rater mon rêve. Je sais que l'on peut aussi obtenirla carte professionnelle T pour ouvrir une agence immobilière avec une licence en droit ou une licence en économie, mas je ne souhaite pas m'orienter vers ces études là car j'ai déjà une licence en histoire géo. Votre réponse est urgente pour moi car je dois m'incrire dans un établissement le plus rapidement possible. Merci
tory Postée Plus d'un anSignaler le contenu
Bonjour,
L'agent immobilier, possesseur de la carte professionnelle T (transactions immobilières) peut effectivement ouvrir sa propre agence immobilière.
À la tête d’une agence, il est titulaire de la carte professionnelle « transaction sur immeubles et fonds de commerce », délivrée par la préfecture. Le plus souvent, il dirige une petite structure employant trois à cinq salariés. Il peut monter son cabinet sous sa propre enseigne ou créer une agence dans le réseau de franchise d’un grand groupe de transaction immobilière. Ce négociateur peut également travailler au sein d’un cabinet de syndic de copropriété, ou exercer son métier dans un secteur précis : logements privatifs, locaux commerciaux ou industriels. Suivant l’activité et la taille de la société, il peut être entouré d’une équipe de négociateurs, de comptables, de secrétaires et de gestionnaires immobiliers. Commercial de terrain, il se déplace fréquemment pour prospecter de nouvelles affaires ou pour faire visiter une maison ou un appartement. Les visites pouvant se dérouler tôt le matin, le soir ou le samedi, le métier est prenant, et les horaires de travail sont souvent extensibles.
La vente continue d’être la voie privilégiée d’embauche des jeunes à la recherche d’un premier poste dans l’immobilier même si les spécialistes misent sur une stabilité des recrutements pour 2007. Selon leur profil, ils débutent le plus souvent en qualité de commercial (appelé « négociateur ») avant de devenir agent immobilier. Car l’expérience de la vente, de la location et la connaissance du marché sont indispensables pour pouvoir reprendre les rennes d’une agence immobilière.

Il n’existe pas d’itinéraire de formation tout tracé pour devenir agent immobilier. Dans ce métier où l’expérience et les résultats priment, on apprécie avant tout les commerciaux dotés d’une bonne culture générale et possédant si possible des connaissances juridiques. Ainsi, un BTS action commerciale ou un DEUG de droit peuvent convenir pour débuter. Le BTS professions immobilières débouche aussi sur des postes de négociateur, puis d'agent immobilier. Au niveau bac + 3, les licences professionnelles orientées vers les métiers de l’immobilier offrent un bon complément de formation. Accessibles après un DEUG AES, droit ou à l’issue d’un DEUST ou d’un BTS professions immobilières, elles forment des négociateurs, des agents immobiliers et des administrateurs de biens. Pour certaines fonctions commerciales à responsabilité, un diplôme de niveau bac + 4 ou 5 peut être demandé : diplôme d’école de commerce, DESS droit immobilier ou management immobilier…Parmi ces formations à bac+5, citons le
# Master pro en droit immobilier, droit de la construction ou management immobilier proposé dans plusieurs universités.
# Mastères spécialisés maîtrise d’ouvrage et gestion immobilière (ESTP Paris), management du patrimoine et de l’immobilier (ESC Bordeaux).
# Écoles spécialisées : École française des administrateurs de biens (EFAB, 53 rue du Rocher, 75008 Paris. Tél. 01 42 93 29 12), École supérieure des professions immobilières (ESPI, 2 villa du Mont Tonnerre, 75015 Paris. Tél. 01 45 67 20 82) ; Institut national supérieur de l’immobilier (INSIM, Entiore Quint Fonsegrives, 31134 Balma Cedex. Tél. 05 62 57 65 29).
Je vous suggère de consulter ces dernières qui vous apporteront des témoignages et des informations sur des parcours spécifiques. de méême, vous pouvez contacter le Syndicat national des professionnels immobiliers (SNPI)
26 avenue Victor Hugo
75116 - Paris
tel : 01 53 64 91 91
www.snpi.fr
Bonne lecture et réalisation de votre projet.

QUESTIONS / RÉPONSES

Pose ta question



DOSSIER

Immobilier.jpg

Assurance, Banque, Finance et Immobilier

S'il est un secteur qui ne connait pas la crise, c'est le domaine des assurances, de la banque et de l'immobilier. découvrez tous les métiers et toutes les formations du secteur. 

Voir le dossier

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui