différence entre le métier de maitre-chien et d'éleveur canin?

Questions-Réponses : Autre
sylvia-28 Postée Plus d'un an UNE RÉPONSE Signaler le contenu
Bonjour, j'aimerais savoir quelles sont les différences entre le métier de maitre-chien et éleveur canin? J'aimerais savoir s'il existe des formations ou des écoles pour ces deux formations. Merci d'avance
sylvia-28 Postée Plus d'un anSignaler le contenu
Bonsoir,
Le titulaire du BEPA élevage canin (ou félin) s'occupe des animaux, les nourrit, les surveille, les soigne, prend en charge leur éducation de base (propreté, obéissance) enfin nettoie et entretient les bâtiments. Il accueille la clientèle. Il peut aussi participer à des activités annexes : dressage, toilettage, éducation, pension, etc. Il travaille souvent seul sous l'autorité du chef d'entreprise ou du responsable d'élevage.
Après expérience, il est possible de s'installer à son propre compte ou de trouver un emploi de vendeur en animalerie, de dresseur ou de toiletteur.
Le maître-chien, lui forme et éduque des chiens dans le but d’en faire des compagnons utiles. Ces chiens se voient confier la protection et la guidance de non-voyants ou de personnes handicapées. Ces animaux sont les auxiliaires efficaces de la police, de l’armée, de la gendarmerie, de la sécurité civile ou de sociétés de gardiennage.
Outre le dressage, le maître-chien apporte à l’animal tous les soins nécessaires à sa bonne santé (nourriture, propreté). Il fait travailler le chien alors qu’il est encore jeune. Il lui apprend l’obéissance et la patience. Il l’initie à l’attaque et au port d’objets. Il lui apprend à marquer un arrêt devant chaque obstacle (pour les aveugles), à retrouver une personne après avoir flairé un objet lui appartenant (chiens d’avalanche), à rechercher des stupéfiants... Inlassablement, il lui fait faire des exercices de pistage, l’habitue à travailler dans différents types de situations (le feu, l’eau, la neige).
Aimer les animaux ne suffit pas pour exercer ce métier qui présente des risques. Si le chien doit faire preuve d’une grande souplesse de caractère et d’une réelle adaptabilité, il en est de même pour le maître. Ce dernier doit être résistant nerveusement et physiquement.
Au service de la Police nationale, de l’air, des frontières, de l’armée (sécurité des bases aériennes, brigade territoriale ou gendarmerie mobile) et de la sécurité civile, les missions de jour comme de nuit entraînent des horaires de travail très irréguliers. Employé par une société de gardiennage, le maître-chien doit avoir, en outre, une bonne maîtrise des techniques modernes de sécurité (télésurveillance, détection électronique).
La gendarmerie, l’armée de terre, l’armée de l’air, la marine et la police forment des maîtres-chiens destinés à leurs propres besoins. Ils effectuent un stage cynophile après avoir été recrutés. Très peu de postes sont proposés annuellement. Quelques associations spécialisées forment des moniteurs éducateurs de chiens guides d’aveugles. La formation dure 3 ans. Elle est ouverte aux personnes titulaires du baccalauréat, âgées de 18 à 30 ans. Pour ce qui concerne les agents de sécurité, un certificat d’agent cynophile existe, accessible dans le cadre de la formation continue. La formation peut également s’effectuer sur le tas dans des clubs civils de dressage.
Bonne lecture et continuation.

QUESTIONS / RÉPONSES

Pose ta question



DOSSIER

métier 2.jpg

Divers

Vous pouvez choisir des secteurs professionnels plus confidentiels. Découvrez tous les métiers et les formations des secteurs moins connus du grand public.

Voir le dossier

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui