Bonjour Je vous contacte, je suis la mère d'un...

Questions-Réponses : Autre
daniele93 Postée Plus d'un an 4 RÉPONSES Signaler le contenu
Bonjour Je vous contacte, je suis la mère d'un jeune homme de 18 ans il a eu une scolarité normale jusqu'en première et là on lui a cassé un peu son avenir il a toujours rêvé de faire de l'informatique mais il sait retrouvé en BAC ES Depuis février 2009 il est dé-scolarisé et subit une grave dépression et lorsque je discute avec lui, il me dit qu'il n'a plus d'avenir. Aujourd'hui, je voudrais pouvoir lui dire voilà: en prenant telle ou telle filière ou école tu peux obtenir un diplôme et repenser ton avenir parce que je trouve aberrant qu'on casse quelqu'un de cette façon en lui sabotant son avenir. J'attends des conseils pour pouvoir entreprendre des démarches et ne pas le laisser dans cette situation merci
guigui51 Postée Plus d'un anSignaler le contenu
J'ai voulu me lancé d'en l'informatique avant. il peut tjs reprendre n'importe quel bac technologique ou général puis ensuite allé a l'université qui recrute seulement sur bac.c'est largement possible
lilygod Postée Plus d'un anSignaler le contenu
Ce n'est pas saboter son avenir, s'il n'avait pas les moyens d'aller en S, il aurait perdu des années pour rien, je ne pense pas que c'est mieux !
Les profs et le proviseur sait très bien quand un élève a le niveau pour aller dans telle ou telle filière. Ce n'est pas pour saboter son avenir qu'il ne lui ont pas permis de faire S, mais plutôt l'inverse. J'ai vu quelqu'un s'acharner à vouloir faire un bac ES contre l'avis de tous, il a fait appel etc et résultat il a eu son bac a 23 ans, je ne suis pas sûre que ce soit très bien vu pour être accepté dans une filière courte (sur dossier).
Qu'il passe un bon bac technologique et il peut espérer poursuivre dans la voie qui lui plaît.
Mais au bout d'un moment il faut arrêter de se voiler la face : on ne fait pas toujours ce qu'on veut dans la vie. Je voulais faire autre chose mais je savais bien que je n'aurais pas le niveau ni les nerfs pour y parvenir, j'ai donc été dans une autre voie, plus accessible pour moi et qui me plaisait aussi.
Il lui faut trouver d'autres centres d'intérêts sinon il risque de mal vivre un éventuel échec dans ses projets et ça peut être très destructeur.
Au fait à la fac, il aura encore plus de mal que s'il accède à une filière courte, car sa filière au lycée l'aura mal préparé et il aura pas mal de maths, et aucun encadrement.
Plus d'avenir c'est beaucoup dire, il faut qu'il apprenne à relativiser (j'en sais quelque chose). Peut-être pas d'avenir dans l'informatique, mais il faut qu'il s'intéresse à autre chose.
Ca me fait mal de voir ça car déscolarisé depuis 1 an, ça commence à faire et il risque vraiment de passer à côté de son rêve.
La solution que je vois est effectivement la fac mais il faudra qu'il s'accroche ou peut-être peut-on accéder à des filières courtes en info avec un bac techno ?
A voir...
ça dépend quel type d'informatique il veut faire aussi.
lilygod Postée Plus d'un anSignaler le contenu
Ah au fait, allez lire ça, c'est très intéressant pour votre fils et ça lui redonnera sans doute espoir !!!

http://www.orientation.fr/question-83178-bonjour-j-aimerai-savoir-si-c-est-possible-apres-la-troisieme-de-partir-en-alternance-informatique-pour.html
Postée Plus d'un anSignaler le contenu
Bonsoir,
Excusez le retard apporté à vous répondre (indépendante de ma volonté). Les problèmes dépressifs de votre fils dépassent certainement la question de son orientation. Toutefois, sachez qu'il existe des formations en lien avec l'informatique ouvertes aux bacheliers ES. Aussi, je suggère à votre fils de prendre contact avec un conseiller d'orientation psychologue en CIO ( centre d'information et d'orientation). Celui ci , partant d'une exploration de ses intérêts, de sa personnalité ainsi que de ses acquis de formation pourra lui proposer des perspectives d'études et professionnelles correspondantes.

Avant toute chose, votre fils mérite de se voir offrir, si ce n'est pas déjà le cas, une écoute et un soutien psychologique auprès d'un médecin et/ou psychologue. S'il n'a pas fait cette démarche lui même, ce qui est certes difficile dans les contextes dépressifs, j'espère que vous pourrez l' y amener.
Je vous souhaite une bonne continuation.

QUESTIONS / RÉPONSES

Pose ta question



DOSSIER

métier 2.jpg

Divers

Vous pouvez choisir des secteurs professionnels plus confidentiels. Découvrez tous les métiers et les formations des secteurs moins connus du grand public.

Voir le dossier

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui