privilégier les langues..

Questions-Réponses : Autre
icedoll Postée Plus d'un an UNE RÉPONSE Signaler le contenu
Bonjour alors je suis en terminal L et j'ai une petite idée de ce que je pourrai faire aprés le bac, je veux privilégier les langues, dans l'objectf de partit à l'étranger, j'ai pensé à: LLCE, mais je voulais savoir si il fallait obligatoirement passer par l'université, car je crains que ce ne soit pas une bonne idée pour moi et si on pouvais enseigner dans un pays étranger avec et si non, quelles études/cursus choisir? mais il ya le droit aussi, je crois qu'on peut faire droit/langue mais sur quels métiers cela débouche t-il? Le métier de notaire m'intéresse aussi mais les langues sont elles nécessaires(je tiens absolument à les pratiquer)et là aussi quelles études faut il faire?Et faut il passer forcément par la fac? et enfin, j'aurai aimé avoir quelques précision sur le métier de linguiste, traducteur et interpréte peut on les pratiquer aussi bien en france qu'à l'éranger?Quelles études faire et les diplômes seront-ils reconnus dans les deux pays? Merci d'avance car je panique légérement au niveau du choix de mon orientation! Merci
icedoll Postée Plus d'un anSignaler le contenu
Bonsoir,
1)Les métier d'interprète et de traducteur sont deux métiers différents. L’interprète traduit toujours à l’oral, tandis que le traducteur le fait à l’écrit. Leur but commun est de faciliter les relations commerciales entre deux personnes de langues différentes, traduire une oeuvre littéraire… Les traducteurs interprètes sont rémunérés à la page ou à la journée. Ils doivent se documenter dans tous domaines (chirurgie, droit, finance…) pour permettre la traduction.
Beaucoup de jeunes qui aiment les langues étrangères sont attirés par les métiers de la traduction mais les débouchés sont peu nombreux en traduction littéraire et se situent plutôt dans le domaine « technique » : traduire un texte juridique (par exemple en travaillant à la communauté européenne ou dans une grande entreprise), travailler dans l’informatique, la finance où on a besoin de traducteur spécialisé. C’est également le cas dans le commerce international où les négociations se font en langue étrangère mais avec un vocabulaire spécialisé. Pour cela, plusieurs possibilités
- un double cursus en Droit et en Langues, LEA (langues étrangères appliquées ( qui permet de développer un excellent niveau dans 2 langues, et une compétence en sciences économiques, droit, statistiques pour devenir commercial export, acheteur),
- une école de commerce (pour travailler dans le marketing, le commerce international, les finances…)
2) Spécialiste de la langue et du langage, le linguiste n’a rien à voir avec l’interprète ou le traducteur. Pour lui, étudier une langue, ce n’est pas apprendre l’anglais ou le chinois, mais décortiquer des sons, découper des syllabes, analyser la grammaire, comprendre la structure des mots..., bref, voir comment les différentes langues se sont constituées au fil du temps et comment elles vont évoluer dans l’avenir.Par son activité de recherche, le linguiste aide à mieux comprendre les différentes civilisations, car une langue est le mode d’expression d’un peuple.Aujourd’hui, les débouchés de la linguistique tournent autour de ce qu’on appelle l’industrie de la langue. Le développement de l’informatique permet de créer des systèmes de traitement automatique de la langue : traduction ­assistée par ordinateur, aide à la rédaction, interrogation de bases de données, commande de machines à l’aide de la voix, constitution de lexiques ou d’index...
une filière sciences du langage ­existe à l’université (bac + 5 minimum). Des compé­tences en informatique sont indispensables.
3) Concerant la profession de ntaire, le parcours est long : sept ans d'études et n'implique pas l'usage des langues étrangères. Mais à la sortie, les débouchés sont assurés. Deux formations principales pour accéder à la profession : la voie universitaire ou la voie professionnelle.
-A l'université
Vous devez " pousser " jusqu'au DESS de Droit notarial. Puis, effectuer deux ans de stage, avant d'obtenir le diplôme supérieur de notariat. Ce diplôme permet d'être nommé dans une étude par la chancellerie.
-En Centre de formation professionnelle notariale
Vous entrez dans ces centres sur concours avec une maîtrise de droit. Pendant un an, vous préparez le diplôme d'aptitude aux fonctions de notaire. Les deux années suivantes font l'objet d'un stage chez un notaire.
Enfin, en ce qui concerne les études à l'étranger, elles se développent et sont facilitées, mais il faut néanmoins s'y prendre très à l'avance! Quoiqu'il en soit, informez vous rapidement sur le site euroguidance.org et www.worldstudent.com/index.shtml.
Bonne lecture et continuation.





QUESTIONS / RÉPONSES

Pose ta question



DOSSIER

métier 2.jpg

Divers

Vous pouvez choisir des secteurs professionnels plus confidentiels. Découvrez tous les métiers et les formations des secteurs moins connus du grand public.

Voir le dossier

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui