infos sur les métiers de commerce international et d'architecte

Questions-Réponses : Autre
tania14 Postée Plus d'un an UNE RÉPONSE Signaler le contenu
bonjour je ne sais toujour pas exactement quelle métier je désir faire plutard mais 2 m'interresse particulierement et j'aimerais donc avoiur des renseignement sur eux . tout d'abord la communication/commerce internationnal m'interesse et lors d'un foruml avenir nous avons pu parler et posez des questions a des proffessionnels et ils nous ont dit que on peut acceddé a ce métier après n'importe quelle bac et que les étude dure 5 ans mais quelle est le maximun d'étude que l'on peut faire ?? quelle est le salaire d'un comerciale internationnal ???? quelle sont ces fonction de tout les jour ????? et en se qui conserne l'architecture il me semble que c'est accessible après n'importe quels bac et que le faite de ne pas etre dué en maths n'est pas important ! se qui m'a toute suite plus ! mais quelles sont les domaine ou exerce un architecte ???? quelle sont les cour enseigné dans une école d'architecture ???? quelle est le salaire d'un architecte spécialisé en architecture d'interiieur ????? est t'il possible d esuivre ces 2 formation en meme temps ???????
tania14 Postée Plus d'un anSignaler le contenu
bonjour,

Les formations dans le commerce international passent le plus souvent par les grandes écoles de commerce ( bac +5 ) et les master pro de l’université. Le bac S et ES sont très fortement conseiller à ce niveau d’études. Un jeune cadre de niveau bac + 4 ou 5 avec quelques années d'expérience aura une rémunération comprise entre 2 300 et 2 800 euros brut par mois.
Au quotidien, ce commercial sans frontières gère son emploi du temps à un rythme d'enfer. Le matin, il passe quelques coups de fil à des clients en Europe pour s'assurer que tout va bien. Dans la foulée, son passage au bureau lui permet de planifier un rendez-vous avec un client potentiel basé dans un pays encore inexploré. Il est ensuite temps de s'envoler pour l'Allemagne, direction un salon international qui va lui donner l'occasion de prendre des contacts intéressants. Sa mission s'étend à une zone géographique plus ou moins étendue (Europe du sud, du nord, Asie centrale, Maghreb...). Son objectif : développer les parts de marché de son entreprise à l'étranger, en décrochant de nouveaux contrats.
Lorsqu'il reste au bureau , sa fonction consiste à entretenir les relations avec les clients déjà répertoriés. Il doit impérativement les conseiller et parvenir à connaître leurs attentes pour pouvoir développer les ventes. Il lui faut également analyser la concurrence en permanence et rechercher de meilleurs partenaires.
Dans les PME, le commercial export gère ses dossiers de A à Z, du premier contact à la livraison des produits. Il doit connaître les formalités de douane, ainsi que les techniques particulières d'assurance, de transport et de paiement qui se pratiquent à l'exportation.
Une fois sur place, pour des séjours d'une ou de plusieurs semaines, il étudie les marchés et les entreprises susceptibles de devenir de nouveaux clients. Les journées qu'il passe à l'étranger doivent lui permettre de faire une offre commerciale séduisante et de la défendre afin de finaliser un contrat. Il négocie lui-même les plus gros contrats. Pour les autres, il s'appuie sur des équipes de vente à l'international qu'il doit former et encadrer lors des négociations techniques et commerciales. Garant de l'image de l'entreprise, il participe aux salons internationaux et aux foires. L'entreprise gagne ainsi des parts de marché à l'étranger.
Le métier d’architecte est très différent de celui d’architecte d’intérieur. On ne peut pas suivre les 2 cursus en même temps. Pour le premier, il faut un bac général, alors que pour architecte d’intérieur, il faut le bac sti arts appliqués, ou le bac général avec une année de remise à niveau.


Les études d'architecture sont longues : 6 ans (3 cycles de 2 ans) pour obtenir le Diplôme d'architecte DPLG , 5 ans pour le Diplôme d'architecte DESA et le diplôme de l'ENSAIS. Elles demandent autant de connaissances en dessin qu'en sciences. Le titre d'architecte DPLG (diplômé par le gouvernement), est délivré par l'une des vingt écoles d'architecture du ministère de la culture accessibles avec le bac.
Dispensent une formation en architecture sans délivrer le DPLG :
• École nationale supérieure des arts et industries de Strasbourg (ENSAIS), 24 boulevard de la Victoire, 67084 Strasbourg Cedex. Tél. : 03 88 14 47 00 . www-ensais.u-strasbg.fr . 4 ans d'études, sur concours après une prépa
École spéciale d'architecture (ESA), 254 boulevard Raspail, 75014 Paris. Tél. : 01 40 47 40 00 , www.esa-paris.fr . 5 ans d'études, sur examen d'entrée avec le bac
Les agences sont les premiers recruteurs. De petite taille, elles embauchent à un salaire de 1 500 à 1 900 euros brut par mois. Avec l'expérience, celui-ci atteint 2 300 à 3 100 euros. Côté évolution de carrière, il est possible de devenir chef de projet ou chef d'agence avant d'ouvrir soi-même son cabinet. On est alors payé à la mission.
Témoin de son temps, parfois visionnaire, l'architecte conçoit des bâtiments. Adaptés à un usage précis (une mairie n'est ni un centre commercial ni une maison de campagne) ils doivent aussi s'insérer dans leur environnement.
Tout commence par une étude de faisabilité qui prend en considération les impératifs économiques, la réglementation de la construction, le choix des matériaux (verre, bois, béton...) et les caractéristiques du terrain (bruit, sécurité...). Cette étude permet d'élaborer des esquisses et d'aboutir à un avant-projet détaillé (APD), qui sert de base à la demande de permis de construire.
Si l'architecte est maître d'oeuvre , il ou elle conçoit et réalise. Dans le cas contraire, ils peuvent n'effectuer qu'une de ces missions, c'est-à-dire assurer soit l'étude du projet soit la direction du chantier de construction. Quand la commande est privée, leur intervention peut prendre fin à l'obtention du permis de construire. Quand elle est publique, ils doivent être présents jusqu'à la fin des travaux.
Une fois le projet adopté et le permis obtenu, il faut dessiner les plans d'exécution à l'aide de logiciels spécialisés, puis monter un dossier comportant toutes les indications techniques. Lorsqu'ils en ont la responsabilité, les architectes sélectionnent les entreprises de BTP et négocient les prix. Enfin, ils assurent les visites de chantier et établissent les comptes rendus des travaux.
L'architecte d'intérieur est au service d'un client. À la fois artiste et sociologue, il recherche les meilleurs volumes, équipements, lumières et couleurs à mettre en oeuvre. Mais son imagination est bridée par de nombreuses contraintes : la texture des matériaux, les normes (acoustiques, de sécurité, d'hygiène...), et le budget. Il est donc aussi technicien : après avoir dessiné un plan, il élabore le programme des travaux et établit les devis. Présent sur les chantiers, il coordonne les interventions des artisans (menuisier, carreleur, maçon...).
Ce designer de l'espace n'est pas seulement décorateur. Certes, il invente des meubles et veille au plus petit détail (robinets, poignées, boîtes aux lettres...), mais il est aussi généraliste et propose une vision globale de l'art de vivre. Il peut être appelé à travailler aussi bien sur la mise en scène d'une exposition que sur un décor de télévision ou l'image d'une entreprise. L'activité se situant à la croisée de celles de l'architecte, du décorateur ou de l'agenceur, la difficulté vient de ce qu'il faut se faire accepter en tant que partenaire.
Le salaire d'embauche d'un débutant est en moyenne de 1 350 euros brut par mois. Cette rémunération peut atteindre 1 829 à 2 286 euros après trois ans d'activité.
Un architecte d'intérieur expérimenté peut accéder à des postes de responsable de programmes ou de bureau d'études, ou monter sa propre agence ; il est alors payé à la mission.
Entrer dans une école reconnue par le Conseil français des architectes d'intérieur (CFAI) reste la voie classique pour se former. On en compte actuellement dix (plusieurs écoles privées sont en cours d'accréditation). L'admission se fait sur concours ou sur dossier, après le bac ou un bac + 2. Il faut compter 5 années d'études.
• École nationale supérieure des arts décoratifs (ENSAD), dite "Arts déco", 31 rue d'Ulm, 75005 Paris. Tél. : 01 42 34 97 00 . www.ensad.fr
• École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d'art (ENSAAMA), dite "Olivier de Serres", 63-65, rue Olivier de Serres, 75015 Paris. Tél. : 01 53 68 16 90
• École supérieure des arts appliqués aux industries de l'ameublement et de l'architecture d'intérieure, dite "Boulle", 9 rue Pierre Bourdan, 75012 Paris. Tél. : 01 43 46 67 34 . www.ecole-boulle.org
• École nationale supérieure des beaux-arts de Toulouse, 5 quai de la Daurade, 31000 Toulouse. Tél. : 05 61 23 25 49
• École régionale des beaux-arts d'Angers, Hôtel d'Ollone, 72 rue Bressigny, 49100 Angers. Tél. : 02 41 24 13 50
• Lycée La Martinière-Terreaux, 18 place Gabriel Rambaud, 69283 Lyon. Tél. : 04 78 28 06 81 . www.LaMartiniere-Terreaux.fr
• École supérieure d'arts graphiques et d'architecture intérieure, ESAG-Penninghen, 29-33 rue du Dragon, 75006 Paris. Tél. : 01 42 22 55 07 . www.esag.tm.fr
• École Camondo, 266 boulevard Raspail, 75014 Paris. Tél. : 01 43 35 44 28 . www.ucad.fr
• Académie Charpentier, centre de formation artistique supérieure, 2 rue Jules Chaplain, 75006 Paris. Tél. : 01 43 54 31 12 . www.academie-charpentier.fr
• École Jean Cottin, 14 rue Gorge de Loup, 69009 Lyon. Tél. : 04 72 53 72 34 . www.idrac.tm.fr
Diplômes nationaux (bac + 2 à bac + 5) préparant au métier d'architecte d'intérieur
• BTS Design d'espace (bac + 2) en lycée ou en école supérieure d'arts appliqués
• DMA Arts de l'habitat option décors et mobiliers ou DMA Décor architectural option décor du mur (bac + 2) en lycée ou en école supérieure d'arts appliqués
• DSAA Créateur concepteur option architecture intérieure et environnement (bac + 4) en école supérieure d'arts appliqués
• DNAT Diplôme national d'arts et techniques option design d'espace (bac + 3) en école des beaux-arts
• DNAP Diplôme national d'arts plastiques option design (bac + 3), suivi du DNSEP Diplôme national supérieur d'expression plastique option design (bac + 5), en école des beaux-arts
Ecoles d'art
De nombreuses écoles d'art proposent des formations d'une durée de 2 à 4 ans. Accessibles avec un bac ou un bac + 2, elles sont de qualité variable. Bien se renseigner avant de s'inscrire.
Nous restons à votre disposition, à bientôt sur orientation.fr

QUESTIONS / RÉPONSES

Pose ta question



DOSSIER

métier 2.jpg

Divers

Vous pouvez choisir des secteurs professionnels plus confidentiels. Découvrez tous les métiers et les formations des secteurs moins connus du grand public.

Voir le dossier

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui