archéologue

Questions-Réponses : Autre
classique452 Postée Plus d'un an UNE RÉPONSE Signaler le contenu
Bonjour; J'aimerais savoir queles sont les études necessaires pour pouvoir devenir archeologue.J'aimerais aussi savoir si le salaire est elevé ou non. Je vous remercie d'avance pour les informations que je recevrais grace a vous. Au revoir
classique452 Postée Plus d'un anSignaler le contenu
Bonjour Flora,

L'archéologue doit maîtriser le processus allant de l'évaluation de l'intérêt d'un site à la publication des résultats de l'étude de ce site. Il mène à la fois des travaux de recherche et d'exploration, de découverte sur le terrain.

La recherche, le travail consiste à :
programmer l'exploration d'un site ou évaluer son intérêt d'un point de vue archéologique à partir des repérages et des sondages ; ensuite, le chercheur met au point une méthodologie d'intervention ;
se documenter sur le type du terrain, consulter les sources d'informations pour remettre les objets dans leur contexte historique et spatial ;
mettre en place les fouilles ;
analyser les résultats de la fouille (décrire, classer et analyser les objets trouvés) et interpréter les références afin d'écrire l'histoire ;
diffuser les résultats : rédiger des rapports, des articles pour les revues spécialisées et participer à des conférences pour informer le public de ses découvertes.
Mais rien n'est possible sans la qualité du travail sur le terrain.

Le travail de terrain
Lorsqu'il est sur un chantier, l'archéologue dirige les fouilles. La responsabilité d'une fouille est lourde. Elle comporte des aspects administratif, financier, juridique et éditorial. L'archéologue a pour mission de :
constituer une équipe, assurer les relations entre les différents spécialistes intervenant sur les chantiers (géologue, zoologue, anthropologue…) et discuter avec les élus, les aménageurs dans le cas de l'archéologie de sauvegarde de notre patrimoine en métropole ;
organiser le chantier (gérer un budget, assurer les conditions matérielles pour le séjour…) ;
assurer le suivi des opérations ;
collecter les informations sur le terrain (sélectionner et trier les objets à la main), vérifier les hypothèses et exploiter les résultats.

Compte tenu des différentes missions qui lui sont confiées, l'archéologue doit posséder une formation solide. La formation en archéologie est une formation longue: environ huit ans d'études sont nécessaires pour être titulaire de la thèse de doctorat.
Une vingtaine d'universités proposent des formations en archéologie à partir des : DEUG sciences humaines et sociales, DEUG lettres et langues, DEUG arts, assortis de la mention archéologie.

La spécialisation en archéologie se situe au niveau licence et se poursuit jusqu'en DEA comme le DEA théorie et pratique de l'archéologie de Paris IV et en DESS comme le DESS de sciences appliquées à l'archéologie de Bordeaux III (seule formation archéométrie). Les universités de Lille III et de Paris IV proposent un cursus complet du 1er cycle au 3e cycle en histoire de l'art et archéologie.

Mais d'une façon générale toutes les filières universitaires peuvent convenir : sciences de la nature, sciences physiques, lettres classiques ou modernes, langues… Une bonne formation générale dans deux disciplines (langues et sciences de la vie…) est un plus. On peut souligner l'utilité d'une double formation, tant en histoire de l'art que dans d'autres disciplines complémentaires : maîtrise d'histoire, de lettres classiques, Ecole des langues orientales, Ecole des Chartes. Par exemple, de nombreux étudiants préparent simultanément une licence d'histoire de l'art et le diplôme de l'Ecole du Louvre.

Les études seules ne sont pas suffisantes. Il est indispensable d'acquérir une bonne pratique en participant à des chantiers de fouilles, à des travaux sur collections en musées, en fréquentant les réunions et les colloques consacrés à l'archéologie, en adhérant aux associations…

Il est vivement conseillé de ne pas s'enfermer dans une filière n'offrant pas d'autres débouchés. L'étudiant diplômé doit pouvoir trouver un emploi dans d'autres domaines : enseignement, tourisme, bibliothèque, archives, art et communication.


Autres formations
L'Ecole normale supérieure (ENS) Ulm et Lyon (recrutement sur concours après une classe préparatoire).
Les écoles françaises à l'étranger : Rome, Athènes, Madrid, Le Caire, ou d'Extrême-Orient.
L'Ecole du Louvre.
L'Ecole nationale du patrimoine (recrutement sur concours).
L'Ecole des Chartes.

L'archéologue est un passionné qui travaille 7 jours sur 7 surtout lorsqu'il est sur un chantier. Le temps de travail sur les chantiers, en plein air, est en moyenne de deux à trois mois dans l'année. L'archéologue travaille sur des zones de plus en plus vastes, sur des sites lointains à l'étranger au Soudan, en Jordanie, en Russie… dans des pays où la situation politique est parfois confuse. Dégager les surfaces demande souvent un temps considérable. Les difficultés climatiques rendent parfois les fouilles longues et difficiles. Les objectifs de la recherche se compliquent ou évoluent quand un site en cache un autre ou quand les périodes chronologiques se superposent. Le travail de fouille peut aussi se poursuivre en laboratoire. L'archéologue reconstitue alors le site.

L'archéologie préventive est de plus en plus présente dans les activités des archéologues. Elle vise à sauvegarder le patrimoine dès lors qu'une opération d'aménagement commence : tracés d'autoroutes, de TGV, constructions immobilières… Dans ce cas les déplacements se limitent au territoire national. Les contraintes de temps sont lourdes. Les archéologues doivent agir vite pour ne pas retarder les travaux d'aménagement.

L'archéologue est un chef d'orchestre qui conduit des groupes de spécialistes...il est difficile de vous donner une fourchette de salaire, à niveau bac +5, il est correcte, mais demande surtour du travail et de la passion...

Cordialement



QUESTIONS / RÉPONSES

Pose ta question



DOSSIER

métier 2.jpg

Divers

Vous pouvez choisir des secteurs professionnels plus confidentiels. Découvrez tous les métiers et les formations des secteurs moins connus du grand public.

Voir le dossier

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui