Erasmus : tout savoir sur le programme Erasmus+ et les bourses

  • Publié le 27 août 2020
  • Mis à jour le 06 juillet 2021
  • Marie-Lou Cauzit
Tenté par l’expérience de la mobilité dans le cadre de tes études ou d’un stage ? Tu as souvent entendu parlé du programme Erasmus+ mais tu ne sais pas trop comment ça marche ni à qui il s’adresse ? On te récapitule dans cet article tout ce que tu dois savoir sur les spécificités du programme Erasmus+ : qui peut partir en Erasmus+ ? A quelles bourses peux-tu prétendre ? où partir dans le cadre d’Erasmus+ ?
programme Erasmus+
Tout savoir sur le programme Erasmus+

Tu connais Erasme, le théologien ? Le nom du programme Erasmus, ça vient de lui ! Le grand humaniste néerlandais du XVIème siècle, aurait prêché sa parole d’humanité à travers tout l’Europe pendant de nombreuses années. European Region Action Scheme for the Mobility of University Students (ERASMUS) est un programme de mobilité pour les étudiants, les enseignants et maintenant aussi pour les apprentis entre des universités européennes mais aussi hors-Europe. Cet acronyme est aussi le nom d’un philosophe humaniste de la renaissance, Erasme en français. Maintenant que tu en sais plus sur l’origine du nom, voici tout ce que tu dois savoir sur le programme Erasmus +.

SOMMAIRE :

Qu’est ce que le programme Erasmus + ?

C’est surement le programme de mobilité le plus connu pour partir étudier ou faire un stage à l’étranger. Le programme Erasmus a été créé en 1987 à l’initiative de la Commission Européenne et 11 pays y participaient. Il était destiné au départ seulement aux étudiants, qui pouvaient partir faire une partie de leurs études dans un pays d’Europe.

Depuis 2014, on ne parle plus d’Erasmus mais d’Erasmus+. Ce ne sont plus 11 pays mais 34 qui sont partenaires du programme, et il n’est plus réservé qu’aux étudiants. 

Le programme Erasmus + offre la possibilité de réaliser une partie de ses études ou un stage dans un pays étranger.

  • Partir pour les études : il faut attendre la deuxième année d’études supérieures pour pouvoir partir.
    La durée de la mobilité est de 3 à 12 mois. En partant dans le cadre de tes études, tu suis tes cours et tu passes tes examens dans ton établissement d’accueil (université, école, lycée …)
  • Partir pour un stage : c’est possible dès la première année d’études supérieures, pour une durée de 2 à 12 mois.

Comme précisé sur le site www.generation-erasmus.fr, « les étudiants ont désormais la possibilité d’effectuer une mobilité de 12 mois par cycle d’études ».  Par exemple : Tu peux partir 8 mois dans le cadre de ta Licence 2 et repartir 4 mois en stage durant ton année de ta Licence 3 (les 12 mois maximum sont bien réalisés au sein du même cycle). Tu pourras ensuite demander à repartir dans le cadre de ton master comme tu changes de cycle d’études.

Qui peut participer au programme Erasmus ?

  • Les étudiants
  • Les lycéens et les collégiens
  • Les apprentis
  • Les enseignants de l’enseignement supérieur
  • Les jeunes diplômes
  • Les enseignants
  • Les personnels universitaires
Prépare ton séjour à l’étranger en apprenant une langue avec MosaLingua. C’est simple, rapide et efficace :Commence l’essai gratuit et profite d’une remise exclusive de 20%

Dans quels pays partir en Erasmus + ?

Il est possible de partir se former dans l’un des 34 pays suivants :

  • les 28 Etats membres de l’UE, 
  • l’Islande,
  • la République de Macédoine,
  • la Turquie,
  • la Serbie, 
  • la Norvège
  • le Lichtenstein

Le système Erasmus Plus repose sur des accords passés entre les établissements européens qui ont signés la charte Erasmus Plus. Certains établissements ont signé également des partenariats avec des établissements hors de l’Union Européenne, ce qui permet d’étendre la mobilité à l’international.

Comme pour toute mobilité à l’étranger, il est essentiel de te renseigner avant de partir sur les modalités de prise en charge des frais de santé dans le pays visé. En savoir plus sur l’assurance étudiant à l’étranger.

Comment s’inscrire en Erasmus + ?

Pour pouvoir candidater au programme Erasmus +, tu dois obligatoirement être inscrit dans un établissement d’enseignement français. Et comme indiqué juste au dessus, ton établissement doit être partenaire du programme pour proposer la mobilité Erasmus Plus à ses élèves et étudiants. Tu ne peux donc pas partir dans n’importe quelle université, dans n’importe quelle ville ou n’importe quel centre de formation. Tu pourras partir seulement dans les établissements partenaires de celui où tu es inscrit.

Mobilité : Voir la liste des établissements partenaires Erasmus+

Même lorsqu’il tu seras à l’étranger, tu restes inscrit dans ton établissement d’origine. Cela signifie que tu n’as pas de frais de scolarité à payer dans ton établissement d’accueil. Ton séjour est validé grâce aux crédits ECTS (European Credits Transfer System.). Retrouve dans cet article comment fonctionnent les crédits ECTS.

C’est auprès du bureau des relations internationales de ton université, école ou centre de formation que tu pourras te renseigner sur les établissements partenaires. Ils te renseigneront également sur les modalités de sélection. C’est également auprès d’eux que tu pourras récupérer ton dossier de candidature. Chaque établissement a ses propres procédures et son calendrier, mais il est conseillé de compter entre 6 à 12 mois de délai avant le début d’un séjour Erasmus. C’est un projet qui se réfléchi et se motive. Es-tu prêt pour partir en Erasmus ? Fais le test ici.

Pourquoi partir en Erasmus +  ?

Partir étudier à l’étranger est une expérience inoubliable, et c’est aussi l’occasion d’apprendre une langue, de découvrir une autre culture. Les raisons de partir ne manquent pas.

Pour bien cibler le but de ton séjour, tu dois déterminer la durée et choisir ton pays d’accueil. Cette expérience constituera une incroyable opportunité pour être plus autonome, pour découvrir les traditions et la culture d’un pays. Partir à l’étranger est aussi l’occasion d’étoffer ton CV (les expériences à l’étranger sont particulièrement appréciées des employeurs.)

L’esprit Erasmus

Les étudiants Erasmus sont unanimes : partir en Erasmus est une expérience unique à faire au moins une fois dans une vie d’étudiant. Cette expérience de vie à l’international, d’ouverture d’esprit est si marquante que l’on parle parfois de génération Erasmus pour désigner ceux qui ont vécu l’expérience Erasmus et dont le mode de pensée a été résolument ouvert à l’international.

L’illustration la plus connue de cette culture Erasmus est le film de Cédric Klapisch, L’Auberge espagnole. A voir absolument avant de partir… et une nouvelle fois en revenant !

Quels types de bourses existent pour partir en Erasmus + ?

La bourse Erasmus + 

Etudiants et apprentis, boursiers ou non-boursiers, vous pouvez tous demander la bourse Erasmus +. Elle t’aide pendant 2 à 12 mois, à participer aux frais liés ta mobilité (logement, transport). Le montant est forfaitaire. Il dépend du pays dans lequel tu vas aller, et si tu pars dans le cadre d’études ou d’un stage.

Par exemple :

  • Pour la Norvège, le Danemark ou le Royaume-Uni, ta bourse sera de 200-300€ / mois dans le cadre d’une mobilité en études et de 350-450 € / mois si tu pars en stage.
  • Si tu choisis plutôt la Belgique, l’Allemagne ou encore le Portugal, ta bourse sera de 150-250 € / mois pour les études et de 300-400€ / mois pour les stages
  • Si c’est plutôt les pays de l’Est qui t’attirent, comme la Hongrie, la Slovaquie ou la Roumanie, tu pourras compter sur une bourse de 150 à 250€ si tu y vas pour les études et 300-400 € / mois pour un stage.
Simulateur : Etudiant ou apprenti, calcule le montant de ta bourse Erasmus +

La bourse de mobilité internationale

La bourse de mobilité internationale est réservée aux étudiants boursiers ou étudiants bénéficiaires d’une allocation annuelle et peut se cumuler avec la bourse Erasmus +. Pour l’année scolaire 2020-2021, elle est de 400€/mois.
Elle vise aussi à t’aider à financer ton séjour à l’étranger (hébergement, transport…) dans le cadre d’un stage ou d’une formation supérieure en lien avec ton cursus d’études. Le diplôme préparé doit être reconnu par le Ministère de l’enseignement supérieur. C’est d’ailleurs ton établissement qui verse la bourse de mobilité internationale

Pour en faire la demande, c’est également auprès du service des relations internationales de ton université, de ton école, de ton lycée ou encore de ton centre de formation qu’il faudra te tourner.

Comme le précise le site etudiant.gouv.fr « Au cours de l’ensemble de vos études supérieures, vous ne pouvez cumuler plus 9 mois d’aide à la mobilité internationale ».

Les aides des collectivités territoriales

Afin de te donner un coup de pouce pour financer ton projet d’études ou de stage à l’étranger (en Europe et à l’international), tu peux aussi mobiliser des aides de ton Conseil régional, de ton Conseil général ou encore de ta ville. N’hésites pas à te renseigner auprès de ton établissement pour qu’il t’aiguille sur les bons contacts, ou d’aller te renseigner directement sur les sites de ces collectivités.

Voir la rubrique : Etudier à l’étranger

Si cet article vous a aidé, dites-le-nous 🙂

Note moyenne 4.7 / 5. Nombre de votes : 3

Sur le même sujet
Avec le Brexit, le Royaume-Uni quitte Erasmus+ 18/02/2021 à 12:25

Brexit : le Royaume-Uni quitte Erasmus+, qu’est-ce qui change pour les étudiants ?

Le 24 décembre 2020, alors que la période de transition du Brexit touchait à sa fin, l’Union Européenne et le Royaume-Uni ont enfin conclu un accord de commerce et de partenariat. Celui-ci détermine les règles applicables aux relations entre l'UE et le Royaume-Uni dans plusieurs domaines. Cet accord entraîne des changements importants, notamment le départ du Royaume-Uni du programme de mobilité Erasmus+. Quelles sont les conséquences directes d’une telle décision ? Quand prend-elle effet ? On t’explique tout dans cet article.

Année de césure 23/12/2020 à 09:30

Année de césure : tout savoir sur la durée, les démarches, le statut

Tu souhaites faire un break dans tes études pour partir apprendre une langue à l’étranger, tenter l’entreprenariat, faire un stage pour enrichir ton expérience professionnelle ou encore t’engager dans une mission de volontariat ? Et bien c’est possible en demandant une année de césure. On fait le point sur cette année pas comme les autres, durant laquelle tu peux garder ton statut étudiant !

Commentaires (0)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.