histoire de l'architecture

Questions-Réponses : Enseignement et recherche
ingi Postée Plus d'un an UNE RÉPONSE Signaler le contenu
Bonjour, Je suis actuellement inscrite en première année de doctorat d'histoire de l'architecture. J'ai 27 ans bientôt. J'ai compris, à force d'en parler avec des doctorants ou des profs que je ne pourrai pas enseigner dans une université. Les postes sont en priorité accordés aux étudiants agrégés ayant fait pour la plupart de grandes écoles. Etant donné que ce doctorat ne me permettra pas de trouver du travail je me demande si je vais continuer et je vous écris pour avoir vos conseils. Je suis un peu perdue et ne sais vraiment plus quoi faire. Je vous résume ma démarche jusqu'alors si ça peut vous aider à mieux comprendre ma situation. J'ai fait des études d'histoire de l'art. Mon dernier diplôme obtenu est un master recherche (anciennement DEA) en histoire de l'architecture. Je n'ai jamais sû ce que je voulais faire et j'ai commencé mes études parce que c'était quelque chose de nouveau (à l'origine je voulais faire de l'ethnologie mais on m'a découragé de le faire). Je les ai continuées sans trop réfléchir à ce qu'elles me permettraient de faire. Mon seul objectif était de réussir mes examens. Et puis j'ai pris goût à la recherche à partir de la maîtrise. J'aime rechercher et analyser l'information. Réfléchir à des sujets. J'aime écrire. C'est pourquoi j'avais décidé de faire un doctorat. Mais vu le manque de débouchés je me suis mise à me poser des questions (c'est un peu tard vous allez me dire!). Il y a aussi des choses qui ne me plaisent pas dans la recherche: - le monde un peu trop chic et snob des profs parisiens, -cette obligation de se faire un réseau pour avoir une toute petite chance d'avoir des contrats, - l'éloignement par rapport au réel. J'ai toujours voulu, un peu idéalement peut-être vouloir faire quelque chose qui avait du sens pour moi, c'est à dire du sens pour la société, quelque chose d'utile, qui pouvait aider. Alors, j'ai réfléchi à une réorientation. Et là encore je suis perdue. Je me suis dit que le journalisme pouvait être un bon moyen de continuer à analyser, observer, écrire. J'ai donc tappé aux portes d'écoles de journalisme par alternance. Il y en a deux à Paris. Une m'a conseillé de faire un stage pour voir si le métier me plaît vraiment. L'autre m'a conseillé de faire des piges tout de suite. Je ne sais pas comment faire ça. J'ai donc fait des demandes de stages à des magazines mensuels spécialisés en histoire (comme l'Histoire ou Historia). j'attends leur réponse. La question que je me pose c'est que les articles sont souvent signés par des chercheurs alors je me demande ce que font les journalistes. Peut-être existe t'il des métiers auxquels je n'aurais pas pensé? Par ailleurs, j'ai réfléchi aux Masters pro en relation avec les métiers de la culture, du patrimoine, ou de l'histoire. Et là j'avoue être perdue dans la masse d'information. Comment choisir? La plupart me semble préparer aux métiers du management culturel. Je ne sais pas si ça pourrait me plaire. Ahh, je ne sais vraiment plus quoi faire. Je suis désolée de vous faire partager mes états d'âme mais je ne sais vraiment pas à qui parler de tout ça et comment trouver ma voie. Je dois gagner de quoi payer mon loyer, il me faut donc soit une formation en alternance, soit travailler à mi-temps. Un master me semble donc difficile. Les stages m'aideront peut-être à voir si le journalisme m'intéresse. Sinon, on m'a conseillé de penser à passer les concours de la fonction publique. Je ne souhaite pas enseigner mais peut-être pourriez-vous me conseiller un guide? Je ne comprends pas vraiment à quoi les intitulés correspondent en terme de métiers. Voilà, j'espère que ce message n'est pas trop confus. J'ai voulu y décrire mon cursus ainsi que mes attentes et mes questionnements. J'espère que vous pourrez m'aider à y voir un peu plus clair sur les possiblités qui me sont offertes. Je commence à croire que j'ai passé 7 ans à étudier quelque chose qui ne mène à rien. J'ai oublié de vous dire que j'ai passé un an erasmus en Angleterre et un an Erasmus en Espagne. Mon niveau d'anglais et d'espagnol n'est pas excellent mais correct. Alors peut-être existe t'il des métiers auxquel je n'aurais pas pensé. Je suis prête à partir travailler à l'étranger s'il le faut. J'aimerais seulement trouver un métier qui me permette de vivre (sans forcément gagner la lune) et faire quelque chose qui m'intéresse. Voilà. Je vous remercie par avance de ce que vous pourrez me conseiller. Bien cordialement, Ingrid
ingi Postée Plus d'un anSignaler le contenu
La voie d'études que vous avez choisie mène en effet essentiellement aux métiers de l'enseignement et de la recherche. Pour vous insérer dans la vie active, l'alternative est de préparer un master professionnel, qui correspond aux attentes des recruteurs, dans le domaine du tourisme ou de l'événementiel. Vous avez constaté que la plupart des masters professionnels menaient au management, dans le domaine du tourisme par exemple.

Concernant les études de journalisme, les écoles reconnues par la profession proposent parfois des cursus en alternance rémunérée. Elles sont accessibles par concours, vous pouvez présenter votre candidature.

Pour vous informer sur les métiers de la culture et du patrimoine, vous pouvez consulter les présentations du ministère à l'adresse suivante :

https://concours.culture.gouv.fr/prelude/main.htm

Nous restons à votre disposition, à bientôt.

QUESTIONS / RÉPONSES

Pose ta question



DOSSIER

ecole.jpg

Enseignement

L'enseignement est un domaine d'activité qui recrute dans le public et dans le privé. Que ce soit pour les élèves de maternelle ou les étudiants en université, découvrez toutes les informations pour travailler dans le secteur de l'enseignement.

Voir le dossier

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui