moniteur éducateur/ éducateur spécialisé

Questions-Réponses : Aide Sociale
gino55 Postée Plus d'un an 2 RÉPONSES Signaler le contenu
Bonjour j'aimerais vraiment savoir la difference qu'il existe entre educateur specialisé et educateur-moniteur ? De plus je sors d'un bac ES j'aimerais savoir quelle formation serait la meilleure pour moi . J'ai entendu que les concours educ-spé etaient dur c'est pour ca que j'ai pensé a educater moniteur pour ensuite rejoindre l'ecole educateur spé .. De plus ou je peux retirer des dossiers pour educ-spe et aussi educateur-moniteur? (je suis dans la region parisienne) Merci de m'eclaircir , Bon courage!
gino55 Postée Plus d'un anSignaler le contenu
bonjour,

vous trouverez ci dessous un descriptif des deux métiers, il est important de vous signaler, que le diplôme de moniteur éducateur ne vous donne pas accés au diplôme d'éducateur spécialisé........il vous faudra reprendre tous le cursus...........

L'éducateur spécialisé intervient auprès d'enfants ou d'adolescents souffrant de problèmes familiaux, scolaires, médicaux, de troubles du comportement. Il s'occupe aussi d'adultes en difficulté sociale ou physique, ou de handicapés mentaux. Ses activités sont multiples et varient selon le type de public dont il a la charge. Néanmoins son objectif reste le même : préserver ou restaurer l'autonomie de ces personnes en les valorisant par le biais d'activités socio-éducatives (sorties, ateliers, soutien scolaire, aide à l'insertion...).

L'éducateur spécialisé travaille en milieu fermé ou en milieu ouvert. En internat, il a la responsabilité d'un groupe de jeunes qu'il accompagne, hors temps scolaire, pour les repas, la veillée et au moment du coucher. En externat, il s'occupe d'adolescents tout au long de la journée, en collaboration avec les enseignants. Dans ces deux cas, il participe au développement affectif, psychologique et social des jeunes, au travers de projets pédagogiques adaptés. En foyer d'accueil ou d'hébergement, il organise la vie quotidienne des jeunes travailleurs ou des jeunes mères célibataires. Il les conseille et les assiste pour surmonter leurs difficultés. Son rôle consiste à favoriser leur autonomie et leur insertion professionnelle. Par ailleurs, il peut intervenir auprès de malades dans les hôpitaux.

Dans le cadre de l'AEMO (aide éducative en milieu ouvert), l'éducateur peut être amené à agir directement auprès d'un jeune, de sa famille, de son employeur ou de son professeur, sur mandat d'une autorité administrative (DDASS) ou judiciaire. Ce type d'intervention est d'autant plus fréquent que la tendance actuelle est d'éviter les placements. Enfin, l'éducateur de rue intervient dans les quartiers difficiles auprès des jeunes en rupture sociale et auprès de leur famille. Au travers d'activités socio-éducatives ou récréatives, il lutte contre leur désoeuvrement, et tente ainsi de prévenir la délinquance et la toxicomanie, et de favoriser leur insertion sociale.
Seul le Diplôme d'Etat d'éducateur spécialisé (DEES) permet d'exercer la profession. Il existe deux voies pour le préparer.

Première possibilité, suivre toute la formation dans une école agréée par le ministère de l'emploi et de la solidarité. Les études durent trois ans, ou quatre ans en cours d'emploi. Pour y accéder, il faut :
soit être titulaire du baccalauréat ou d'un titre admis en équivalence
soit être titulaire d'un diplôme d'État de travail social ou paramédical sanctionnant une formation professionnelle de deux ans au moins
soit posséder le certificat d'aptitude aux fonctions d'aide médico-psychologique (avec cinq ans d'expérience professionnelle dans l'emploi correspondant)
soit passer avec succès les épreuves de l'examen de niveau organisé par les directions régionales des affaires sanitaires et sociales (Drass)


Dans tous les cas, il est nécessaire de réussir les épreuves de sélection organisées par chaque école (épreuves écrites de culture générale et entretien avec un psychologue et un professionnel).

Seconde possibilité : préparer un DUT Carrières sociales option éducation spécialisée dans les IUT de Grenoble ou Tourcoing, et accomplir la troisième année dans une école agréée.


Le moniteur-éducateur exerce son activité auprès d'enfants, de jeunes ou d'adultes inadaptés, handicapés ou en situation de dépendance, dans des établissements spécialisés. Sa mission, qui diffère peu de celle d'un éducateur spécialisé, consiste à restaurer l'autonomie des personnes dont il a la charge et à favoriser leur réintégration sociale. Pour ce faire, il organise et anime leur quotidien, en les accompagnant dans l'exécution des tâches les plus élémentaires, et dans leurs loisirs.

Les jeunes rencontrant des problèmes familiaux, sociaux, comportementaux ou souffrant de handicaps physiques ou mentaux trouvent chez le moniteur-éducateur l'oreille attentive et le soutien dont ils ont besoin pour y faire face. En effet, ce professionnel est là pour veiller à leur épanouissement et développer leurs capacités d'adaptation. Dans ce but, il élabore, souvent en collaboration avec l'éducateur spécialisé, des projets éducatifs. Il met en place et encadre ainsi des activités de soutien scolaire et de loisirs (activités artisanales, expression corporelle ou verbale, ateliers de mécanique ou d'informatique, sorties au cinéma, à la piscine...). Il intervient en dehors du temps de formation scolaire ou professionnelle des jeunes et du temps consacré à leurs soins, mais il est présent, à leurs côtés, aux moments qui rythment leur journée : repas, lever et coucher.

Le moniteur éducateur s'occupe également d'adultes en situation de grande dépendance, que celle-ci soit due à des handicaps physiques ou mentaux, à des difficultés sociales ou à la vieillesse. Son action est ici essentiellement centrée sur l'accomplissement de tous les aspects pratiques de la vie quotidienne. Il aide donc ces personnes à faire leur toilette, à prendre leurs repas, et il les accompagne dans leurs démarches administratives.

La formation est sanctionnée par le Certificat d'aptitude aux fonctions de moniteur éducateur (CAFME). Aucun diplôme n'est exigé pour y accéder mais les candidats doivent satisfaire aux examens organisés par les centres de formation. Cette sélection comporte :
une épreuve écrite destinée à apprécier le niveau de formation générale ;
des épreuves orales permettant d'apprécier les motivations, la maturité, le contrôle de soi, les capacités d'adaptation...
Les candidats titulaires du baccalauréat (ou d'un titre admis en équivalence), du BEP carrières sanitaires et sociales, du certificat d'aptitude aux fonctions d'aide médico-psychologique ou du diplôme de technicien en intervention sociale et familiale sont dispensés de l'épreuve écrite.

La formation, qui dure deux ans, se déroule dans les écoles agréées par le ministère de l'emploi et de la solidarité. Elle comprend 950 heures de cours théoriques (pédagogie générale, approche des inadaptations ou de la dépendance, droit, économie générale...) et sept mois au minimum de stages pratiques, effectués dans au moins deux lieux distincts.
Association française des organismes de formation et de recherche en travail social, 75009, Paris, 01 53 34 14 74
Site web : http://www.aforts.com


nous restons à votre disposition, à bientôt sur orientation.fr
jb13007 Postée Plus d'un anSignaler le contenu
Salut,

Déja les deux métiers ne requièrent pas les mêmes études, le métier d'éducateur spécialisé consiste à aider des enfants et jeunes qui souffrent de problèmes sérieux, handicaps mentaux ou physiques, troubles sociaux, comportementaux, graves soucis familiaux... bref il faut être solide pour faire face à des situations parfois extrêmes.... Son but est de tâcher de donner à ces jeunes le maximum d'autonomie que leur condition leur permet d'obtenir, pour cela il doit etre créatif et imaginer des activités adaptées à la condition de son public pour lui permettre d'apprendre et de s'améliorer.

Pour faire ce métier il faut un DEES (Diplôme d'état d'éducateur spécialisé), qui s'obtient soit dans un établissement agrée par l'Etat en 3 ans. (Il y a quelques car particuliers, comme si on a pas le Bac avoir une diplome d'état dans le social avec 2 ans de travail minimum, etc.... se renseigner). Sinon le DUT Carrières Sociales (CS) permet aussi d'intégrer direct en 3eme année le DEES.


Pour le métier de moniteur, la différence est que celui là doit accompagner les jeunes à sa charge dans leur réinsertion sociale, là aussi en organisant des activités quotidiennes. L'attention est quotidienne, et dispensée en établissement spécialisé. Il faut un Certificat d'aptitudes spécifique appellé CAFME (pour Fonctions de Moniteur Educateur), qui s'obtient en deux ans et donc la formation est accessible après un Bac ou équivalent ou alors un BEP Carrières Sanitaires et Sociales.

QUESTIONS / RÉPONSES

Pose ta question



Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui