Diplôme d'Ingénieur de l'Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l'Information spécialité Génie Informatique

Niveau scolaire
Bac + 5
Secteur d'activité
Informatique, traitement de l'i...
Durée
5 ans
Combien
1 école

Le Diplôme d'Ingénieur de l'EISTI (École internationale des sciences du traitement de l'information) est un cursus de cinq années et le grade le plus élevé délivré par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Ce diplôme confère le niveau de Master et la mention Génie informatique est l'un de ses nombreuses spécialités.





Accès à la formation Diplôme d'Ingénieur de l'Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l'Information spécialité Génie Informatique

Plusieurs possibilités mènent à ce cursus d'ingénieur, mais quel que soit son choix, le candidat doit être titulaire du baccalauréat S (Scientifique).

Suite à l'obtention du baccalauréat, le candidat entrera en prépa via le Concours Avenir, ou dans une Classe préparatoire aux grandes écoles scientifiques via le concours commun Polytechnique.

Selon le niveau d'études, l'étudiant aura le parcours suivant :

- baccalauréat S, puis première année EISTI ;

- première année de Licence ou CPGE (classe préparatoire aux grandes écoles), puis seconde année de prépa EISTI.

Autres voies :

- CPGE, puis première année d'école d'ingénieur ;

- deuxième année de Licence, troisième année de Licence, DUT (Diplôme universitaire de technologie), puis première année d'école d'ingénieur ;

- première année de Master, puis seconde année d'école d'ingénieur.


Programme et coefficients

Le programme :

Voici le programme complet pour ce cursus d'ingénieur de la première année jusqu'à l'année du diplôme.

Première année de prépa

Du lundi au vendredi, il y a 30 heures de cours par semaine.

Mathématiques : analyse (techniques de calculs, équations différentielles, étude locale de fonctions, etc.) ; algèbre (applications, relations binaires, fractions rationnelles, espaces vectoriels, etc.).

Informatique : introduction à l'informatique (étude de Linux, représentation de données, valeurs entières et réelles, etc.) ; algorithmique et programmation procédurale (itération, structures de contrôle, allocation dynamique, etc.).

Sciences de l'ingénieur : thermodynamique (gaz parfait et fluide réel, travail et chaleur, changement d'état de corps pur, etc.) ; électronique analogique (théorèmes généraux, filtrage, amplificateur opérationnel, etc.) ; mécanique du point (cinématique, énergies cinétique et potentielle, théorème de l'énergie mécanique, etc.) ; électromagnétisme (force électrostatique, condensateurs, théorème d'ampère, champ électrostatique, etc.).

Français : expression orale et écrite (organisation et fluidité de la pensée, ressources linguistiques, émergence d'une problématique, etc.) ; méthodes de raisonnement (faits et opinions, esprit de nuance, recherche documentaire, etc.) ; culture générale (lecture, compréhension, culture scientifique et technique, etc.).

Anglais : culture générale, grammaire, vocabulaire, etc.

TIPE (travaux d'initiative personnelle encadrés) : création de documents Latex, conception d'une bibliographie scientifique, rédaction d'un rapport d'étude, soutenance orale devant un jury.

Seconde année de prépa

Mathématiques : séries numériques, séries de Fourier, espaces vectoriels normés, variables et calculs différentiels, algèbre linéaire et bilinéaire, intégrales généralisées et curvilignes, équations et systèmes différentiels ; mathématiques appliquées (cryptographie, résolution numérique, systèmes dynamiques linéaires...).

Informatique : algorithmique et programmation fonctionnelle (fonctions, récursivité, fonctions en paramètres, arbre binaire...), PHP – BDD (langage et manipulation de données, HTML, Javascript, gestion d'événements, modification de données, passage de variables, formats texte, XML, Json, technologies Web avancées, etc.).

Sciences de l'ingénieur : mécanique du solide (vecteurs, cinématique du solide, moment d'inertie, dynamique...), électromagnétisme (électrostatique, magnétostatique, fréquences, polarisation...), transferts thermiques (diffusion de particules, rayonnement...).

Français : communication (énoncés et énonciation, techniques de communication, autodiagnostics...), créativité (conduite de projet).

Anglais : poursuite de l'apprentissage de première année, voyages et découverte de pays anglophones et non anglophones au choix.

TIPE : travail en équipe, étude de problématique spécifique, conduite de projet informatique.

Première année d'école d'ingénieur

Elle comprend 850 heures de cours à dominantes mathématiques et informatiques.

Mathématiques : analyse numérique, statistiques descriptives, théorie des graphes, etc.

Informatique : algorithmique procédurale, analyse orientée, bases de données, programmations, système d'exploitation, etc.

Sciences de l'ingénieur : architecture des ordinateurs.

Langues vivantes : LV1 anglais ; LV2 au choix (japonais, chinois, italien, espagnol ou allemand).

Management des entreprises : comptabilité, gestion, macroéconomie, fonctionnement des entreprises.

Relations humaines : expression orale et écrite, travail en équipe, communication professionnelle et interculturelle, etc.

Deuxième année d'école d'ingénieur

Elle comprend 600 heures de cours dont 200 heures en tronc commun pour le management en entreprises, les langues vivantes et les relations humaines.

Il y a 400 heures de Génie informatique et deux parcours.

Parcours Génie des systèmes d'information : bases techniques, méthodologiques et scientifiques ; collecte, stockage, partage, restitution de données ; compétences Hardware et logicielles ; modélisation et conception, etc.

Parcours systèmes d'information d'entreprise : évolution des systèmes d'information (informatique, métiers et gestion de projet) ; architecture de système, tuning de bases de données, sécurité et développement Web, etc.

À la fin de cette seconde année, le candidat devra choisir une spécialisation pour la troisième année.

Troisième année d'école d'ingénieur

C'est l'année du diplôme qui comprend également un stage de 22 semaines en entreprise et un projet de fin d'études.

C'est aussi l'année de spécialisation et celle où le candidat a la possibilité d'obtenir une double compétences (Data science, informatique embarquée, etc.), en fonction du parcours suivi en deuxième année.

 

 

L'obtention du diplôme est acquise sous certaines conditions, en plus de la réussite aux examens, à savoir un score de 780 sur 990 au Test of english for international communication (TOEIC) et au minimum six mois de mobilité internationale.

Débouchés

Au terme de ce cursus, le candidat sera ingénieur en informatique, spécialisé en Systèmes d'informations d'entreprises ou Génie des systèmes d'information et avec diverses mentions telles que la sécurité informatique, le Cloud computing, l'informatique embarquée, etc.

L'étudiant pourra également devenir ingénieur en mathématiques, avec un parcours comme Mathématiques et simulation informatique.


Métiers accessibles


Quelle formation après ?

Après le diplôme, rien n'empêche l'ingénieur de poursuivre ses études avec une mention complémentaire, une double compétence ou même un doctorat.

Toutefois, le cursus de l'EISTI étant complet, la majorité des diplômés ont un poste après l'obtention de leur titre.


Les villes où tu peux être diplômé du Diplôme d'Ingénieur de l'Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l'Information spécialité Génie Informatique

Questions / Réponses

Tu veux en savoir plus sur le diplôme Diplôme d'Ingénieur de l'Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l'Information spécialité Génie Informatique ? Tu es au bon endroit. Grâce à ce questions-réponses, découvre tout ce qu'il faut savoir sur ce diplôme. Et s'il te reste une question, n'hésite pas à la poser. Les membres de digiSchool orientation se feront un plaisir de t'aider.

Pose ta question


Acceptez-vous de recevoir des notifications d'orientation ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui