j'aimerais devenir anthropologue

Questions-Réponses : Autre
duduche95 Postée Plus d'un an 2 RÉPONSES Signaler le contenu
Je suis en première littéraire et j'aimerais devenir anthropologue. Je suis consciente, qu'étant dans une telle filère, il me serait difficile de suivres mes études en sciences humaines et sociales. Mais je suis tout de même determinée; et je souhaiterais me spécialiser dans l'histoire de certaines civilisations (laquelle je ne sais pas encore...) tout en exerçant mon métier sur le terrain, éventuellement. Serait-ce possible? Je vous remercie encore pour votre réponse!
duduche95 Postée Plus d'un anSignaler le contenu
Bonjour,
L'anthropologue, que l'on appelle plus fréquemment ethnologue, étudie les groupes humains dans leur milieu physique. L'observation d'une population à travers les éléments qui la caractérisent, ses comportements passés et présents : organisation sociale et religieuse, arts et techniques, modes de vie, liens de parenté…, telles sont les missions de l'ethnologue.
Une étude ethnologique exige plusieurs mois d'investigations sur le terrain et une bonne intégration dans la société observée. L'ethnologie est une discipline d’une telle richesse que sa pratique est souvent transdisciplinaire (histoire, sociologie, anthropologie, psycho). Les étudiants s'orientent vers certaines sous-disciplines très spécialisées : l'ethnolinguistique, l'ethnomusicologie, l'ethnozoologie, l'ethnobotanique, etc. L’ethnologue est le plus souvent aussi un enseignant universitaire, parfois un écrivain et toujours un observateur de terrain. C’est aussi le plus souvent un ethnographe dans la mesure où il amasse lui-même les matériaux et connaissances relatives à la population étudiée pour élaborer ses hypothèses. Une grande partie de sa vie professionnelle est consacrée à la rédaction d’articles ou d’ouvrages diffusés dans le milieu professionnel et universitaire.
De tous les diplômés en sciences humaines, les sociologues, les ethnologues et les anthropologues sont ceux qui rencontrent le plus de difficultés à trouver un emploi. L'enseignement reste une voie très limitée, la recherche et les universités ne recrutent qu'au compte-gouttes. Le secteur public offre quelques perspectives avec les concours de fonctionnaires de niveau A. Du côté des entreprises privées, quelques ethnologues sont missionnés pour réaliser certaines recherches en entreprise. Mais cela ne concerne que de très grandes entreprises et les missions sont rares...

La formation en ethnologie (sociologie, anthropologie) est du ressort exclusif de l’université et des institutions universitaires qui lui sont apparentées. Les premières orientations spécialisées en ethnologie interviennent en licence à bac + 3. Quelques licences ciblées : ethnologie à Brest, Nice, Montpellier 3, Lille 1, etc. Mais surtout des masters recherche et des masters professionnels (bac + 5). Citons : Hommes villes & territoires à Lille 1, Etudes rurales à Lyon 2, Dynamiques identitaires à Brest, Anthropologie des savoirs et des normes à Besançon, Métiers du patrimoine/ethnologie à Nice, etc. Consulter les SCUIO des universités.
La voie la plus logique dans un parcours d’ethnologue est de préparer ensuite un doctorat et de rédiger une thèse qui fera l’objet d’une soutenance. Parallèlement des enseignements très pointus en sciences sociales, dont l’ethnologie, sont dispensés à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS).
Bonne lecture et réflexion..

jb13007 Postée Plus d'un anSignaler le contenu
+ d'infos ici sur le métier d'anthropologue judiciaire

QUESTIONS / RÉPONSES

Pose ta question



DOSSIER

métier 2.jpg

Divers

Vous pouvez choisir des secteurs professionnels plus confidentiels. Découvrez tous les métiers et les formations des secteurs moins connus du grand public.

Voir le dossier

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui