je serai à la fin de l'année titulaire, normalement, d'un bts viticulture-oenologie (Lycée de Davayé, près de Macon) J'ignore totalement quelles études poursuivre à la rentrée...

Questions-Réponses : Autre
alxdr Postée Plus d'un an UNE RÉPONSE Signaler le contenu
Bonjour, je serai à la fin de l'année titulaire, normalement, d'un bts viticulture-oenologie (Lycée de Davayé, près de Macon) J'ignore totalement quelles études poursuivre à la rentrée... Y a-t-il des formations en rapport avec le vin sur Lyon ? Je n'en ai pas trouvé en tous cas... J'aimerais connaître les différents endroits possibles, et aussi en fonction du nombre de débouchés proposés... Sinon j'aimerais savoir s'il est possible à un étudiant français de faire ces études en Suisse, et si oui, où ? Voilà, ça fait beaucoup de questions mais je suis un peu perdu et ça m'inquiète... Merci d'avance
alxdr Postée Plus d'un anSignaler le contenu
Bonjour,

Votre BTS VO vous offre la possibilité de poursuivre vos études vers :

- une préparation du diplôme national d’oenologie (DNO) dans les universités,

- une préparation d’un certificat de spécialisation ou de diplômes universitaires (commerce des vins, exportation des produits agricoles et agro-alimentaires),

- une préparation à l’entrée dans les écoles d’ingénieurs agronome (classe préparatoire spécifique post-BTS DUT),

- une licence des sciences de la vigne (Dijon),

- une licence professionnelle « commercialisation et signes de qualité des vins ».

Vous pouvez partir en Suisse étudier mais cela suppose, d’une part, un certain nombre de démarches administratives et une parfaite maîtrise de la langue officiellement utilisée dans le canton et l’établissement que vous aurez choisis.
Vous devez également être en possession d’un “ certificat fédéral de maturité ” ou d’un titre étranger jugé équivalent par l’université ou la haute école retenue (type baccalauréat français ou Abitur allemand). Elle seule a compétence à évaluer si votre titre est reconnu et à prononcer votre admission.
Si votre certificat n’est que partiellement équivalent à un titre exigé en Suisse ou si l’université à laquelle vous êtes inscrit le demande, vous devrez passer un examen d’admission. Ces examens se déroulent à Fribourg 2 fois par an (mi-juin et début octobre). Des cours préparatoires sont organisés d’octobre à fin juin à Fribourg.

Après avoir obtenu l’accord de l’université choisie, vous devez vous présenter à l’ambassade en France et une fois arrivé en Suisse, vous devrez remplir d’autres formalités comme celle de demander un permis de séjour auprès de la “ police des étrangers ”. Munissez-vous des documents suivants : d’un passeport valide éventuellement muni d’un visa, de la confirmation d’admission dans une université suisse et, chose importante pour le permis, d’une attestation indiquant que vous possédez les moyens suffisants pour financer vos études en Suisse (une attestation bancaire d’au moins 1500 CHF). Il est également possible qu’on vous demande faire un dépôt d’argent sur un compte suisse avant votre arrivée ! De plus, vous devez justifier d’une adresse fixe en Suisse.
Votre permis de séjour doit être renouvelé chaque année. Il vous autorise à travailler 15 heures par semaine.

Outre les frais de scolarité (taxes), le coût à l’année est estimé entre 18 000 et 28 000 francs suisses (CHF). Tout dépend de votre lieu de séjour et de votre mode de vie. Les frais de scolarité varient d’une université à l’autre. Certaines appliquent un tarif semestriel sans suppléments spécifiques quand d’autres ajoutent des “ taxes supplémentaires pour étrangers ” en plus des taxes obligatoires.
Des bourses et programmes d’échanges pour des destinations à l’étranger, des programmes de co-tutelles de thèses, donc de doubles doctorats entre les universités suisses et françaises existent. Enfin, la Suisse participe au programme Erasmus. Renseignez-vous auprès du service des relations internationales de votre université.

QUESTIONS / RÉPONSES

Pose ta question



DOSSIER

métier 2.jpg

Divers

Vous pouvez choisir des secteurs professionnels plus confidentiels. Découvrez tous les métiers et les formations des secteurs moins connus du grand public.

Voir le dossier

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui