Vendeur de vêtements

Niveau scolaire
CAP ou équivalent
Secteur d'activité
Commerce, vente
Salaire
1120€ - 1380€ nets/mois

Le vendeur de vêtements reçoit, oriente et conseille les clients chez un petit commerçant de quartier spécialisé dans le prêt à porter (voire, plus rarement, le sur-mesure), ou en rayon d’une grande surface. Un métier largement ouvert aux jeunes.

Fonctions

Les fonctions du vendeur de vêtements varient suivant le type de commerce où il est employé. Dans les petites structures, la polyvalence est de mise. En sus de ranger et d’étiqueter les produits ou de disposer rayons et vitrine, il peut être chargé d’encaisser les règlements et de comptabiliser la recette en fin de journée. Mais aussi de mener l'inventaire des stocks et de passer les commandes.

Autre casquette : le conseil au client, sur le choix d'un vêtement, une question liée à son entretien ou à son assortiment avec un accessoire.... Sans pour autant perdre de vue les clients en rayons ou dans les cabines d’essayage.

Il peut aussi être amené à prendre les mesures ou effectuer un marquage pour des retouches. Il effectue aussi diverses opérations de SAV (échanges, retours fournisseur, remboursements ou envois en réparation). Avec l’expérience, il peut devenir chef de rayon, de chef d'équipe, voire de directeur de magasin. En petite surface, il pourra seconder directement le gérant, ou reprendre le commerce.

Qualités

Le vendeur en vêtements doit faire montre d’une excellente connaissance des produits qu'il vend. Par ailleurs, il se tient en permanence informé sur les évolutions de la mode. Face à une clientèle de plus en plus informée et exigeante, il doit savoir argumenter et adapter son discours en fonction de chacun. 

Sa présentation doit être impeccable, ainsi que sa manière de s’exprimer. A l’écoute, disponible et aimable, il manifeste un sens du client hors pair. Vigilant et rigoureux, il a l'œil pour repérer tout ce qui pourrait clocher dans l’espace de vente (rayon dépareillé ou en désordre, emballage ouvert, sol tâché ou glissant…). Amené à travailler sur un rythme parfois intense, en particulier les week-ends et les périodes de soldes, et en position debout quasi permanente, il doit jouir d’une bonne santé physique et nerveuse.

Insertion sur le marché de l'emploi

Le métier Vendeur de vêtements est classé n°275 parmi les métiers qui recrutent le plus en France.

Niveau de recrutement constaté

56.9%
Bac+2
25.6%
Bac ou équivalent
12.1%
CAP ou équivalent
2.4%
Ecole de commerce
1.4%
Bac+1

 

Diplômes nécessaires

On peut débuter avec le CAP (Employé de commerce multispécialité, Employé de vente spécialisé option Produits d’équipement courant, Métiers de la mode…). Toutefois, il est recommandé de continuer au moins jusqu'au bac pro (Commerce, Technicien conseil vente…). Pousser jusqu’au niveau bac+2 (BTS Management des unités commerciales ou Négociationet relation client, DUT Techniques de commercialisation…) permet d'évoluer plus vite.

 

Salaire Vendeur de vêtements

Un vendeur de vêtements débutant est payé au SMIC (1 458 euros bruts mensuels) + primes éventuelles.

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Vendeur de vêtements ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question


Bonjour, Je suis actuellement en Terminale ES ...

Bonjour,

Je suis actuellement en Terminale ES et je souhaiterais devenir vendeur mais spécialisé dans la vente de vêtements Hip Hop, puis pourquoi pas ensuite devenir gérant d'un magasin de ce genre.
Pour cela, j'envisage de faire, après l'obtention du BAC ES, une licence Langues Étrangères Appliquées (Anglais/Espagnol) car j'aime beaucoup les langues et cela me permettrait de facilement m'insérer dans le milieu Hip Hop où maîtriser l'anglais, l'espagnol et le français sont toujours un plus. Ensuite, après la licence LEA, je compterais achever mes études avec un Master LEA.

Voici à peu près mes ambitions, seulement quelques questions me préoccupent :

1) Choisir de faire une licence LEA me mènera-t-il à mon projet (vendeur spécialisé dans le milieu Hip Hop, puis, si possible, sur le long terme, devenir directeur de ce type de magasin) ?

2) Comment se passe la sélection en Licence LEA ? Car je suis plutôt bon en anglais jusque là (compter vers 15-16 de moyenne en comprenant l'anglais général et l'option obligatoire anglais du BAC ES). Cependant, l'espagnol n'est pas mon point fort (10 de moyenne au premier trimestre), cela peut-il me pénaliser ? Je compte bien faire d'énormes progrès en espagnol en bossant en dehors des cours (comme je le fais, par goût notamment, en anglais), mais j'ai peur que ce 10 de moyenne au premier trimestre me pénalise fortement, sachant que les inscriptions aux études supérieurs se font vers janvier...

Merci d'avance à ceux qui pourront m'éclairer.
Bonne journée.

Bonjour à vous! Pour faire vite, Je dispose d'...

Bonjour à vous!

Pour faire vite, Je dispose d'un BAC Pro restauration hôtellerie avec mention assez bien.
En janvier, j'ai eu quelque soucis de famille, et j'ai voulus arrêter mes études.
Je ne me suis donc pas inscris pour continuer mes études, et faire un bts.
Par la suite, j'ai passer mon BAC pro, et comme dis plus haut, je l'ai eu avec mention.

Maintenant, je fais ma 4 ème saison, dans un hôtel 4 étoiles sur cannes.
Des stagiaire de la France, des personnes sympa, c'est se que j'aime dans la saison, avec la satisfaction de faire un bon service.

Pendant les soirée entre stagiaire et saisonnier, on parle souvent de notre parcours scolaire. Au début, j'étais content d'avoir mon Bac pro, mais quand on me parle de BTS, licence, et master, sa me donne envies.
J'ai envies d'avoir des postes intéressant, comme maître d'hôtel, ou assistant directeur de restauration, voir même directeur de restauration.

J'aimerais savoir toujours dans l'idée de devenir assistant directeur de restauration, le diplôme que je dois avoir, pour y arrivé.

Il faut savoir que pendant mes deux années BEP, j'étais le meilleur de la classe, intéressé, motivé à lire des livre, et demander des sujet de bac pour progresser.

La première année bac pro, j'étais dans les 3 premiers, toujours aussi motivé, mais c'est à la dernière année bac pro que j'ai lâcher prise. Famille, insulte des autres élèves, fayot et tout le reste.

Mais maintenant, je souhaite faire un nouveau départ avec une nouvelle classe, des gens que je ne connais pas, quitte à changer de région pour réussir.

Alors pour finir, quel études dois-je faire pour faire ce que j'ai envies de faire, quitte à faire une si je ne souhaite plus être dans la restauration pouvoir devenir vendeur dans des grand magasin, vêtement, voiture, ou même dans un poste d'accueil.

C'est vague, mais je cherche un métier ou je peux avoir un contact avec des clients.

Merci d'avoir prix le temps de me lire.

Derby :)

Bonsoir, S'il vous plait lisez ce texte ; un ...

Bonsoir,

S'il vous plait lisez ce texte ; un peu en désespoir de cause je recherche quelques conseils éclairés ... Je suis très inquiète pour mon avenir professionnel et je commence à regretter mes choix, qui n'ont été influencés que par dépit.

J'ai 20 ans, et je possède 1 an d'avance sur mon cursus scolaire (j'ai sauté une classe en primaire). Plutôt studieuse, j'ai obtenu mon BAC série ES en 2010, sans avoir idée de ce que je "voulais faire plus tard". J'avais alors effectué un test d'orientation qui m'avait dirigée vers le métier de "Expert Comptable" = pas mauvaise en maths + je vise des études longues Bac+5 ou 8 + bon salaire, apparemment ...

J'ai poursuivi sur 2 années de DUT GEA Gestion des Entreprises et des Administrations. Les raisons de ce choix :
1) je n'avais aucune idée de ce que je voulais faire, la Gestion englobant beaucoup de matières différentes (dont la compta) et ne voulant pas encore me spécialiser dans une en particulier.
2) on ventait l'IUT comme encadrant davantage ses étudiants que la fac. Ne voulant pas être lâchée en autonomie directement après le lycée, la balance a penché.
En 2ème année de DUT, j'ai dû choisir une spécialité entre Ressources Humaines, Comptabilité ou Petites et Moyennes Entreprises. Avec l'idée que la RH était une filière sélective et débouchant sur peu de postes, et que la Compta n'était pas faite pour moi (je n'en avais jamais fait avant le DUT et je me suis découverte vraiment nulle à ça), j'ai choisi PMO par élimination. J'ai obtenu mon DUT en 2012.

Toujours dans le flou, j'ai voulu intégrer une école de commerce et effectuer la suite en alternance dans le Marketing (seule matière que j'aimais bien et pour laquelle j'avais de bonnes notes sans forcer). Echec total : acceptée dans les écoles mais impossible pour moi de trouver une entreprise en alternance (pas d'expérience + je me débrouille mal en entretien, manque de confiance en moi ...)
J'ai finalement réussi à intégrer la Licence 3 Economie-Gestion parcours Gestion des Entreprises (quitte à s'enfoncer autant suivre le chemin dicté ...) en enseignement à distance in extremis.
En parallèle, j'ai trouvé un boulot de Vendeuse en magasin de prêt-à-porter à temps partiel (j'y suis encore aujourd'hui). J'ai finalement obtenu ma L3 aux rattrapages sans grande motivation (partiels révisés à la dernière minute, difficulté à m'y mettre régulièrement tout au long de l'année et de moi-même).

2013-2014 : même échec pour le Master 1 que je voulais faire en alternance, sauf que cette année j'étais réellement démotivée comparé à l'autre fois ... (les entreprises adorent dire qu'elles recrutent des apprentis mais ne laissent pas de chance à de réels débutants). J'ai donc reproduit cette année le même schéma : Master 1 Sciences du Management en enseignement à distance, cumulé à mon boulot de vendeuse. J'ai passé mes premiers partiels récemment et je pense les avoir lamentablement ratés, comme pour ma L3, et que tout se jouera aux rattrapages de septembre prochain.

Le Marketing étant un peu ce que tout le monde veut faire, il y a beaucoup de concurrence pour les quelques postes proposés en bas de l'échelle. Les meilleurs sur le papier sont pris (meilleure école + meilleures notes), et moi, je ne suis de loin pas la meilleure sur le papier, pourtant je sais que je suis capable de faire mes preuves sur le terrain et d'apprendre vite, de réellement bien bosser en me donnant à 200% comme je le fais au magasin, de me rendre indispensable et me distinguer des autres simplement en accomplissant parfaitement une mission qu'on m'aura confié, en étant autonome et force de propositions. Mais comme je ne sais pas me vendre, difficile pour moi de passer la première barrière qu'est l'entretien d'embauche ...

Aujourd'hui je remets beaucoup de choses en question. Je pense avoir fait le cumul de mauvais choix et j'ai peur de faire marche arrière, perdre mon année d'avance (pression des parents qui tiennent à ce que je ne "redouble" jamais). Ca paraît si facile pour les autres, comme s'ils étaient nés avec une vocation. Moi je sais juste que depuis toute petite je me débrouille bien sur l'ordinateur, j'aime le graphisme (j'ai appris moi-même sur Photoshop), je suis assez créative, j'ai beaucoup d'imagination et quand j'étais plus jeune j'écrivais des histoires, j'aimais lire. Mais je voudrais me réorienter pas seulement vers un métier qui me plait, mais surtout vers un métier qui a de l'avenir, un secteur qui n'est pas trop bouché et qui recrute assurément, et qui paye (ce qui n'est pas le cas de ceux que j'aime). Je ne tiens pas à galérer et être vendeuse de vêtements toute ma vie, alors que j'aurai peut-être un Bac+5 sans expérience ... :(
Mon père me rabâche que l'informatique est l'avenir. J'ai envie de l'écouter puisque de toute façon je suis perdue, même si j'ai peur de me tromper à nouveau. Cela dit, le peu que j'ai appris en Gestion de Bases de données, j'ai adoré ! Si je souhaite me réorienter là-dedans, comment faire ? A quel niveau vais-je retomber ? J'espère ne pas devoir refaire un Bac+2, ce serait tellement de temps et d'efforts perdus ...

Merci de me répondre, peu importe le conseil, l'avis ou la suggestion, j'ai besoin qu'on m'aide ... !

Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui