Commercial gestion privée

Niveau scolaire
Bac + 5
Secteur d'activité
Finances, banque, assurances, i...
Salaire
1300€ - 1700€ nets/mois

Au sein d’un organisme financier, le commercial en gestion privée a pour tâche de recruter et de fidéliser des clients pour les produits permettant de valoriser leur patrimoine, de protéger leurs proches, de préparer leur retraite ou d’organiser leur succession.

Fonctions

Le commercial en gestion privée – également appelée gestion de portefeuille – vise à aider les particuliers et leurs proches à consolider leurs actifs. Il accompagne ses clients dans la constitution et l’optimisation de leur patrimoine, en veillant en permanence à l’adéquation des solutions mises en place par rapport au profil des clients et au respect de la réglementation. Le commercial en gestion privée assure un suivi patrimonial et financier global pour ses clients, en s’appuyant si nécessaire sur des experts financiers, juridiques ou fiscaux. 

Dans ce cadre, ses missions principales sont la fourniture d’outils aux équipes d’animateurs en gestion privée (supports et argumentaires de vente : carnet de bord, kit d'animation...), l’accompagnement sur le terrain des directeurs de clientèle en gestion privée  (management individuel et collectif, animation et mise en œuvre des actions commerciales), l’organisation et l’animation d’ateliers et de sessions de formation...). Avec l’expérience, il pourra occuper des fonctions d’encadrement.

Qualités

Le commercial en gestion privée doit faire montre de solides connaissances en droit, en gestion du patrimoine et en fiscalité. Précision, rigueur, organisation et capacités d'analyse sont de mise pour jongler avec la législation financière et fiscale et en tirer le meilleur parti, mais toujours dans le respect des règles. Pédagogue et rassurant, il est bon communiquant, afin de nouer une relation de confiance avec ses clients.

Dynamique et autonome, le commercial en gestion privée sait aussi travailler en équipe, avec le comptable, le fiscaliste et le conseiller juridique du client. Ce qui lui permet de proposer des solutions financières inédites et percutantes. 

Insertion sur le marché de l'emploi

Le métier Commercial gestion privée est classé n°538 parmi les métiers qui recrutent le plus en France.

Niveau de recrutement constaté

35.5%
Bac+5
16.6%
Bac+6 et supérieur
14.2%
Bac+2
11.8%
Ecole d'ingénieurs
11.8%
Ecole de commerce
5.3%
Bac+4
4.7%
Bac+3

 

Diplômes nécessaires

Pour devenir commercial en gestion privée il faut un bac général (S de préférence) ou STMG, suivi d’un diplôme de niveau bac+5, idéalement en gestion de patrimoine, avec, dans l’idéal, une expérience de 5 ans minimum. On peut d’abord s’orienter vers un bac+2 à dominante commerciale (BTS Banque, DUT Techniques de commercialisation, DEUST Banque, organismes financiers et prévoyance…), suivi par une licence professionnelle en Gestion de clientèle ou en Assurance, banque, finance. 

Puis compléter son cursus avec un master universitaire spécialisé en banque/finance (niveau bac+5). La voie royale semble cependant celle des IEP (Instituts d’études politiques, filière Economie) ou des écoles de commerce ou d’ingénieur, accessibles post-bac ou post bac+2.

 

Salaire Commercial gestion privée

Un commercial en gestion privée débutant gagne de 1 600 à 2 000 euros bruts mensuels environ, auxquels s’ajoute un variable fonction de son chiffre d’affaires.

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le métier de Commercial gestion privée ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce métier. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question


devenir professeur de vente en lycée professionnel

Bonjour,


Mon objectif professionnel est de devenir prof de vente en lycée professionnel. Je vais donc préparer ce concours en 2008 pour le passer en février 2009.
Je suis restée en étroit contact avec une ancienne prof que j'avais en lycée professionnel (je suis moi-même passée par là) et ça a été un déclic pour moi.
Elle m'a conseillé de passer le CAFEP Vente et non pas le CAPLP Vente (pour être dans les établissements privés).
Ca ne me dérange absolument pas, car je préférerai enseigner dans le privé.


Une seule chose m'inquiète : j'habite à Avignon, donc je dépend de l'académie d'Aix-Marseille. Dans cette académie, il y a 4 départements : 04, 05, 13, 84.
Or les BEP Vente Action Marchande et les Bac Professionnels Commerce et Vente ne sont pas dispensés dans des lycées professionnels privés dans le 04 et le 05 (ce qui m'arrange d'un côté). Donc concrètement quand j'aurai le concours dans l'académie il y aura le 84 (un seul lycée privé, ce qui laisse très peu de chance d'y enseigner) et le 13.

J'aimerai vraiment une fois que j'aurai le concours ne pas partir loin (par ex partir à Marseille m'embêterai beaucoup).
Je souhaiterai être enseignante à Avignon, à Arles, par exemple. Nîmes ne m'aurai pas dérangé mais ce n'est pas mon académie.
Pour l'instant je ne souhaite pas être professeur contractuelle je préfère vous le préciser.

Je sais que les lauréats du concours remplissent une fiche de voeu (pour faire leur année de stage en tant que professeur stagiaire et l'année suivante pour la 1ère affectation), mais même dans le privé il peut arriver que l'affectation ne corresponde pas du tout aux souhaits émis.

Je me posais donc plusieurs questions :

1/ Quand on réussit le concours, si le lieu d'affectation ne convient pas, est ce qu'il est possible de ne pas enseigner à la prochaine rentrée? Le concours est-il toujours valable ou pas?

2/ Est-il possible selon vous qu'une fois que je saurai que j'ai le concours (pour être professeur stagiaire) ou l'année suivante (pour la titularisation) de contacter directement le chef d'établissement d'un lycée professionnel privé, de lui demander si il aurai un poste? Si cela est le cas, le chef d'établissement peut-il faire la demande au rectorat ou pas?
Je sais que c'est l'académie qui "place" les lauréats mais puis-je avoir une chance supplémentaire en contactant aussi les établissements qui m'intéresseraient en priorité? On m'a toujours dit que les chefs d'établissements dans le privé ont + de possibilité de recrutement que dans les établissements publics; je ne sais malheureusement pas si c'est exact. Je sais que pour les professeurs contractuels en revanche, cela est fort probable.

2/ Sinon je me disais, que j'aurai peut-être plus de chance de partir moins loin en passant le CAPET Economie Gestion option Economie et Gestion Commerciale (car il y a quand beaucoup plus d'établissements privés qui forment des jeunes à des bac stt option commerce dans l'académie). Puis je sais que ces deux concours sont "quasiment similaires (le CNED prépare à ces deux concours en même temps, car il y a un pôle économie et un pôle gestion commerciale).
Je connais de nom un professeur qui a un CAFEP Vente, qui était formatrice dans un centre de formation et qui aujourd'hui enseigne dans un lycée technologique à des élèves de Bac STT et de BTS MUC. Donc la passerelle est possible. Mais comme je suis passée par la voie professionnelle, il est vrai que le CAFEP me tient plus à coeur que le CAPET (on a plus d'heures de vente en bac pro qu'en Bac STT puis le lien avec les professeurs de lycée professionnel est plus étroit (j'ai connu aussi le lycée technologique car j'ai fait après mon bac professionnel un BTS Action Commerciale et il est est vrai que ce "n'est pas pareil".

Je vous remercie par avance de votre aide, car je suis en période de doute. Tout ce que je sais c'est que je DOIS passer ce concours pour être professeur titulaire un jour. Cela m'embêterai une fois que j'aurai le concours de tout stopper à cause de ce problème qui m'inquiète fortement.



comment finir ses etudes

Bonjour,

Je souhaiterais profiter de vos conseils car je suis un peu perdu !
Je vous explique un peu ma situation :

J'ai fais une ecole de commerce sans la terminée
Je ne suis donc pas diplomé, que puis je faire ?

Voici des precisions sur mon parcours et mes aspirations :

- Bac S mention AB
- 2 ans de CPGE commerciales opt. S (j'ai eu une equivalence avec un deug de sciences eco a Paris X)
- 3 ans à l'ISC Institut Supérieur de Commerce (grade de master) MAIS j'ai redoublé la 2éme année et n'ai pas pu passer en 3éme (probleme de santé pendant un an et demi mais reglés maintenant).

Je pense, de part les nombreux cours auxquels j'ai assisté et les stages que j'ai fais (2 mois dans une agence de com - 3 mois dans une banque privée - 2 mois dans une agence immobliere) et que je fais actuellement (gestion alternative dans une banque a Londres) pouvoir justifier d'un certain niveau.

Je souhaite faire de la gestion de patrimoine mais voici le probleme :
- si je cherche un emploi, ne vais je pas commencer comme "simple" conseiller de clientele en agence comme les bts recrutés en ce moment dans les banques ? alors que je pense avoir un niveau un peu supérieur ...
- la solution aurait été de faire un stage de 6 ou 9 mois en gestion de patrimoine et de me faire embauché a la fin , mais voila, pas de convention de stage = pas de stage.

J'espere que vous pourrez me conseiller meme si mon "cas" est un peu compliqué !

PS : J'ai pensé m'inscrire a l'université pour avoir une convention mais il parait qu'elle sont stricte sur ce sujet et je me vois mal debarqué avec une convention 1ere année (probleme d'equivalence) de license alors que j'affirme avoir un niveau bac +4.

Merci de votre aide


Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui