Métier de l'écriture

Questions-Réponses : Autre
movida Postée Plus d'un an UNE RÉPONSE Signaler le contenu
j'ai 37 ans et trois enfants (je suis en conge parental). j'ai cumulé un Bts de commerce et une licence de psychologie. j'ai travaillé comme assistante technico commerciale dans une ssii et comme commerciale dans une societe de formation en informatique. Je désire changer de voie. j'ai ecrit deux romans que j'essaie de faire publier et un scenario. je voudrais trouver un travail dans le domaine de l'ecrit , du redactionnel... comme journaliste, scenariste...quitte ,bien sur , à suivre une formation complementaire. Eclairez moi de vos lumières. Merci. que l'année 2006 vous soit douce. Sandrine Bechadergue ps: savez , en pourcentage, combien de personnes sortant d'une ecole de "scenaristes" trouvent du travail? de quelles ecoles? ca fait deux questions...ca peut?
movida Postée Plus d'un anSignaler le contenu
Bonjour,

Les filières de formation universitaires ou écoles spécialisées sont nombreuses. Attention : seules huit sont reconnues par la convention collective des journalistes. Méfiez-vous des cours privés qui accueillent des candidats refusés ailleurs.
Le centre universitaire d’enseignement du journalisme de Strasbourg prépare à des maîtrises et des DESS. Les bac +2 y entrent sur concours.
CUEJ - Université Robert-Schuman, 11 rue du Maréchal-Juin, BP 13, 67043 Strasbourg Cedex. Tel : 03 88 14 45 34
Le Centre de Formation des Journalistes est l’une des filières les plus cotées. Le concours s’adresse aux bac +3 ou 4. La formation de deux ans coûte 15 000 F (2287 euros) par an.
CFJ Paris, 35 rue du Louvre, 75002 Paris. Tel : 01 44 82 20 00
L’Ecole supérieure du journalisme est tout autant estimée. Le concours est ouvert aux bac +2. Les bac +4 sont sélectionnés. La scolarité dure deux ans et coûte 18 000 F (2744 euros) par an. Elle comprend plusieurs spécialisations.
ESJ, 50 rue Gauthier-de-Chatillon, 59046 Lille Cedex. Tel : 03 20 30 44 00

Le métier de scénariste est une profession en voie de reconnaissance. La croissance de l'offre télévisuelle (augmentation des horaires de diffusion et multiplication des chaînes) et le besoin de programmes développent des besoins en emploi de scénariste. Les idées nouvelles et originales sont recherchées.

Les scénaristes se spécialisent : choix d'une technique, d'un genre (dramatique, policier, fantastique, humoristique...), d'un média. Il suffit d'un premier travail reconnu par leurs pairs pour renforcer une identification et une appartenance au milieu. Néanmoins, les scénaristes sont amenés à élargir leur palette de compétences pour rester sur le marché de la production audiovisuelle.

Les scénaristes sont rémunérés comme des auteurs : ils ne font pas partie de la famille des techniciens de l'audiovisuel. Ils appartiennent à la catégorie des travailleurs indépendants. Ils sont rémunérés en droits d'auteurs. Le montant de cette rétribution dépend de l'utilisation de l'oeuvre et du succès commercial obtenu.
A titre indicatif, une fiction de 90 minutes rapporte entre 100 000 et 400 000 F brut, un film d'animation d'une durée de 26 minutes se négocie entre 22 000 et 25 000 F et un sitcom va jusqu'à 10 000 F par épisode.

Lors de la signature du contrat, il est consenti une avance sur les droits. Avant d'être proposé à un producteur ou à un commanditaire, le scénario est déposé à une société d'auteurs qui en protège les droits.

QUESTIONS / RÉPONSES

Pose ta question



DOSSIER

métier 2.jpg

Divers

Vous pouvez choisir des secteurs professionnels plus confidentiels. Découvrez tous les métiers et les formations des secteurs moins connus du grand public.

Voir le dossier

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui