études en météorologie

Questions-Réponses : Autre
gaelle333 Postée Plus d'un an UNE RÉPONSE Signaler le contenu
bonjour, je suis en terminale S et je me suis renseignée pour faire des étdudes en météorologie. J'ai vu qu'il y avait une école de métérorologie a Toulouse qui proposait plusieurs formations dont une en 2 ans du niveau dut accessible après le bac(S) ou alors une formation d'ingénieur en météorologie, accessible après un deug dans une unniversité scientifique. Je sais que les places sont très peu nombreuses mais je voudrais savoir quel est la meilleure voie à suivre: se spécialiser juste après le bac ou bien commencer par 2 ans de fac (de physique par exemple)? Sinon, savez vous s'il faut avoir un trèc haut niveau pour faire un dut "mesures physiques"?merci d'avance!
gaelle333 Postée Plus d'un anSignaler le contenu
Bonjour,
Selon le journal "phosphore" qui présente une fiche détaillée sur ce domaine, la météo offre de multiples opportunités. Il vaudrait d'ailleurs mieux parler des métiers de la météo, tant les carrières possibles dans ce domaine sont variées. Le dénominateur commun, c'est bien entendu l'observation et l'analyse des comportements de l'atmosphère terrestre.
*Les techniciens supérieurs
Ceux de la filière instruments et installations contrôlent et entretiennent les instruments et appareillages qui serviront à observer l'atmosphère. Ceux de la filière exploitation observent l'atmosphère : température, humidité, pression atmosphérique, vitesse et direction du vent. Et ils font des relevés qui sont ensuite communiqués à l'Observatoire Météo France du département.
*Les ingénieurs des travaux
Ces derniers analysent ces données au moyen d'un arsenal technologique très sophistiqué (qui permet notamment de modéliser des résultats, des graphiques, etc.). Puis les données sont centralisées à Toulouse, où l'on fait le point sur la situation à l'échelle nationale. Elles sont ensuite transmises à Paris où d'autres météorologistes se chargent de les communiquer aux clients de la société : le grand public à travers les agences de presse, ainsi que les professionnels. La Défense, la protection civile, les industries de l'aéronautique ou du tourisme font ainsi partie des commanditaires.
*Les ingénieurs de la météorologie
Ils font de la recherche ou encadrent des services.

Ceux qui désirent faire partie des trois corps de métiers regroupés sous le terme de « météorologiste » doivent passer le concours d'entrée à l'Ecole nationale de la Météorologie (ENM) à Toulouse :
- Pour les postes de techniciens : vous pouvez postuler à partir d'un bac, S ou STI option génie électronique. Mais dans la pratique, le niveau de recrutement a tendance à s'élever et ceux qui présentent un IUT ou d'excellents résultats au lycée ont plus de chances.
- Pour les postes d'ingénieurs des travaux : le recrutement se fait en partie par concours groupé de la fonction publique à la sortie des prépas (MP, PC et CSI). Il existe également des places pour les étudiants en fac au niveau maîtrise. Pour y accéder, il faut posséder un diplôme de sciences avec option météorologie. On le prépare à Toulouse III, Paris (Jussieu), Toulon, Clermont-Ferrand, et à Saint-Denis de la Réunion.
- Pour les postes d'ingénieurs de la météorologie : il faut passer un concours sur titres au sortir de Polytechnique, des Ecoles normales supérieures, ou de l'Institut national agronomique. Les ingénieurs ou titulaires d'une maîtrise de sciences peuvent également postuler aux concours. Comme vous voyez, ce sont trois parcours parallèles. Le DUT permet de devenir technicien de la méteo, ce qui n'est déja pas si mal, tandis que pour devenir ingénieur, il est préférable de passer par une prépa scientifique puis une école d'ingénieur, voire un master universitaire.
Bonne lecture et continuation.

Les études durent 2 ans pour les techniciens supérieurs et les ingénieurs de la météorologie et 3 ans pour les ingénieurs des travaux. Durant cette période, les étudiants doivent obligatoirement effectuer des stages. Avantage, ils sont déjà fonctionnaires et par conséquent rémunérés.
L'évolution de la technologie oblige ensuite chaque météorologue à suivre également une formation permanente (en moyenne, une semaine par an et par employé).

QUESTIONS / RÉPONSES

Pose ta question



DOSSIER

métier 2.jpg

Divers

Vous pouvez choisir des secteurs professionnels plus confidentiels. Découvrez tous les métiers et les formations des secteurs moins connus du grand public.

Voir le dossier

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui