à la sortie d'un master pro archives

Questions-Réponses : Autre
nalyforder Postée Plus d'un an UNE RÉPONSE Signaler le contenu
Bonjour, Je reviens vers vous afin d'avoir plus de précisions au sujet des débouchés à la sortie d'un master pro archives lorsque l'on vise le secteur privée: le marché du travail est-il saturé dans ce secteur? J'ai tenté de savoir combien de mois en moyenne les anciens étudiants de master pro archives mettent à trouver un emploi stable, mais les chiffres à ce sujet n'abondent pas... D'avance, je vous remercie pour vos précisions.
nalyforder Postée Plus d'un anSignaler le contenu
Bonsoir,
Selon l'Association des archivistes français, c'est le secteur privé qui offre les meilleures perspectives d'emploi aux débutants. Dès que leurs effectifs dépassent mille salariés, les entreprises disposent en effet d'un service d'archives assez important. De plus en plus, de grandes entreprises, soucieuses de conserver leur
« mémoire », se dotent donc d’un services d’archives. Une activité qui ancre l’archiviste – appelé alors « records manager » - au cœur de la gestion de l’information.
Il arrive également qu'elles fassent appel à des sociétés d'archivage externe, qui assurent, outre le stockage des documents, des activités de classement et des missions d'audit. Ces sociétés représentent un autre créneau d'emplois pour les jeunes diplômés.
Au sein de la fonction publique d'État ou territoriale, un archiviste débutant est rémunéré entre 1 300 et 1 600 euros brut par mois. Dans le secteur privé, les salaires sont plus élevés (entre 2 000 et 2 300 euros brut par mois) et varient en fonction de la taille de l'entreprise et des responsabilités exercées*.
Pour plus d'informations, consultez l' Association des archivistes français, 75018, Paris, 01 46 06 39 44
Site web : http://www.archivistes.org

Bonne lecture et continuation
*sources onisep



QUESTIONS / RÉPONSES

Pose ta question



DOSSIER

métier 2.jpg

Divers

Vous pouvez choisir des secteurs professionnels plus confidentiels. Découvrez tous les métiers et les formations des secteurs moins connus du grand public.

Voir le dossier

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui