Bonjour à tous. L'année prochaine, je ...

Questions-Réponses : Autre
emma-luna Postée Plus d'un an 3 RÉPONSES Signaler le contenu
Bonjour à tous. L'année prochaine, je souhaites faire une licence de psychologie. Seulement je prévois une réorientation au cas où ce cursus ne me plairait pas du tout ou que je ne réussisse pas. Dans ma future fac, ils proposent une option découverte lors du premier semestre pour faciliter la réorientation. Je pensais prendre histoire ou art du spectacle. So, voici mes questions : - Quels sont les débouchés après une licence d'histoire ? Et après un master 1 et/ou 2 ? - Quels sont les débouchés après une licence d'arts du spectacle mention études cinématographiques ? - Travailler dans le cinéma ne se fait t'il qu'a Paris ? - Que vaut la licence cinéma à l'étranger (pays anglo-saxon) ? Merci beaucoup d'avance. £aurie
lilygod Postée Plus d'un anSignaler le contenu
Bonjour,

j'ai vu que tu avais de gros gros problèmes en maths (1/20 au bac L !?), or, en L, vous faites beaucoup de statistiques il me semble. Or, il y a beaucoup de statistiques en psycho et ce n'est pas si facile que ça, du moins pour ceux qui ont fait un bac L et qui ont eu de bonnes moyennes en maths (une amie à moi a eu 18 au bac de maths et galère pour les stats de L3, ça allait mieux en L1, un peu moins bien en L2 déjà).
Il y a aussi beaucoup de biologie, et les L en ont fait peu, mais ils s'en sortent.
Si tu vois que ça ne va pas du tout, réoriente toi après un mois ou deux, comme ça tu ne perdras pas une année. Mais j'espère que ça va aller et que tu vas t'accrocher ! Mais même si en bossant (ça paraît évident, mais beaucoup d'étudiants ne travaillent pas en 1° année ^^) tu t'aperçois que tu rames complètement et que tu perds pied en stats notamment, réoriente-toi rapidement.

L'histoire, tu risques d'avoir du mal aussi (enfin en fac en général, n'ayant pas obtenu un bac général), c'est une filière qui reste littéraire et où la méthode est plus importante que les connaissances, surtout les premières années (après il faut les 2 et de la réflexion, mais la méthode est bien acquise en licence). C'est complètement différent du lycée, tu as des dissertations (bon ça ça ne change pas) et des commentaires de texte.
Alors après une licence d'histoire maintenant, il n'y a plus grand-chose de faisable. Tu peux passer des concours comme ceux de conservateur du patrimoine, bibliothécaire... Mais au-delà des concours, il n'y a pas vraiment de débouchés après une licence. Après, c'est à toi de faire valoir les qualités rédactionnelles, de synthèse, d'analyse que tu auras acquises lors de ta formation, et qui peuvent être utile partout.
Au fait, au passage, attention, tu fais encore pas mal de fautes et avec certains profs, surtout en histoire (matière plus littéraire que la psycho ou les arts du spectacle), c'est rédhibitoire avec certains profs, plus vieux ou tout simplement plus exigeants.
Après un master 1, ben idem.
Après un master 2, tu peux passer les concours de l'enseignement (CAPES, agrégation, CRPE).
Tu peux faire un master pro aussi, il y en a de nombreux, avec plus ou moins de débouchés, dans les métiers du livre et de l'édition, la politique, l'administration locale (possibilité de faire un master à sciences Po par exemple ou un master moins sélectif aussi, dans le même genre), journalisme, archivistique, etc.
Pour le reste je ne sais pas désolée, mais il ne doit pas y en avoir des masses (pour arts du spectacle mention études cinématographiques). Après c'est pareil partout, tout est plus ou moins bouché. Il faut être bon, avoir du culot, se faire des relations.

Voilà j'espère que ça te sera utile.

emma-luna Postée Plus d'un anSignaler le contenu
"Pas mal de fautes" ? J'en ai retrouver 2, par inattention. Je veux bien croire que je ne sois pas parfaite en grammaire et conjugaison, m'enfin, faut pas pousser.

Sinon, merci pour tes réponses pour le moins personnalisées.
Postée Plus d'un anSignaler le contenu

Bonjour,

De manière générale, il faut bien garder à l’esprit qu’une Licence universitaire, qu’elle que soit la filière considérée, offre très peu de débouchés hormis une poursuite d’études. En effet, contrairement à une filière professionnelle le plus souvent courte (BTS à Bac+2, Licence pro à Bac+3) dont la finalité première reste l’insertion sur le marché de l’emploi, une Licence universitaire ne vous forme pas à un type de métier particulier et ne vous permet pas d’acquérir des compétences professionnelles directement exploitables. Les contenus de formation sont davantage académiques, et l’objectif est surtout l’acquisition d’un premier socle de connaissances en vue d’une poursuite d’études, le plus souvent en Master mais également via certaines formations spécifiques également de haut niveau (Bac+5).

Concernant les Masters en histoire, les débouchés dépendent de la spécialité concernée, acquise notamment en seconde année. Ceci dit, de façon très générale, ces débouchés se situent dans le champ de l’histoire de l’art, de l’archéologie, de la gestion du patrimoine, du tourisme, et bien sûr de l’enseignement et de la recherche.

En ce qui concerne la Licence en études cinématographiques, les principaux débouchés restent là encore une poursuite d’études, notamment dans cette filière mais également dans le domaine du journalisme ou de l’animation culturelle par exemple, mais également dans le cadre des formations proposées par certaines grandes écoles de ce secteur (Ecole Louis Lumière, ENSMIS, INSAS, etc.).

N'hésitez pas à nous contacter pour toute information complémentaire, nous restons à votre disposition.

A bientôt.

QUESTIONS / RÉPONSES

Pose ta question



DOSSIER

métier 2.jpg

Divers

Vous pouvez choisir des secteurs professionnels plus confidentiels. Découvrez tous les métiers et les formations des secteurs moins connus du grand public.

Voir le dossier

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui