métier d'architecte

Questions-Réponses : Autre
betiboupe Postée Plus d'un an UNE RÉPONSE Signaler le contenu
Bonjours, je voudrai faire architecte mais le problème c'est que je n'est aucune information conssernant se metier. J'aimerai savoir le temps des études, les avantage... enfin, tout ! Pouvez-vous m'aider? Merci d'avance Betiboupe
betiboupe Postée Plus d'un anSignaler le contenu
bonjour,

Les études d'architecture sont longues : 6 ans (3 cycles de 2 ans) pour obtenir le Diplôme d'architecte DPLG , 5 ans pour le Diplôme d'architecte DESA et le diplôme de l'ENSAIS. Elles demandent autant de connaissances en dessin qu'en sciences. Le titre d'architecte DPLG (diplômé par le gouvernement), est délivré par l'une des vingt écoles d'architecture du ministère de la culture accessibles avec le bac.

Dispensent une formation en architecture sans délivrer le DPLG :

École nationale supérieure des arts et industries de Strasbourg (ENSAIS), 24 boulevard de la Victoire, 67084 Strasbourg Cedex. Tél. : 03 88 14 47 00 . www-ensais.u-strasbg.fr . 4 ans d'études, sur concours après une prépa
École spéciale d'architecture (ESA), 254 boulevard Raspail, 75014 Paris. Tél. : 01 40 47 40 00 , www.esa-paris.fr . 5 ans d'études, sur examen d'entrée avec le bac
Le recours à un architecte est obligatoire en France pour toute construction d'une superficie supérieure à 170 m2 . Pourtant les architectes ne réalisent que 30 % environ du volume bâti. Les professionnels français sont d'ailleurs parmi les moins nombreux d'Europe : 35 000, dont 27 000 inscrits à l'Ordre des architectes. Ce sont en grande majorité des hommes mais la profession se féminise rapidement ; la plupart s'installent en Île-de-France.

La fin de la crise du bâtiment a relancé la demande. Mais les débuts difficiles, les revenus modestes et la précarité restent d'actualité. Ceux qui s'orientent vers la construction ont plutôt affaire à une clientèle privée et 37 % des jeunes diplômés empruntent d'autres voies : design, urbanisme, conseil en immobilier, protection du patrimoine, enseignement...
Le titre d'architecte est protégé. Pour l'obtenir, les professionnels doivent être inscrits au tableau régional de l'Ordre des architectes. Peuvent y figurer les titulaires de l'un des trois diplômes reconnus par l'État : le diplôme de l'une des écoles d'architecture dépendant du ministère de la culture (DPLG), le diplôme de l'École supérieure d'architecture (DESA) ou le diplôme de l'École nationale supérieure des arts et industries de Strasbourg (ENSAIS).

Il est en outre possible d'être agréé par le ministère de la culture et de la communication au vu d'une expérience professionnelle.

La plupart des architectes (70 %) exercent en libéral. Ils sont maîtres à bord dans leur propre cabinet. D'autres (14 %), de plus en plus nombreux, préfèrent s'associer au sein de sociétés d'architecture pour partager les charges. Quelques-uns (8,6 %), en général les débutants, optent pour le statut de salarié. Enfin, une minorité (3,3 %) passent un concours pour devenir fonctionnaire.

La responsabilité civile de l'architecte est énorme. Elle s'exprime non seulement lors de la réalisation de l'ouvrage mais aussi pendant la période dite de « garantie décennale », d'une durée de dix ans à compter de l'achèvement des travaux.

L'exercice de ce métier implique à la fois des déplacements sur le terrain et un travail important en agence, qui ne peut être vraiment planifié. Les emplois du temps sont donc variables, et bien remplis.
Témoin de son temps, parfois visionnaire, l'architecte conçoit des bâtiments. Adaptés à un usage précis (une mairie n'est ni un centre commercial ni une maison de campagne) ils doivent aussi s'insérer dans leur environnement.

Tout commence par une étude de faisabilité qui prend en considération les impératifs économiques, la réglementation de la construction, le choix des matériaux (verre, bois, béton...) et les caractéristiques du terrain (bruit, sécurité...). Cette étude permet d'élaborer des esquisses et d'aboutir à un avant-projet détaillé (APD), qui sert de base à la demande de permis de construire.

Si l'architecte est maître d'oeuvre , il ou elle conçoit et réalise. Dans le cas contraire, ils peuvent n'effectuer qu'une de ces missions, c'est-à-dire assurer soit l'étude du projet soit la direction du chantier de construction. Quand la commande est privée, leur intervention peut prendre fin à l'obtention du permis de construire. Quand elle est publique, ils doivent être présents jusqu'à la fin des travaux.

Une fois le projet adopté et le permis obtenu, il faut dessiner les plans d'exécution à l'aide de logiciels spécialisés, puis monter un dossier comportant toutes les indications techniques. Lorsqu'ils en ont la responsabilité, les architectes sélectionnent les entreprises de BTP et négocient les prix. Enfin, ils assurent les visites de chantier et établissent les comptes rendus des travaux.

nous restons à votre disposition, à bientôt sur orientation.fr

QUESTIONS / RÉPONSES

Pose ta question



DOSSIER

métier 2.jpg

Divers

Vous pouvez choisir des secteurs professionnels plus confidentiels. Découvrez tous les métiers et les formations des secteurs moins connus du grand public.

Voir le dossier

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui