Alternance et rentrée décalée en janvier : une belle preuve de maturité

  • Publié le 22 septembre 2020
  • Mis à jour le 17 décembre 2020
  • digiSchool
On lui donne le nom de « deuxième rentrée », de « rentrée décalée ». On parle même de « deuxième chance » … Alors que pour les intéressés, à savoir les jeunes bacheliers ou les étudiants en réorientation, la rentrée en janvier leur offre l’opportunité de dessiner une nouvelle voie dans leur parcours professionnel. Une preuve de maturité à tout point de vue et pour bien des raisons. Et lorsque, en plus de redonner un sens à leurs études, ils choisissent l’alternance, ils montrent qu’ils sont prêts à franchir le pas vers la vie d’adulte.
Rentrée décalée en alternance à ITIC Paris
Une rentrée décalée en alternance, c’est possible à ITIC Paris.

Article rédigé en partenariat avec ITIC Paris

La rentrée en janvier rime avec ambition et responsabilité

Il y a mille et une raisons de choisir de commencer une nouvelle formation en janvier. Les médias et le grand public font régulièrement part d' »erreur de parcours » ou « de décrochage scolaire”, affirmant que les jeunes se sont « trompés dans leur orientation ».

Des expressions péjoratives et des avis teintés d’échec qu’il convient de revoir. Au primaire, les petites filles veulent devenir maîtresses d’école et les garçons rêvent de se voir un jour naviguer dans une fusée, entre les étoiles. Plus tard, les rêves font place aux envies et aux affinités de chacun ; parfois même sous la pression des adultes, les uns se voyant vétérinaires, les autres avocats ou médecins. Plus les années passent, plus l’indécision s’installe… jusqu’au jour où il s’agit de cocher des cases sur Parcoursup. Droit, sciences, humanités, prépa… Déterminés ou peu éclairés, ils entrent en première année, à peine sortis d’un système au sein duquel ils ont été encadrés pendant toute leur scolarité et continuent d’avancer, coûte que coûte. Pour certains, la révélation est immédiate : ils ont trouvé leur voie et progressent à un rythme soutenu jusqu’à la sortie. Pour d’autres, c’est la douche froide. Une autre dimension, une réalité bien différente de ce qu’ils avaient espéré. Une prise de conscience qui ne doit en aucun cas être confondue avec une erreur.

Plutôt que de se résigner à attendre la rentrée de septembre, les jeunes qui réalisent, au cours du premier trimestre, que leurs compétences et leurs ambitions sont ailleurs, se prennent rapidement en main pour trouver des solutions. Une belle preuve de responsabilités et d’ambition, à la hauteur de leurs capacités. Car, s’il faut trouver la bonne voie, il faut également affronter le regard des autres et, bien souvent, se justifier.

L’alternance : le choix naturel des jeunes qui se prennent en main

En s’informant sur les formations qui leur conviendraient mieux que celles pour lesquelles ils ont opté en Terminale ou en première année de formation bac+2, les jeunes bacheliers et étudiants sont nombreux à faire preuve de pragmatisme. Souhaitant enfin trouver une formation qui leur convient, ils sont prêts à prendre leur avenir en main. Suivre des études de droit alors que l’on est hypercréatif et que l’on rêve d’entrer dans une agence de communication ? S’orienter vers une prépa alors que l’idéal serait d’intégrer les RH d’une grande entreprise ? Ceux et celles qui décident de « changer de voie » ont généralement réfléchi à ce qu’ils aiment vraiment. Beaucoup avouent avoir longtemps réfuté l’idée de suivre telle ou telle voie, de peur de ne pas réussir, d’aller à contresens par rapport aux conseils qui leur sont donnés, de ne pas être à la hauteur des attentes de leurs parents… Pour ces jeunes, les premiers mois dans les études supérieures sont une révélation, la confirmation que leur place est ailleurs.

Lorsque l’envie de bouger, de concrétiser leurs rêves se fait plus pressante, bon nombre d’entre eux choisissent l’alternance. Partager son temps entre l’école et l’entreprise, c’est entrer dans le monde professionnel de manière progressive… devenir opérationnel en acquérant une solide expérience qui sera, dès l’obtention du diplôme, valorisée par les recruteurs.

A lire aussi :Quel BTS en alternance choisirez-vous de suivre à partir de janvier ?

BTS en alternance et en rentrée décalée

Si la rentrée décalée paraît comme une solution intéressante pour débuter une première année d’enseignement supérieur en alternance, même à partir du mois de janvier, il n’en reste pas moins que les jeunes qui font ce choix sont soumis à un rythme soutenu, à une densité de travail importante, ainsi qu’à la nécessité de trouver une entreprise d’accueil.

Le mois de janvier reste une période où il est encore possible de trouver une alternance, car la fin de l’année est la période au cours de laquelle les employeurs établissent leurs plans de formation. Les secteurs qui recrutent malgré la crise sont les ressources humaines, la communication, la finance, l’informatique mais aussi le commerce, nous pouvons dire aujourd’hui, le e-commerce. 
Aujourd’hui, la crise sanitaire et économique nous contraint à modifier considérablement nos habitudes de travail. C’est pourquoi les futurs alternants doivent se préparer à la possibilité de faire du télétravail. 

La rentrée décalée :Pour qui ? comment ?

« La rentrée décalée m’a sauvé la vie »

Youméha a vécu sa rentrée décalée de janvier comme une seconde chance. Ayant quitté Madagascar, sa terre d’origine, elle a entamé ses études supérieures en France sans pour autant se reconnaître dans ses choix. « La rentrée décalée m’a sauvé la vie », dit-elle, profitant du fait que son école, ITIC Paris, propose une formule intitulée « Initiale Option Alternance » qui permet aux étudiants d’entrer en formation sans avoir d’entreprise d’accueil. À tout moment, ceux et celles qui décrochent un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation basculent dans l’alternance. Une liberté d’action que peu d’écoles proposent et que les jeunes apprécient tout particulièrement.

Aujourd’hui, Youméha a fait le choix de rester en Initiale, ne se sentant pas encore prête pour l’alternance. Un choix que l’école respecte, accompagnant la jeune étudiante en deuxième année de BTS Commerce International jusqu’à ce qu’elle se sente prête à entrer dans le monde de l’entreprise, par le biais de l’alternance.

Une rentrée en janvier pour suivre une formation en BTS / Bachelor 1 en alternance… même sans entreprise d’accueil : c’est possible ! Cliquez ici pour en savoir plus sur ces formations.

A lire aussi :Quel BTS en alternance choisirez-vous de suivre à partir de janvier ?

Si cet article vous a aidé, dites-le-nous 🙂

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Sur le même sujet
signes réorienter 08/11/2021 à 16:03

Les signes qui montrent que tu t’es (peut-être) trompé d’orientation

Choisir des études qui te plaisent du premier coup n’est pas forcément évident. Peut-être que la filière dans laquelle tu as commencé à étudier ne te correspond pas, et ce n’est pas grave ! digiSchool a interrogé plusieurs étudiantes afin de savoir quels étaient les signes qui, pour elles, leur annonçaient qu'il était temps de se réorienter.

Réussir rentrée décalée 05/11/2021 à 17:14

8 conseils pour réussir sa rentrée décalée

Si tu te réorientes en cours d'année grâce au dispositif de rentrée décalée : bravo, cette décision courageuse montre que tu es acteur de ton orientation. Pour relever ce défi, voici quelques conseils pour réussir ta rentrée décalée.

orientation trouve ta voie 13/05/2022 à 18:10

Orientation : comment trouver ta voie ?

Choisir son orientation est une des premières grandes décisions personnelles que l’on a à prendre. Il est donc important de bien y réfléchir, sans hésiter à faire tomber les barrières. Et si tu profitais de cette période pour faire le point sur ce que tu as réellement envie de faire et pour trouver ta voie ?

Commentaires (0)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.