Les particularités du système éducatif allemand

  • Publié le 12 novembre 2020
  • Mis à jour le 12 novembre 2020
  • digiSchool
L’Allemagne, proche de la France sur beaucoup de points, attire de nombreux étudiants français, et son système éducatif est depuis quelques années récemment cité en France comme un exemple à suivre. On vous propose de voir les particularités d’un système qui vise la performance et l’épanouissement personnel, avec en bonus quelques jolis mots allemands…
système éducatif allemand
6 particularités du système éducatif allemande

1. Une éducation qui favorise un développement individuel

Pour les allemands, l’enfant doit grandir et développer sa personnalité, son individualité et ses propres talents. C’est une notion appelée Bildung en Allemagne, et qui est la base du système éducatif allemand.

Cela passe notamment par de nombreuses discussions en classe et par des travaux en petits groupes pour pousser les enfants à parler et à débattre, à être critique et à écouter les autres.

En France, le but de l’école à cet âge est d’abord de transmettre les savoirs. en Allemagne, le but est de former des enfants équilibrés et aptes à vivre en collectivité. C’est important à comprendre car l’orientation des enfants allemands se fait aux alentours de dix ans, à la fin de l’école primaire (la Grundschule).

De plus, le système de notation en Allemagne est assez différent : plutôt que la notation de 0 à 20 française, les élèves allemands ont une note de 1 à 6 avec une appréciation, où 1 est la meilleure note (très bien, sehr gut) et 6 la pire (insuffisant, ungenügend).

2. Pas de ministère de l’éducation nationale

Pour rappel, l’Allemagne est une République Fédérale, cela signifie que ses différentes régions/collectivités territoriales, appelées Länder, possède une indépendance importante. La base du programme éducatif est donc décidée par le gouvernement, mais il revient à chacun des Länder de décider des détails sur le contenu du programme, du budget, de la durée exacte des études, etc… Il peut donc il y avoir des différences significatives selon chaque Länd, mais l’école reste obligatoire de 6 à 18 ans.

Erasmus + :Bourse et infos sur le programme de mobilité

3. Choisir son orientation à 10 ans

C’est la grande particularité du système éducatif allemand. L’école est obligatoire à partir de six ans, avec l’entrée dans la Grundschule, l’école primaire. C’est à partir de cette année que l’on compte les classes : on entre alors en classe de 1e, puis vient la 2e, la 3e, etc… À la fin de la 4e, l’enfant, ses parents et ses enseignants décident ensemble de la filière scolaire la plus appropriée. Il y en a 4 différentes, qui dépendent des professions ou études visées. Il y a donc :

  • L’école secondaire générale, ou Hauptschule, va des classes 5 à 9 et correspond aux élèves plus destinés à l’apprentissage.
  • Le collège d’enseignement secondaire, ou Realschule, va jusqu’à la classe 10 pour ceux qui visent une formation professionnelle, mais les bons élèves ont la possibilité de rejoindre un lycée pour passer un baccalauréat.
  • Le lycée, ou Gymnasium, correspond au système français collège/lycée, allant jusqu’à la classe 12 ou 13, suivant les Länder. Avec une spécialisation sur les deux dernières années, il permet d’obtenir l’Abitur, le baccalauréat allemand, nécessaire pour accéder aux grandes études supérieures.
  • Enfin, une dernière option, le Gesamtschule, qui réunit les trois autres filières, pour les élèves qui souhaitent éviter une orientation trop précoce.

4. Moins de vacances, plus de temps libre

Six semaines de vacances par an, un chiffre qui pourrait faire peur aux étudiants français, habitués à des étés plus longs. Cependant, ils finissent l’école plus tôt, souvent entre 12 et 15 heure, profitant de la pause pour manger une sorte de deuxième petit-déjeuner avant de prendre le repas de midi dans l’après-midi.

Dans le système éducatif allemand, les élèves ont du temps durant lequel ils peuvent faire leurs devoirs, sortir voir des amis, faire du sport ou d’autres activités extra-scolaires. Un système fait pour que les jeunes allemands puissent se construire, trouver leurs passions et devenir des gens sociables, le monde du travail actuel se reposant de plus en plus sur la communication.

A voir aussi :Calendrier des vacances scolaires

5. Finir l’école un an plus tard ?

C’était une réalité il y a quelques années, le baccalauréat (Abitur) s’obtenait à 19 ans, au lieu de 18 ans dans les autres pays européens. Afin de s’accorder et de proposer une arrivée sur le marché du travail plus tôt, plusieurs Länder ont remodelé leurs programmes pour permettre à leurs étudiants de passer le bac à 18 ans. C’est le cas pour les Länder suivants :

  • Bade-Wutemberg
  • Basse-Saxe
  • Bavière
  • Berlin
  • Brandebourg
  • Brême
  • Hambourg
  • Mecklembourg-Poméranie occidentale
  • Sarre
  • Saxe
  • Saxe-Anhalt
  • Thuringe

En Hesse, Rhénanie-du-Nord-Westphalie, et Schleswig-Holstein, le changement se fera dans les prochaines années, et en Rhénanie-Palatinat, cela varie selon les écoles.

6. Des études supérieures avec un emploi du temps très libre

Les étudiants allemands ont beaucoup plus de liberté pour choisir leurs cours. À la fin de chaque semestre, un étudiant qui a assez bien travaillé peut obtenir un justificatif (Schein) pour les cours magistraux (Vorlesungen) ou les travaux dirigés (Seminare) qu’il a choisi. Il peut décider du temps qu’il veut consacrer pour obtenir son Schein, le nombre à obtenir varie selon la filière. En revanche, les partiels peuvent avoir lieu pendant les vacances.

À noter pour les études supérieures : comme la France, l’Allemagne possède un système Licence-Master-Doctorat (même si leur Licence s’appelle Bachelor), mais possède cependant un diplôme spécifique à la place du Bachelor/Master, pour certaines branches particulières : le Diplom pour les sciences physiques, le Magister pour les sciences humaines, et le Staatsexam, un examen d’Etat, pour le droit, la médecine et l’enseignement.

Le métier d’enseignant serait d’ailleurs plus valorisé outre-Rhin, et les enseignants donc mieux payés et impliqués, ce qui leur permettrai de se consacrer aux besoins de chaque enfants, et de mieux accompagner cette orientation si importante dans le système.

Guide :Etudier en Allemagne
Sur le même sujet
Application Test TOEIC® 23/09/2020 à 11:11

Test TOEIC® : l’application de digiSchool pour bien te préparer à ton test d’anglais

digiSchool lance en collaboration avec ETS Global (créateur du test TOEIC®) une application pour se préparer au test d'anglais. Au programme : 1 000 questions officielles, 7 parties conformes au test officiel et des examens blancs en conditions réelles. Entraîne-toi depuis ton smartphone ou ta tablette pour mettre toutes les chances de ton côté le jour J !

cours d'anglais en ligne avec LSI 14/10/2020 à 16:47

Suivre des cours d’anglais en ligne pour remplacer les séjours linguistiques

En raison de la pandémie de Covid19, il est quasiment impossible de faire des séjours linguistiques actuellement. Pourtant, tu peux toujours te perfectionner en anglais grâce aux cours en ligne. Contrairement aux idées reçues, ceux-ci peuvent être très immersifs et te permettre d’améliorer de façon significative ton niveau d’anglais. On t’en dit plus.

mobilités hybrides Erasmus+ 31/08/2020 à 11:32

Erasmus+ : des mobilités hybrides proposées dès 2020

Le programme Erasmus+ s’adapte au nouveau contexte sanitaire et ouvre de nouvelles perspectives pour 2021-2027. En effet, les apprenants Erasmus+ auront la possibilité dès 2020, de participer à des mobilités hybrides, qui associent activités virtuelles et mobilité physique. Explications.

Commentaires (0)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.