je souhaite entamer un DEUG d'histoire de l'art et archeologie et j'aimerais connaitre les déb...

Questions-Réponses : Autre
gaetan Postée Plus d'un an UNE RÉPONSE Signaler le contenu
je souhaite entamer un DEUG d'histoire de l'art et archeologie et j'aimerais connaitre les débouchés de telles études ( apres maitrise ou plus ) . M'interessant plus particulierement à l'art rupestre préhistorique , je souhaiterais savoir si ce DEUG correspond à mon projet et sinon si il existe des formations plus approprié dans le domaine de la préhistoire . En vous remerciant d'avance
gaetan Postée Plus d'un anSignaler le contenu
Il faut bien faire la distinction entre archéologie et histoire de l'art. L'archéologie nécessite un double cursus avec des disciplines scientifiques telles que la génétique, la géomorphologie, l'ethnologie, la géologie, la chimie. Les champs d'études sont étendus (archéologie navale, urbaine, industrielle...) mais les débouchés, en dehors de l'enseignement et la recherche, sont très limités. L'histoire de l'art n'est pas seulement associée aux métiers de la muséologie ; elle est de plus en plus sollicitée dans des secteurs comme l'édition, le tourisme ou la gestion.
Conférencier, conservateur, archéologue... sont des métiers strictement liés à l'histoire de l'art et à l'archéologie. Les débouchés sont néanmoins limités.
Le conférencier :A ne pas confondre avec le guide interprète, le conférencier exerce ses talents de conteur et son érudition auprès de publics variés dans les musées, sites, organismes qui appartiennent au patrimoine culturel. C'est un métier très intéressant, mais les places sont rares et le travail irrégulier : il demande beaucoup de disponibilité car, à côté des périodes creuses (beaucoup de conférenciers ne travaillent que pendant la saison touristique), il faut assurer les visites le week-end. Les conférenciers nationaux peuvent dépendre de différents organismes.
Les conférenciers de la Réunion des musées nationaux (RMN) exercent exclusivement dans les 34 musées nationaux. Pour cela, la RMN organise un recrutement réservé aux diplômés de l'Ecole du Louvre ou aux titulaires d'une maîtrise en histoire de l'art. Il faut également maîtriser une langue vivante. Les conférenciers des monuments historiques travaillent dans les 92 monuments classés par l'Etat. En région, c'est la mission de la diffusion culturelle du ministère de la Culture qui s'en charge, en relation avec le propriétaire (public ou privé) du monument classé. Le niveau requis est bac + 4. La Ville de Paris organise son propre recrutement pour les musées « Ville de Paris », comme le musée d'art moderne ou la tour Eiffel !
L'animateur du patrimoine : Il est employé par une collectivité locale. Il a pour mission de développer un tourisme culturel de qualité. Il doit concevoir une documentation sur le patrimoine de sa circonscription. En outre, il met en place des animations pour le jeune public et des formations pour les guides conférenciers et les enseignants. Les animateurs du patrimoine sont recrutés par candidature spontanée auprès de la Réunion des musées nationaux (RMN) ou de la Caisse nationale des monuments historiques et des sites (CNMHS)
Le conservateur de musée :Il est responsable des collections ; à lui de les classer, de les identifier et de rédiger des catalogues. A lui aussi de les enrichir par l'acquisition de nouvelles pièces. Il organise les expositions. Il est responsable d'une équipe de collaborateurs. Le conservateur de musée passe les concours de conservateur du patrimoine ou de conservateur des collectivités territoriales. Ces concours sont accessibles pour les titulaires d'un bac + 3 au minimum. Information à l'Ecole nationale du patrimoine (pour les conservateurs d'Etat) ou au Centre national de la fonction publique territoriale (pour les conservateurs territoriaux),
L'archéologue :Les fouilles archéologiques sont en général menées par des enseignants du supérieur. L'archéologue partage son temps entre les fouilles sur le terrain, les recherches en laboratoire et l'enseignement.
L'archéologie représente environ une centaine de personnes en France.
Les archéologues sont chargés de recherche par les services officiels :
- Le ministère de l'Education nationale, de la Recherche et de la Technologie, dont dépendent notamment le CNRS et les écoles françaises d'art et d'archéologie à l'étranger. Voir liste 2 du Cahier pratique.
- Le ministère de la Culture (service des fouilles et antiquités) et de la Communication.
- Le ministère des Affaires étrangères et la Direction générale des relations culturelles, scientifiques et techniques.
- Le ministère chargé de la Coopération.
Document établi à partir des sources documentaires du CIDJ
Nous restons à votre disposition

QUESTIONS / RÉPONSES

Pose ta question



DOSSIER

métier 2.jpg

Divers

Vous pouvez choisir des secteurs professionnels plus confidentiels. Découvrez tous les métiers et les formations des secteurs moins connus du grand public.

Voir le dossier

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui