Bonsoir, J'ai un Master 1 de Lettres Langues et...

Questions-Réponses : Autre
eiphora Postée Plus d'un an UNE RÉPONSE Signaler le contenu
Bonsoir, J'ai un Master 1 de Lettres Langues et Civilisations Etrangères anglais et je me destinais à l'enseignement...Mais voilà depuis mes échecs au concours (que j'ai manqué à chaque fois de très peu), cette profession ne m'attire plus vraiment surtout en raison des conditions d'exercice et le gros manque de formation. je me suis rendu compte que j'étais très attirée par la communication et plus particulièrement par le métier d'attaché de presse. Alors, j'ai essayé de postuler à des offres d'emplois auxquelles je pensais correspondre et bien sûr personne ne répond...j' en suis alors arrivée à la conclusion que, certes la conjoncture actuelle n'est pas très favorable, mais surtout qu'il me manquait des qualifications. Je me suis informée sur les formations en communication et celle qui a le plus retenu mon attention est le Master 2 Marketing and Communication Management double compétence de l'ISCOM (= Master 2 MCM), qui est d'après le site internet de l'école, destiné à ceux qui viennent d'autres filières que la communication... J'aimerais surtout savoir si pour quelqu'un, comme moi, qui n'a jamais pris de cours de communication peut s'en sortir avec cet enseignement (ne pas être "larguée") Et surtout,si je décide de suivre cette formation (qui est très onéreuse) est-ce que je suis susceptible de trouver un emploi, d'interesser des entreprises, des agences... en ayant fait qu'une année dans l'école? Par avance, je vous remercie très sincèrement
Postée Plus d'un anSignaler le contenu
La

Nous restons à votre disposition,à bientôt.

QUESTIONS / RÉPONSES

Pose ta question



DOSSIER

métier 2.jpg

Divers

Vous pouvez choisir des secteurs professionnels plus confidentiels. Découvrez tous les métiers et les formations des secteurs moins connus du grand public.

Voir le dossier

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui