officier dans l'armée de terre

Questions-Réponses : Armée, police, pompiers
jack_1_62 Postée Plus d'un an UNE RÉPONSE Signaler le contenu
bonjour,j'ai 18 ans,je suis actuellement en licence première année de droit .Etant donné que je suis sportif,et que j'aime tout ce qui concerne le management,le métier d'officier a l'armée de terre m'a toujours attiré.Même si je me suis déjà renseigné sur diverses sources, je n'ai toujours pas la moindre idée quant a la formation précise à suivre ni dans quelle école entrer pour pouvoir exercer ce métier.Je sais que les écoles de ce type ne sont légion sur notre territoire,mais etant donné que je suis près de lille j'aimerai savoir laquelle est la plus proche de chez moi!j'ai obtenu un bac S,et j'aimerais savoir si en continuant mes études de droit, il me sera possible d'entrer ensuite dans une école pour devenir officier ou bien dois-je abandonner mes études de droit pour aller ailleurs? Merci d'avance pour votre réponse .
jack_1_62 Postée Plus d'un anSignaler le contenu


Bonjour,



Il existe 2 possibilités, soit entrer avec votre bac et suivre des études internes, vous entrer comme sous-officier et passer officier ensuite, soit vous entrer directement au grade d'officier.

On va commencer par les sous-officiers. Il faut nécessairement être bachelier, sachant quand même que pour un certain nombre de métiers très précis, c’est à dire du type MSI – maintenance des systèmes informatiques , les bacs technologiques seront privilégiés, voire les bacs pros, car leurs titulaires ont déjà effectué un certain nombre de stages, et sont déjà formés.L'armée leur donne le complément de formation et surtout l’expérience professionnelle. Le jeune intéressé va dans un centre d’information de l’armée de Terre (CIRAT), ouvre un dossier, passe une visite médicale qui déterminera s’il est apte. Dans cette hypothèse, il aura le choix entre une quarantaine de spécialités, car l’engagement se fait au titre d’une spécialité. Cette spécialité peut-être du combat pur, technique, autour des métiers de maintenance technique et électro-technique, électronique, informatique… On recherche aussi des gens qui font de l’hôtellerie restauration, de la gestion, du secrétariat, des linguistes. En fait toutes les spécialités qui correspondent à des techniciens supérieurs. La sélection effectuée (tests psychotechniques, psychomoteurs, sportifs, entretien pour déterminer la motivation, bilan et décision par une commission au niveau national) le candidat déclaré apte va pouvoir postuler pour rentrer. Il y a quatre incorporations à l’Ecole nationale des sous-officiers d’active (ENSOA) de Saint-Maixent. Le sous-officier qui intègre passe 8 mois à Saint-Maixent pendant lesquels il va recevoir une formation générale de combattant et de chef de groupe, pour être capable de diriger sur le terrain entre 5 et 10 combattants. Il apprend donc à commander mais il lui est également dispensé un enseignement général et notamment l’anglais. L'armée travaille en effet beaucoup dans un contexte international. A l’issue de ces 8 mois, devenu sergent, il fera un stage de spécialiste pour se perfectionner dans son métier. Cette spécialisation peut durer de 3 à 36 mois, pour tout ce qui est paramédical par exemple.
Deux cas de figure : soit il a un stage immédiatement et le sous-officier se spécialise tout de suite dans une école de spécialité, soit il rejoint son régiment en attendant d’aller faire son stage. Il aura, de toute façon, une spécialisation obligatoire qui lui donnera un certificat technique.

Le contrat minimum pour un sous-officier est de 5 ans, sauf pour les pilotes dans l’armée de Terre qui ont un contrat initial de 10 ans. On demande à ces sous officiers d’être sportifs, dynamiques, d’aimer le contact humain et le commandement. Tous les postes, qu’ils soient de secrétariat, de terrain ou techniques impliquent du commandement. Il faut donc aimer le " management " des hommes, se donner à fond, être très disponible et avoir le sens de la mission.

Quand un sous-officier a plus de 2 ans de service, il peut prétendre, s’il a le niveau scolaire, à passer le concours de l’Ecole militaire inter-armes (EMIA), qui est une école de formation d’officiers. Chaque promotion est de 150 et l’admission se fait sur concours. Après, il y a d’autres possibilités de concours d’écoles techniques. Chaque année, des candidats peuvent postuler pour devenir lieutenant dans la mesure où ils sont déjà adjudants, qu’ils ont tous les diplômes nécessaires, les brevets de qualification…Il faut savoir que le corps des officiers est constitué de 50 % d’anciens sous-officiers. En termes de solde, un sergent, célibataire, sans prime c’est à dire l’indice de solde le plus bas, touche 1134,94 €, net par mois, un sergent-chef 1243,87 €, un adjudant 1511,46 €, un adjudant-chef 1577,04 € et un major 1814,79 €.


Il y a également la possibilité de devenir officier en recrutement externe en passant par Saint-Cyr . Pour intégrer Saint-Cyr, il existe les concours CPGE (classes préparatoires aux grandes écoles) scientifiques, littéraires ou sciences écono-miques et sociales auxquels on s’inscrit après avoir suivi les classes préparatoires correspondantes. Un concours à peu près identique pour les diplômés de l’enseignement supérieur de niveau licence permet aussi d’intégrer Saint-Cyr. Pour ces 4 types de concours, il faut avoir moins de 22 ans l’année du concours, les inscriptions étant closes en février .Les titulaires d’une maîtrise âgés de moins de 23 ans l’année du concours peuvent également postuler.
Dernière possibilité : ce que l’on appelle " l’intégration sur titre ". C'est à dire avec un diplome bac+5 comme celui de l’ENSAM (Ecole nationale supérieure des arts et métiers). Ces jeunes doivent remplir un dossier pour fin février, comprenant les diplômes, une lettre de motivation, un certificat médical d’aptitude. Ils passent des tests adaptés au niveau qu’on recrute. En avril, ils passent une épreuve sportive et seront sélectionnés par une commission nationale.

Le diplôme de Saint-Cyr est un mastère ou un diplôme d’ingénieur suivant la spécialité. Les gens qui rentrent à niveau Bac+2, c’est à dire classes préparatoires ou titulaires d’une licence, feront 3 ans à Saint-Cyr : deux semestres de formation militaire et quatre semestres de formation universitaire dans la spécialité choisie. Les bac+5 ne feront qu’une année à Saint-Cyr, soit 2 semestres de formation militaire. Une fois diplômé, le jeune officier choisit, en fonction de son classement, une spécialité, une arme et rejoint pour un an son école de formation.
Recruter un Saint-Cyrien, c’est d’abord recruter un jeune qui souhaite un commandement terrain pendant une dizaine d’années et ensuite, compte tenu du potentiel d’entrée, occuper des postes à très haute responsabilité. Comme tout militaire, il doit avoir la tête bien faite ainsi qu’une bonne connaissance du monde. On demande à un Saint-Cyrien d’aimer les relations humaines, d’être disponible et de savoir décider. Le contrat initial est de 8 ans, renouvelable tacitement. Les seuls militaires de l’armée de Terre qui rentrent quasiment de « carrière » sont les Saint-Cyriens, tous les autres étant des contractuels. L’armée de Terre, c’est en gros 75 % de contractuels.
Une autre voie existe pour être officier dans l’armée de Terre : les officiers sous contrat (OSC). Deux filières s’offrent à eux :
- la filière commandement, avec un contrat initial de 5 ou 8 ans, pour ceux qui se destinent au commandement et vont être employés à l’encadrement de la troupe. On leur demande minimum Bac + 2, sachant qu’actuellement on recrute surtout à Bac + 3 compte tenu de la concurrence. Le processus est toujours le même : on se rend dans un centre de formation de l’armée de Terre (CIRAT), on s’inscrit, on passe les 3 jours de sélection, tests, visite médicale, entretien de motivation…
Une fois qu’ils ont été positionnés, ils s’engagent au titre d’une spécialité et sont formés à Coëtquidan pendant 4 mois à l’issue desquels ils rejoignent leurs camarades Saint-Cyriens à l’école d’application pendant un an.
- la filière spécialiste, avec un contrat initial de 2 à 5 ans, minimum à bac+3, sachant que l’on recrute actuelle-ment à Bac+4, +5. L’officier spécialiste s’engage au titre de sa spécialité. Il se rend au centre d’information de l’armée de Terre (CIRAT) pour postuler et aura ensuite plusieurs entretiens. Un entretien en régional avec le chef du bureau recrutement régional ou un officier habilité à faire du recrutement, avant d’être convoqué par son futur chef pour un deuxième entretien d’embauche. Une fois sélectionné, il part 2 mois à Coëtquidan - il y a 4 incorporations par an -, pendant lesquels il reçoit une formation militaire générale avant de tenir son poste comme tout officier. Un officier sous contrat (OSC) spécialiste peut servir jusqu’à 20 ans.
Pour les officiers sous contrat et quelle que soit la spécialité, il faut avoir moins de 30 ans. La solde est pour un sous lieutenant de 1 434,83 €, net par mois, pour un lieutenant de 1 620,10 €, pour un capitaine de 1 838,07 € pour un commandant de 2 185,89 €, et pour un lieutenant colonel de 2 570,97 €. C’est bien sur le minimum pour un célibataire au premier échelon de grade.



Voici les coordonnées du cirat près de chez vous:

Mél : cirat-lille@recrutement.terre.defense.gouv.fr.
62023 ARRAS. 7, rue Ernest de LANNOY - BP 972 - CEDEX. Tél : 03 21 21 72 12. Fax : 03 21 23 02 23 ...

et un site pour de plus amples infos:

www.defense.gouv.fr/portal_repository/ 1442414036

Restant à votre disposition, cordialement.

QUESTIONS / RÉPONSES

Pose ta question



DOSSIER

Armée, police, pompiers.jpg

Sécurité défense

Travailler dans la sécurité défense permet de choisir différents métiers dans divers secteurs. Découvrez tous les métiers et toutes les formations du secteur sécurité défense.

Voir le dossier

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui